13/07/19 - 12:25
Terminé
Mâcon - Saint-Étienne
0km
?km
Tour de France • Etape8
avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Mâcon - Saint-Étienne
Tour de France - 13 juillet 2019

Tour de France - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 13 juillet 2019 et débute à 12:25. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Simon Farvacque
Temps forts 
 
 Supprimer
18:15 

Rendez-vous demain, dimanche, pour suivre en direct commenté la 9e étape, entre Saint-Étienne et Brioude. Une étape de moyenne montagne au scénario incertain.

Vidéo - Le profil de la 9e étape : Du lourd d'entrée de jeu et un tremplin dans le final

01:13
18:04

Revivez l'attaque décisive d'Alaphilippe et Pinot.

Vidéo - Comment Alaphilippe et Pinot ont dynamité la course dans la dernière difficulté

01:05
18:01

Ineos et Thomas se sont fait une frayeur, dans le final.

Vidéo - Thomas et Ineos ont joué au bowling à 15km de l'arrivée

00:33
17:50

L'arrivée victorieuse de Thomas De Gendt (Lotto Soudal), six secondes devant Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) et Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step).

Vidéo - 200 kilomètres d'échappée et un final à couper le souffle, De Gendt ne l'a pas volée

01:58
17:35

Le classement général à l'issue de l'étape :

1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step)

2. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), à 23" ;

3. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), à 53" ;

4. George Bennett (Jumbo-Visma), à 1'10" ;

5. Geraint Thomas (Ineos), à 1'12" ;

6. Egan Bernal (Ineos), à 1'16" ;

7. Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), à 1'27" ;

8. Rigoberto Uran (EF Education First), à 1'38" ;

9. Jakob Fuglsang (Astana), à 1'42" ;

10. Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe), à 1'45".

17:30  

Vincenzo Nibali coupe la ligne avec plus de 4 minutes de retard. L'Italien va sans doute viser une victoire d'étape plutôt qu'un bon classement général.

17:26

Le Top 10 de l'étape :

1. Thomas De Gendt (Lotto Soudal) ;

2. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), à 6" ;

3. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), m.t. ;

4. Michael Matthews (Sunweb), à 26" ;

5. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), m.t. ;

6. Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), m.t. ;

7. Xandro Meurisse (Wanty Gobert), m.t. ;

8. Greg Van Avermaet (CCC), m.t. ;

9. Egan Bernal (Ineos), m.t. ;

10. Geraint Thomas (Ineos), m.t.

17:25 

Matthews règle le groupe maillot jaune devant Sagan. Groupe qui a coupé la ligne avec 20 secondes de retard sur Alaphilippe et Pinot, qui va passer devant Thomas et Bernal au général.

FINISH

Victoire de De Gendt, échappé depuis le premier kilomètre. Il devance Pinot (2e) et Alaphilippe (3e) qui récupère le maillot jaune.

500M 

De Gendt se retourne. Cela sent bon pour lui. Il constate qu'il a encore 100 mètres d'avance.

1 km

Flamme rouge pour De Gendt, qui a toujours une dizaine de secondes d'avance sur le duo français.

2 km 

De Gendt est toujours en tête, depuis 198 km. Il a une dizaine de secondes d'avance sur Alaphilippe et Pinot, 30 secondes sur le groupe maillot jaune.

2 km 

Alaphilippe et Pinot sont à 16" de De Gendt, qui tient toujours !

2 km 

Sagan est toujours là dans le groupe maillot jaune, exceptionnel.

2,5 km 

Le groupe Ciccone est toujours à 15 secondes d'Alaphilippe et Pinot.

3 km 

C'est parti pour la dernière bosse du parcours : un kilomètre à 5%, avec un passage à 8%.

3 km 

De Gendt reprend un peu de marge : 20" d'avance sur Alaphilippe et Pinot. Le peloton est à 34".

4 km 

Barguil est en queue du groupe maillot jaune, qui contient une trentaine d'hommes.

5 km 

Alaphilippe passe un énorme relais. L'écart est stable entre les trois échelons de la course, De Gendt résiste donc bien à l'avant.

5 km 

C'est Lutsenko qui roule en tête du groupe maillot jaune.

5 km 

Mas casse les relais en tête de peloton. Un coéquipier de Pinot aussi.

6 km 

De Gendt a 15 secondes d'avance sur Alaphilippe et Pinot, qui ont eux-mêmes 15 secondes de marge sur le peloton maillot jaune.

7 km 

Kelderman roule en tête de peloton, peut-être pour Matthews.

7 km 

Alaphilippe et Pinot ont maintenant une quinzaine de secondes d'avance sur le groupe maillot jaune. Nibali est en perdition, à 1'30".

8 km 

Point sur la course : De Gendt est en tête depuis le début de l'étape. Il compte 300 mètres d'avance sur le duo Alaphilippe-Pinot. Le peloton est 200 mètres derrière les deux Français, qui creusent l'écart.

8 km 

Parmi les grands leaders, seul Nibali manque à l'appel dans le peloton maillot jaune.

10 km 

Ciccone est bien placé dans le peloton, qui compte 30 secondes de retard sur De Gendt. Pinot et Alaphilippe sont toujours intercalés.

11 km  

Alaphilippe et Pinot ont 5 secondes d'avance sur le peloton. Ils relancent. Pinot est dans le dur dans la roue du puncheur de la Deceuninck-Quick Step.

12,5 km  

Alaphilippe et Pinot passent en 2e et 3e position et prennent respectivement 5" et 2" de bonification. Ils font la descente tandis que Nibali a explosé sur la fin de la bosse !

12,5 km

2 points au classement de la montagne et 8" de bonification pour De Gendt, qui passe en tête au sommet de la côte de Jaillère.

12,7 km 

Thomas est bien de retour dans le peloton, à moins de 500 mètres du sommet de cette bosse. Il est à côté de Sagan, qui tient bien le coup.

12,8 km 

Lutsenko et Fuglsang sont en tête de peloton. Le rythme n'est pas très élevé. De Gendt ne perd rien.

13 km 

De Gendt compte toujours 50" d'avance sur le peloton, que Thomas réintègre seul.

13,5 km 

A l'arrière, Thomas n'est pas rentré dans le peloton. Il tente de revenir dans la roue de Poels.

14 km  

De Gendt lâche De Marchi dès le pied de cette bosse.

14 km 

Une minute d'avance pour Thomas De Gendt (Lotto Soudal) et Alessandro De Marchi (CCC), au pied de la côte de la Jaillère (1,9 km à 7,9%).

15 km

Chute d'un coureur Ineos ! Thomas est impliqué. Il n'est peut-être pas tombé mais il est retardé par cet incident. Le tenant du titre est entouré de trois équipiers pour revenir dans le peloton. Michael Woods (EF Education First) a aussi perdu du temps dans l'affaire, cela semble même être lui qui est à l'origine de la chute.

Vidéo - Thomas et Ineos ont joué au bowling à 15km de l'arrivée

00:33
17 km 

Encore trois kilomètres avant le pied de la dernière bosse répertoriée du jour.

19 km 

Peter Sagan en mode équipier ? Le maillot vert remonte dans le peloton, le dos plein de bidons.

20 km

De Gendt est en tête depuis 180 kilomètres. De Marchi, parti à contre-temps, depuis 158 km. Ils ont 1'24" d'avance.

22 km

1'28" : l'avance du duo de tête décroît.

24 km

Simon Clarke, Tanel Kangert (EF Education First), Pello Bilbao et Ion Izagirre (Astana) se relaient dans le peloton. L'écart tombe à 1'41".

25 km 

Cela descend (presque) jusqu'à la côte de la Jaillère (1,9 km à 7,9%), dont le pied est à 14 bornes de l'arrivée.

28 km 

L'échappée résiste bien. Toujours 2 minutes d'avance.

29 km  

Alaphilippe va chercher des bidons en queue de peloton. Il ne reste plus que Mas avec lui, et celui-ci est le leader de la formation Deceuninck-Quick Step pour le classement général.

30 km 

Matthews est en queue de peloton, entouré de son équipe.

30 km

1'58" d'avance pour le duo de tête sur un peloton que Molard réintègre après une crevaison.

30 km

Pour rappel, au sommet de la côte de la Jaillère, à 12,5 km de l'arrivée, il y aura 8", 5" et 2" de bonifications à prendre.

33 km

Problème mécanique pour Rudy Molard.

33 km 

Astana et EF Education First mènent un peloton de 70 coureurs, qui compte 2 minutes de retard sur De Gendt et De Marchi, dont l'escapade dure depuis le début de l'étape.

36 km

2'30" d'avance pour De Gendt (Lotto Soudal) et De Marchi (CCC) sur le peloton.

37 km 

Pour l'instant, Giulio Ciccone n'est pas mis en difficulté.

Giulio Ciccone (Trek) sur le Tour 2019
38 km 

Peter Sagan a été flashé à 92,8 km/h, dans la descente de la côte d'Aveize, réalisée tambour battant pour réintégrer le peloton. Le sextuple vainqueur du maillot vert est en sursis, en queue de groupe.

39 km 

Il ne reste plus qu'une montée répertoriée à franchir, mais le final est "mal plat", cela va être difficile de résister pour De Gendt et De Marchi.

40 km  

Omar Fraile passe un relais très appuyé. Le peloton n'a plus que 2'47" de retard sur le duo de tête.

40 km 

L'échappée est dans une bosse non répertoriée. Elle compte trois minutes d'avance.

42 km 

Il reste 78 coureurs dans le peloton, dont des hommes rapides comme Van Avermaet, Colbrelli, Matthews, Trentin et Sagan, revenu dans la précédente descente.

44 km  

EF Education First roule avec Astana en tête de peloton. De Gendt et De Marchi conservent 3'20" d'avance.

49 km  

Sagan passe au sommet de la côte d'Aveize avec une trentaine de mètres de retard sur la queue du peloton.

50 km 

Terpstra est repris par le peloton. King accélère pour prendre 2 points au sommet de la côte d'Aveize, juste avant de se faire avaler par le paquet.

50 km 

Sagan perd quelques mètres en queue de peloton. Il va peut-être pouvoir rentrer dans la descente, mais il reste des difficultés.

51 km

Au sommet de la côte d'Aveize :

1. De Gendt : 5 pts ;

2. De Marchi : 3 pts ;

3. King : 2 pts :

4. Fraile : 1 pt.

De Gendt est 2e du classement virtuel de la montagne, avec 35 points. Son coéquipier, Tim Wellens, reste en tête (43 pts).

51 km  

Peter Sagan est en queue de peloton, mais il tient le coup pour l'instant.

52 km

Le duo de tête résiste bien : 3'44" d'avance.

52 km

Impey, Boasson Hagen et Politt sont distancés.

52 km 

La côte d'Aveize est roulante dans sa deuxième partie. 5-6% dans les deux derniers kilomètres d'ascension, que parcourt actuellement l'échappée.

53 km  

Hugo Houle passe un gros relais en tête de peloton. 3'50" d'avance pour le duo de tête.

54 km 

1'44" de retard pour King et Terpstra. De Gendt et De Marchi font fort .

54 km 

Six coureurs de la formation Astana sont à l'avant du peloton.

55 km 

Retour d'un groupe d'une dizaine d'hommes en queue de peloton, dont LL Sanchez, qui pourrait passer un dernier relais avant de lâcher.

55 km 

C'est maintenant Astana qui imprime le rythme en tête de peloton.

56 km 

Pénultième difficulté répertoriée du jour : la côte d'Aveize (2e catégorie, 5,2 km à 6,4%). Les deux hommes de tête l'attaquent à l'instant.

57 km

Thomas De Gendt attend Alessandro De Marchi. Ils comptent 4 minutes d'avance sur le peloton, 1 minute de marge sur Ben King et Niki Terpstra, leurs anciens compagnons d'échappée.

58 km

De Marchi fait un tout droit et met pied à terre dans un virage. Il a perdu une dizaine de secondes sur De Gendt. Ce dernier va-t-il l'attendre ?

Vidéo - En tête, De Marchi s'est fait une belle frayeur en tirant tout droit

00:33
59 km 

3'52" d'avance sur le peloton pour le duo de tête, qui peut y croire.

62 km

Luis Leon Sanchez a été lâché dans la côté précédente. Dylan Teuns, 3e du général, est également annoncé distancé.

63 km 

23" d'avance pour le duo de tête (De Gendt - De Marchi) sur les deux poursuivants (King - Terpstra) et 3'52" sur le peloton, qui passe au sommet de la côte de la Croix de Part. Dans cette montée de 5 kilomètres, l'échappée a repris près d'une minute.

66 km

Abandon de Christophe Laporte, tombé malade il y a quelques jours et lâché en début d'étape.

66 km 

Peter Sagan est en queue de peloton, à 1 km du sommet de la côte de la Croix de Part. Le maillot vert s'accroche. C'est la Sunweb qui roule.

66,5 km

Thomas De Gendt passe en tête au sommet de la côte de la Croix de Part, et empoche 5 points. Alessandro De Marchi en marque 3. Niki Terpstra (2) et Ben King (1) sont lâchés.

67 km 

Niki Terpstra perd quelques mètres sur ses trois compagnons d'échappée.

68 km

Kristoff, Morkov, Griepel sont (à nouveau) lâchés.

68 km 

A l'avant, Terpstra semble "limite". Le vainqueur du Ronde 2018 s'accroche.

68 km

Groenewegen et Teunissen (Jumbo-Visma) perdent du terrain.

68 km

La côte de la Croix de Part est irrégulière. L'échappée reprend un peu de marge, le peloton montant "piano" : 3'40".

69 km

Problème mécanique pour Lutsenko.

69 km 

Alaphilippe met pied à terre... et repart. Petit problème mécanique, semble-t-il, mais rien de grave.

69 km

Sunweb et Deceuninck-Quick Step se relaient en tête de peloton. L'écart avec le quatuor de tête oscille autour des 3 minutes.

70 km 

L'échappée débute l'antépénultième ascension répertoriée du jour.

74 km 

Caleb Ewan est à l'avant du peloton... c'est dire si le rythme a été, certes régulier, mais plutôt modeste, depuis le départ de cette étape.

72 km

L'écart retombe sous les 3 minutes : 2'58".

76 km

Entre les km 45 et 95, le peloton a été principalement emmené par la Bora-Hansgrohe (36,5% des relais), la Trek-Segafredo (29,8%) et la Sunweb (27,9%).

79 km 

L'échappée roule à 73 km/h dans cette portion descendante. Prochaine difficulté : la côte de 2e catégorie de la Croix de Part (4,9 km à 7,9%), dont le sommet est situé à 66,5 km de l'arrivée.

82 km 

Morkov relaie Asgreen à l'avant du peloton.

83 km 

Depuis que Deceuninck-Quick Step a pris les commandes du peloton, l'écart... augmente. Le quatuor de tête accélère légèrement : 3'30".

85 km

Rappel du profil de l'étape. Outre les sept ascensions répertoriées, il y a une bosse d'un kilomètre à 5% entre deux et trois bornes de l'arrivée.

Vidéo - Le profil de la 8e étape : une journée toboggan avec 3800m de dénivelé positif

01:21
89 km 

3'13" : l'écart est stabilisé.

92 km 

Christophe Laporte, coureur le plus loin de la tête de course, compte 22' de retard sur l'échappée. Yoann Offredo en affiche 17'.

95 km 

DECEUNINCK-QUICK STEP ROULE

La Deceuninck-Quick Step prend la tête du peloton. C'est Kasper Asgreen qui vient relayer la Sunweb. L'écart est de moins de 3 minutes. Julian Alaphilippe pourrait faire coup double : étape + maillot jaune.

101 km

3 minutes de retard pour le peloton, au sommet de la quatrième des sept ascensions répertoriées du jour.

101 km 

Lennard Kämna (Sunweb) continue son travail en tête de peloton. La Bora-Hansgrohe, en revanche, ne roule plus depuis quelques bornes.

102,5 km

Au sommet de la côte d'Affoux :

1. De Gendt, 2 pts ;

2. King, 1 pt.

105 km

Sunweb et Bora-Hansgrohe ont pris leurs responsabilités tôt dans cette étape, pour Matthews et Sagan, sans doute. Voyez-vous l'un de ces deux puncheurs-sprinteurs s'imposer à Saint-Etienne ?

106 km 

Julian Alaphilippe se promène en queue de peloton, tout comme Mikel Landa. Le rythme est assez soutenu, mais rien de bien méchant. La preuve : le peloton est encore très fourni.

107 km

C'est l'heure du ravito pour le peloton.

108 km 

La plupart des sprinteurs, Greipel et Ewan notamment, sont revenus en queue de peloton. Ils s'accrochent, retardent la création du gruppetto, à défaut d'avoir une chance de gagner aujourd'hui.

110 km 

3'12" d'avance pour le quatuor de tête, qui va maintenant grimper la roulante côte d'Affoux (8,5 km à 4,5%, 3e catégorie).

115 km

Au sommet du Col de la Croix Paquet :

1. De Gendt : 5 pts ;

2. King : 3 pts ;

3. De Marchi : 2 pts ;

4. Terpstra : 1 pt.

Les hommes de tête ont franchi dans cet ordre les trois premières côtes du jour.

115 km

Giacomo Nizzolo, Alexander Kristoff et André Greipel sont distancés, en queue de peloton. Pas de surprise.

116 km

Geraint Thomas est à l'arrière de la course, dans la file des voitures, à la suite d'une crevaison. Il réintègre tranquillement le peloton, dans la roue d'un équipier.

116 km 

Le peloton attaque à son tour le difficile Col de la Croix Paquet.

118 km 

3'30" : l'écart continue de décroître.

124 km 

Prochaine difficulté : un mur, le Col de la Croix Paquet (2e catégorie, 2,1 km à 9,7%).

127 km 

3'50" de retard pour le peloton au sommet du Col de la Croix de Thel. Burghardt abat un gros boulot.

128 km

Au sommet du Col de la Croix de Thel :

1. De Gendt : 5 pts ;

2. King : 3 pts ;

3. De Marchi : 2 pts ;

4. Terpstra : 1 pt.

129 km

Dylan Groenewegen est lâché par le peloton. Il s'accroche, avec dix mètres de retard.

129 km 

L'écart diminue légèrement : 4'15'".

130 km 

Movistar et Astana se placent en tête de peloton. Mais le rythme reste raisonnable.

131 km 

Le peloton arrive au pied de la deuxième côte du jour avec 4'30" de retard sur les quatre hommes de tête.

132 km 

C'est parti pour le Col de la Croix de Thel : 4,1 bornes à 8,1% de moyenne. Cela va piquer.

134 km 

Egan Bernal traîne en queue de peloton. Pas de problème pour le co-leader d'Ineos, le rythme est soutenu mais la course n'est pas "lancée".

137 km

Les délais, pour cette 8e étape, sont du temps du vainqueur majoré de 10% à 20% en fonction de sa vitesse moyenne.

10% si la moyenne est inférieure ou égale à 35 km/h

11% entre 35 et 36 km/h

...

19% entre 43 et 44 km/h

20% au-delà de 44 km/h.

139 km  

L'échappée est dans une courte vallée avant la deuxième ascension du jour.

143 km

L'écart est stable : 4'44".

145 km  

Tejay van Garderen, ancien 5e du Tour de France (en 2012 et 2014) n'a pas pris le départ de la 8e étape, ce midi, après avoir chuté lors de la 7e, hier. 173 des 176 coureurs au départ sont encore en lice.

148 km 

Pendant ce temps-là, c'est Marcus Burghardt qui roule en tête de peloton. Cela ne monte donc pas très vite.

148 km

Au sommet du Col de la Croix Montmain :

1. De Gendt : 5 pts ;

2. King : 3 pts ;

3. De Marchi : 2 pts ;

4. Terpstra : 1 pt.

149 km 

Caleb Ewan (Lotto Soudal) souffre à l'arrière.

150 km 

Outre Yoann Offredo (Wanty Gobert), Christophe Laporte (Cofidis), malade il y a deux jours, est en difficulté.

151 km

Rappel du programme qui attend les coureurs :

Vidéo - Le profil de la 8e étape : une journée toboggan avec 3800m de dénivelé positif

01:21
151 km

4'48" : la première côte du jour est gravie au même rythme aux deux échelons de la course.

152 km

Il y a du beau monde devant : Ben King a gagné deux étapes lors de la dernière Vuelta, Alessandro De Marchi a quant à lui, notamment, décroché trois bouquets sur le Tour d'Espagne, tandis que Thomas De Gendt - vainqueur d'une étape du Tour en 2016, au Chalet-Reynard - est peut-être le meilleur baroudeur du peloton. Enfin, Niki Terpstra n'est pas le meilleur grimpeur des quatre hommes de tête, mais compte deux Monuments à son palmarès (Paris-Roubaix 2014, Tour des Flandres 2018).

153 km

Romain Bardet a "envie de montrer un autre visage" que celui qu'il a affiché au sommet de la Planche des Belles Filles.

Vidéo - Bardet : "Si j'ai les jambes, j'espère être avec Alaphilippe en fin d'étape"

00:54
154 km 

L'échappée est dans la première côte du jour : le Col de la Croix Montmain (2e catégorie, 6,1 km à 7%).

156 km 

La Sunweb et la Bora-Hansgrohe prennent la tête du peloton. Peter Sagan et Michael Matthews affichent leur ambition... à moins que la formation du sextuple maillot vert ne compte sur Maximilian Schachmann pour attaquer dans le final.

158 km

Julian Alaphilippe, 2e du général, compte 6" de retard sur Giulio Ciccone. Et il y a des bonifications à prendre à 12,5 km du but (8", 5" et 2") et sur la ligne d'arrivée (10", 6", 4").

Vidéo - Alaphilippe : "Reprendre le maillot jaune ? C'est envisageable !"

01:23
159 km 

Offredo se porte au niveau de la voiture d'assistance médicale.

159 km 

L'écart est stabilisé autour des 5 minutes.

160 km

Quel est l'objectif de la Trek-Segafredo, limiter l'écart... ou endormir le peloton ?

166,5 km

20 POINTS POUR TERPSTRA, VIVIANI RÈGLE LE PELOTON

Niki Terpstra passe en tête au sprint intermédiaire de Cercié-en-Beaujolais. Il devance Thomas De Gendt, Ben King et Alessandro De Marchi. Le sprint n'a pas été disputé.

C'est Elia Viviani qui règle le peloton, 5 minutes derrière l'échappée :

1. Terpstra 20 pts ;

2. De Gendt 17 pts ;

3. King 15 pts ;

4. De Marchi 13 pts ;

5. Viviani 11 pts ;

6. Sagan 10 pts ;

7. Matthews 9 pts ;

8. Colbrelli 8 pts ;

9. Morkov 7 pts ;

10. Stuyven, 6 pts ;

11. Wellens, 5 pts ;

12. Skujins, 4 pts ;

13. De Kort, 3 pts ;

14. Tratnik, 2 pts ;

15. Bernard, 1 pt.

Vidéo - Viviani règle le sprint intermédiaire derrière l'échappée

00:25
168 km 

La tête de course est à 1500 mètres du sprint intermédiaire. Il restera 11 points à prendre pour le premier du peloton.

170 km

L'étape du jour peut être spectaculaire.

Vidéo - "C'est un parcours piégeux, on va avoir de la bagarre"

01:27
173 km 

La Trek-Segafredo fait un tempo en tête de peloton et laisse l'écart croître. Cette échappée n'est pas du tout dangereuse pour la formation du leader. Si les quatre hommes à l'avant peuvent prendre les bonifications, dans le final, cela convient très bien à Giulio Ciccone et aux siens.

174 km

L'écart augmente. 4'28" d'avance pour le quatuor de tête.

175 km

"Lors de l'étape d'Epernay, tout le monde voulait suivre Julian (Alaphilippe)... mais personne n'a réussi."

Vidéo - Pinot : "Quand Alaphilippe va attaquer, il faudra être vigilant"

00:23
176 km 

La diminution du rythme du peloton a permis à Offredo, malade et lâché en début d'étape, de le réintégrer.

178 km 

Composition de l'échappée, qui compte 3'41" d'avance sur le peloton :

Alessandro De Marchi (CCC, 77e à 29'38")

Thomas De Gendt (Lotto Soudal, 79e à 30'20")

Ben King (Dimension Data, 100e à 39'41")

Niki Terpstra (Total Direct Energie, 169e à 1h00'26")

178 km 

De Marchi intègre l'échappée, qui a levé le pied depuis que le peloton lui a offert sa bénediction.

180 km 

La Trek-Segafredo du leader, Ciccone, prend la tête du peloton. La Bora-Hansgrohe est dans son sillage.

180 km 

De Marchi est toujours en chasse.

184 km 

L'écart atteint 3 minutes. Le trio de tête n'insiste pas, De Marchi devrait pouvoir rentrer.

185 km 

Thomas De Gendt (Lotto Soudal), le mieux classé de l'échappée, est à une demi-heure de Giulio Ciccone, maillot jaune. Alessandro De Marchi (CCC), intercalé, est aussi à plus de 29 minutes du leader. Pour la formation Trek-Segafredo, cette échappée est une excellente nouvelle.

186 km 

Rideau en tête de peloton ! 1'30" d'avance pour le trio de tête, l'échappée est partie très vite.

187 km 

1 minute d'avance pour Thomas De Gendt (Lotto Soudal), Niki Terpstra (Total Direct Energie) et Ben King (Dimension Data) sur le peloton. Alessandro De Marchi (CCC) est à 30" des deux groupes.

188 km

Yoann Offredo (Wanty Gobert) est malade. Il est distancé par le peloton.

190 km 

Tim Wellens, le maillot à pois, se porte à l'avant du peloton. UAE Emirates, avec Rui Costa notamment, pointe aussi le bout de son nez. 41" d'avance pour le trio de tête, De Marchi est toujours intercalé.

190 km 

Alexis Gougeard (AG2R La Mondiale) roule en tête de peloton. L'échappée qui part si tôt, c'est surprenant...

191 km 

36" d'avance pour De Gendt, Terpstra et King. Alessandro De Marchi (CCC) essaie de faire le jump.

195 km 

Trois hommes en tête : Thomas De Gendt (Lotto Soudal), Niki Terpstra (Total Direct Energie), Ben King (Dimension Data). Mads Würtz (Katusha-Alpecin) a explosé, alors qu'il était à vingt mètres du trio ! Le peloton se relève déjà...

196 km 

C'est Mads Würtz qui tente de rejoindre l'avant de la course.

198 km 

Le trio de tête a une vingtaine de secondes d'avance. Un Katusha-Alpecin sort en contre.

199 km

Première attaque : Ben King, Thomas De Gendt et Niki Terpstra tentent de s'échapper.

12:25 

Départ réel ! C'est parti pour 200 km, entre Mâcon et Saint-Etienne.

12:11

Il fait 26°C à Mâcon, sous un ciel plutôt dégagé. Un léger vent de dos devrait pousser les coureurs sur ce parcours "casse-pattes".

12:10 

Le départ fictif est donné. C'est parti pour un quart d'heure de défilé.

12:08

Tim Wellens maillot à pois sur les Champs-Élysées, vous y croyez ?

Vidéo - Wellens : "Garder le maillot en montagne, ça va être difficile"

03:44
12:00 

Bonjour, bienvenue sur Eurosport.fr pour suivre en direct commenté la 8e étape du Tour de France, Mâcon - Saint-Etienne (200 km). Le départ fictif sera donné à 12h10. Le peloton doit défiler un quart d'heure dans les rues de Mâcon.

--

LE PROFIL DE LA 8E ÉTAPE. C'est une journée toboggan avec 3800m de dénivelé qui attend les coureurs. 200 kilomètres de moyenne montagne sont au programme entre Mâcon et Saint-Etienne, ce samedi. Sept difficultés (dont cinq classées en deuxième catégorie) sont au programme. Un point bonus est placé à 13 kilomètres de l'arrivée, au sommet de la côte de la Jaillière (2km à 8%). De quoi inciter les cadors à s'expliquer ? Pour la victoire d'étape, les baroudeurs seront favoris. Mais des sprinteurs-puncheurs comme Sagan ou Matthews auront aussi leur mot à dire. Départ prévu à 12h25.

Vidéo - Le profil de la 8e étape : une journée toboggan avec 3800m de dénivelé positif

01:21
-- 

L'HOMME À SUIVRE : JULIAN ALAPHILIPPE

Deux jours après l'avoir perdu sur le fil, Julian Alaphilippe a l'occasion de retrouver sa tunique dorée à Saint-Étienne. Placé à 16 kilomètres de l'arrivée, la côte de la Jaillière peut lui permettre de mettre à mal Giulio Ciccone. S'il venait à passer en tête au sommet de cette celle-ci, il empocherait huit secondes de bonifications. Une autre option s'offre à lui. À deux kilomètres de l'arrivée, il y a une bosse d'un kilomètre à 5% de moyenne. De quoi l'inspirer.

Julian Alaphilippe - Tour de France 2019
--

LE CHIFFRE À AVOIR EN TÊTE : 29

C'est le nombre de points en jeu au classement de la montagne ce samedi. Cinq ascensions de 2e catégorie et deux de 3e catégorie sont au programme. Un joli menu pour les chasseurs de pois.

-- 

CE QU'IL FAUT RETENIR DE LA VEILLE. Après 230km, le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma), malchanceux en début de Tour, a remporté vendredi au sprint la 7e étape à Chalon-sur-Saône. Superbement emmené par ses équipiers au terme d'une journée marquée par l'échappée infructueuse de Rossetto et Offredo, il a devancé d'un boyau l'Australien Caleb Ewan. L'Italien Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) reste en jaune.

--

LE RÉSUMÉ DE LA 7E ÉTAPE.

Vidéo - Une échappée au long cours puis un sprint royal : le résumé de la 7e étape

05:33
--

L'ARRIVÉE DE LA 7E ÉTAPE.

Vidéo - Après les galères, le bonheur pour Groenewegen : L'arrivée de la 7e étape en vidéo

01:44
--

VAN GARDEREN NON PARTANT

Alors que la 7e étape venait de démarrer et que le peloton roulait à allure très réduite, Tejay Van Garderen (EF Education First) est tombé. Le coureur américain, équipier de Rigoberto Uran, a pu repartir, reprendre sa place dans le peloton et finir l'étape. Mais il était bien amoché au visage et il ne prendra pas le départ, ce samedi, de la 8e étape.

Vidéo - Victime d'une chute, Van Garderen avait fini l'étape le visage ensanglanté

02:01
--

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL. Deuxième journée en jaune pour Ciccone. Sera-t-elle la dernière ? Il n'a que 6'' de marge sur Alaphilippe, qui lorgne sur les bonifications du point bonus et de l'arrivée ce samedi.

1. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), en 23h14'55''

2. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), à 6''

3. Dylan Teuns (Bahrain-Merida), à 32''

4. George Bennett (Jumbo-Visma), à 47''

5. Geraint Thomas (Ineos), à 49''

6. Egan Bernal (Ineos), à 53''

7. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), à 58''

8. Steven Kruiswijk (Jumbo-Visma), à 1'04''

9. Michael Woods (EF Education First), à 1'13''

10. Rigoberto Uran (EF Education First), à 1'15''

11. Jakob Fuglsang (Astana), à 1'19''

...

26. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), à 2'57''

27. Warren Barguil (Arkéa-Samsic), à 3'03''

--

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR POINTS. Sagan a désormais plus de cinquante points d'avance sur la concurrence. Très confortable avant un week-end qui devrait lui permettre d'accroître encore son avance.

1. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), 177 pts

2. Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), 121 pts

3. Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step), 117 pts

4. Michael Matthews (Sunweb), 116 pts

5. Caleb Ewan (Lotto-Soudal), 76 pts

Peter Sagan (r.) Tour de France
--

LE TOP 5 DU CLASSEMENT DE LA MONTAGNE . Journée importante à venir pour Tim Wellens. 29 points sont en jeu ce samedi.

1. Tim Wellens (Lotto-Soudal), 43 pts

2. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), 30 pts

3. Xandro Meurisse (Wanty-Gobert), 27 pts

4. Dylan Teuns (Bahrain-Merida), 13 pts

5. Natnael Berhane (Cofidis), 13 pts

Tim Wellens sur le Tour 2019
-- 

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR ÉQUIPES.

1. Trek-Segafredo

2. Movistar, à 1'39''

3. Groupama-FDJ, à 2'04''

4. EF Education First, à 4'26''

5. Jumbo-Visma, à 8'31''

--

LE TOP 5 DU CLASSEMENT DES JEUNES. Giulio Ciccone est en tête. Mais il porte aussi le maillot jaune. Du coup, c'est Egan Bernal qui reste en blanc.

1. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), en 23h14'55''

2. Egan Bernal (Ineos), à 53''

3. Enric Mas (Deceuninck-Quick Step), à 1'23''

4. David Gaudu (Groupama-FDJ), à 1'52''

5. Wout Van Aert (Jumbo-Visma), à 14'49''

0 commentaire