09/07/19 - 12:25
Terminé
Reims - Nancy
0km
?km
Tour de France • Etape4
avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Reims - Nancy
Tour de France - 9 juillet 2019

Tour de France - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 9 juillet 2019 et débute à 12:25. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Jean-Baptiste Duluc
Temps forts 
 
 Supprimer
17:59 

Merci d'avoir suivi cette 4e étape en notre compagnie. Mercredi, place à une étape de moyenne montagne en direction de Colmar. Une des rares opportunités pour baroudeurs a priori. Bonne soirée sur notre site ! Et à demain !

17:58

Pas de changement au classement général.

17:56

LE TOP 10 DU CLASSEMENT DE L'ETAPE :

1. Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step), en 5h09'20''

2. Alexander Kristoff (UAE Team Emirates), m.t

3. Caleb Ewan (Lotto-Soudal)

4. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe)

5. Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma)

6. Mike Teunissen (Jumbo-Visma)

7. Giacomo Nizzolo (Dimension Data)

8. Jasper Stuyven (Trek-Segafredo)

9. Michael Matthews (Sunweb)

10. Christophe Laporte (Cofidis)

17:55

L'Italien remporte donc sa première victoire sur le Tour de France et rentre dans le cercle fermé des coureurs à avoir gagné sur les trois Grands Tours.

17:33

VICTOIRE D'ELIA VIVIANI !!! Le sprinteur italien s'impose au bout d'un superbe sprint devant Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) et Caleb Ewan (Lotto-Soudal).

Elia Viviani
600 m 

Viviani est parfaitement placé...

1 km

FLAMME ROUGE !!! Et Dimension data emmène le sprint... Mais ils sont dépassés par les Deceuninck-Quick Step !

2 km 

Van Aert (Jumbo-Visma) a pris le relais et étire le peloton...

2,5 km 

Dimension Data et UAE Team Emirates sont parfaitement placés, presque trop tôt.

3 km 

Tous les sprinteurs font l'effort désormais pour se replacer car, ensuite, la route va se rétrécir. Gare à la chute !

3,5 km 

Sauf chute, on aura bien droit à une arrivée massive.

4 km 

Ça frotte de plus en plus dans le peloton. On est même passé tout près de la chute...

4,5 km 

Logiquement, Team INEOS vient faire un peu le tempo pour permettre à Thomas et Bernal de ne prendre aucun risque.

5 km

PLUS QUE 5 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

6 km 

Au tour des Dimension Data de faire l'effort et ça permet au peloton de revenir sur Calmejane (Total Direct Energie). Au moins, il aura tenté.

7 km 

Les multiples faux-plats font mal aux jambes et permettent à Calmejane de résister pour le moment.

8 km 

C'est la Sunweb qui et la CCC Team qui font la majorité de la poursuite pour le moment mais la Lotto-Soudal revient travailler.

8,5 km

Toujours 5'' d'avance environ pour Calmejane ! Il résiste mais le peloton attend le dernier moment pour lancer la chasse...

9 km 

Une trentaine de mètres d'avance pour Calmejane (Total Direct Energie), qui ne va pas faire long feu en tête de course.

10 km

PLUS QUE 10 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!!

11 km 

Ça se regarde un peu du côté du peloton. On fait un peu le point au niveau des équipiers de sprinteurs.

11 km

ATTAQUE D'UN TOTAL DIRECT ENERGIE !!! C'est Lilian Calmejane qui profite d'un faux-plat prononcé pour sortir du peloton... C'est bien joué !

12 km 

La route est séparée en deux et le peloton a pris les deux côtés à la fois. Cela étire encore un peu le peloton.

14 km 

On continue d'emmener très vite ce peloton pour éviter ainsi au maximum le retour des sprinteurs mal placés au sommet, dont Dylan Groenewegen donc.

15 km

Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) est parvenu à s'accrocher ! Le Néerlandais a basculé dans le peloton mais dans les dix dernières positions. Il était à la rupture. Il va falloir remonter désormais...

Dylan Groenewegen of Netherlands and Team Jumbo - Visma / Celebration / during the 45th Volta ao Algarve, Stage 4 a 198,3km stage from Albufeira to Tavira  / VA / @VAlgarve2019 / on February 23, 2019 in Tavira, Portugal.
15,2 km

Pas de lutte pour le maillot à pois au sommet.

15,7 km 

Il reste encore trois équipiers pour Michael Matthews mais on ne réussit pas à faire exploser le peloton, même si celui-ci s'est fortement étiré.

16 km 

Le tempo des Sunweb fait très mal mais, pour l'instant, aucun sprinteur ne parait être en difficulté.

16,3 km

Sunweb tente de durcir à son tour avec quatre équipiers autour de Michael Matthews... Et plusieurs coureurs sautent en queue de peloton.

Michael Matthews
16,5 km 

C'en est terminé pour Michael Schär (CCC Team) ! ECHAPPEE TERMINEE !!

17 km 

Accélération des Bora-Hansgrohe ! On veut éliminer Groenewegen et Viviani et on durcit, avec les Sunweb qui suivent le mouvement...

17,5 km

Michael Schär (CCC Team) s'isole à l'avant ! Le Suisse est bien le plus costaud de l'échappée...

18 km 

C'est la Jumbo-Visma qui mène le tempo du peloton pour le moment. Ça monte tranquille... Mais Astana se replace.

18,2 km

C'est parti pour l'ascension de la côte de Maron (3,2km à 5%) ! Pour éviter un sprint, c'est là...

19 km

20'' d'avance ! Les deux hommes ne seront pas repris avant le pied de l'ascension. Mais dans les premiers hectomètres de la montée...

20 km

PLUS QUE 20 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

21 km 

C'est la guerre de placement dans le peloton. Les sprinteurs veulent absolument être aux avant-postes avant l'ascension.

23 km

30'' d'avance pour le duo de tête qui se rapproche petit à petit du pied de la côte de Maron (4e cat).

25 km 

Jumbo-Visma, Sunweb et Mitchelton-Scott roulent en tête de peloton alors que Bora-Hansgrohe s'est replacé pour que Peter Sagan soit mieux placé.

27 km

Le duo a redonné un peu de peps à l'échappée. Les deux hommes possèdent désormais 48'' d'avance sur le peloton.

28 km

Ils ne sont plus que deux à l'avant !! Michael Schär (CCC Team) a attaqué et seul Frederik Backaert (Wanty-Groupe Gobert) a pu le suivre. Pas Yoann Offredo...

29 km

Pinot vient de faire son retour en queue de peloton, avec une grosse chasse de 4km. Il faut vite remonter désormais, pour ne pas risquer de se faire piéger.

30 km

PLUS QUE 30 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

31 km

Plus que 28'' d'avance pour l'échappée ! Dès que Pinot sera rentré, les trois hommes vont vite être avalés..

32 km

La Mitchelton-Scott a pris les commandes du peloton. On ne va évidemment pas accélérer l'allure de suite vu le problème de Pinot mais on sent que la formation australienne va durcir ensuite pour servir les desseins de matteo Trentin.

33 km

Crevaison de Thibault Pinot (Groupama-FDJ) !! le Français est vite dépanné et repart à bloc pour très vite faire son retour dans le peloton...

Thibaut Pinot, dimanche à Bruxelles
33 km 

Les coureurs traversent actuellement TouL. A la sortie, il sera temps d'aborder un long faux-plat de 3km qui durcira l'approche de la côte de maron.

34 km

RAPPEL DE LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de la course Michael Schär (CCC Team), Frederik Backaert et Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert).

Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), Michael Schär (CCC Team) et Frederick Backaert (Wanty-Groupe Gobert), en échappée lors de la 4e étape du Tour 2019
35 km

44'' d'avance pour les trois échappés, bien décidés à rester en tête de course le plus longtemps possible.

36 km

Le peloton est beaucoup plus tendu qu'il y a une dizaine de kilomètres avec les équipes de sprinteurs et les équipes de leaders qui veulent absolument rester à l'avant. Y a t-il du vent - autre que de face - dans les prochaines kilomètres ?

40 km

PLUS QUE 40 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

42 km

51'' d'avance pour les trois hommes de tête qui vivent leurs dernières minutes à l'avant.

44 km 

Lors de la dernière arrivée à Nancy, Matteo Tretin s'était imposé devant Peter Sagan. Assistera t-on à un nouveau duel entre les deux hommes aujourd'hui? Peut-être. Mais il risque d'être arbitré par pas mal d'autres sprinteurs.

Etape 7 : Peter Sagan et Matteo Trentin, Tour de France 2014
45 km 

Alors que le peloton est de nouveau en train de se rapprocher des hommes de tête, ça se tend un peu. Les routes sont relativement exposées et on se méfie un peu, on ne sait jamais.

47 km

C'est ce qu'on appelle accélérer...

48 km

1'15'' d'avance pour les trois hommes de tête ! Ils savent qu'ils n'iront pas au bout mais, en revanche, il devrait y avoir le titre de plus combatif du jour à se disputer

49 km

A noter que Michael Woods (EF Education-First) est tombé il y a quelques instants. Plus de peur que de mal pour le Canadien qui est remonté de suite sur son vélo.

Michael Woods
50 km

PLUS QUE 50 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

51 km

Chez Cofidis, les consignes et la tactique de course sont claires...

53 km

QU'ATTENDRE DE LA CÔTE DE MARON ?

La côte de Maron (3,2km à 5%) est clairement la principale difficulté de la journée. Avec son sommet à 15km de l'arrivée et un premier kilomètre à quasi 8%, il y a moyen de mettre des sprinteurs en difficulté, comme Groenewegen ou Viviani. Seulement, le vent est annoncé de face, ce qui faciliterait la tâche des sprinteurs. Malgré tout, en cas de tempo élevé, il n'est pas impossible de voir des cassures sur le sommet et ainsi piéger quelques sprinteurs. En revanche, les favoris resteront au chaud, aucun doute là-dessus.

54 km

1'30'' d'avance pour les hommes de tête ! Le peloton ne veut pas revenir trop tôt sur les hommes de tête, de peur de lancer un nouveau mouvement de course et une fin de course plus échevelée.

55 km

Décidément, oui, la journée est tranquille du côté des voitures des équipes.

56 km

Résultats complet du sprint intermédiaire :

1. Backaert, 20 pts

2. Schär, 17 pts

3. Offredo, 15 pts

4. Viviani, 13 pts

5. Colbrelli, 11 pts

6. Sagan, 10 pts

7. Trentin, 9 pts

8. Matthews, 8 pts

9. Morkov, 7 pts

10. Pasqualon, 6 pts

11. Van Avermaet, 5 pts

12. Garcia Cortina, 4 pts

13. Greipel, 3 pts

14. Bol, 2 pts

15. Bonnet, 1 pt

58 km

Avec ce sprint intermédiaire, Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) reprend donc 3pts à Peter Sagan (Bora-Hansgrohe). Mais l'Italien est encore à 55 unités du Slovaque...

60 km

Le sprint de Viviani est assez impressionnant...

61 km

Plus que 1'21'' d'avance pour le trio de tête ! L'accélération du peloton à l'occasion du sprint intermédiaire a fait très mal à la marge des hommes de tête.

63 km

Pendant ce temps-là, les rumeurs de transfert de Nairo Quintana (Movistar) chez Arkéa-Samsic se multiplient. La formation française se rapprocherait également de recruter son frèrer Dayer (Neri Sottoli-Selle Italia-KTM) ainsi que ses équipiers chez Movistar, Ruben Fernandez et Winner Anacona.

65 km

C'est Viviani (Deceuninck-Quick Step) qui remporte ce sprint intermédaire devant Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida) et Peter Sagan (Bora-Hansgrohe). Mais le Slovaque reste virtuellement maillot vert...

Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step)
66 km 

On attend désormais le passage du peloton sur le sprint intermédiaire. Celui-ci est à 1km...

66,5 km

Frederik Backaert (Wanty-Groupe Gobert) passe en tête du sprint intermédiaire, devant Michael Schär (CCC Team) et Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert).

67 km

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR POINTS :

1. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), avec 76 points

2. Michael Matthews (Sunweb), 59 pts

3. Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), 54 pts

4. Mike Teunissen (Jumbo-Visma), 50 pts

5. Greg Van Avermaet (CCC Team), 40 pts

69 km

2'05'' d'avance pour l'échappée qui continue de perdre du temps. Le peloton a quelque peu accéléré l'allure pour préparer le sprint intermédiaire.

70 km

PLUS QUE 70 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

71 km

Elle est là la première information du jour, non ?

73 km

2'18'' d'avance pour les trois hommes de tête qui devraient voir leur marge passer sous les deux minutes à l'occasion du sprint intermédiaire.

75 km 

Les coureurs sont désormais à moins de deix kilomètres du sprint intermédiaire... Les candidats au maillot vert vont se montrer !

77 km

RAPPEL DE LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de la course Michael Schär (CCC Team), Frederik Backaert et Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert).

Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), Michael Schär (CCC Team) et Frederick Backaert (Wanty-Groupe Gobert), en échappée lors de la 4e étape du Tour 2019
78 km

Plus que 2'27'' d'avance pour les trois hommes de tête ! Le peloton a visiblement accéléré l'allure...

79 km 

Ce sont toujours les Deceuninck-Quick Step, les Jumbo-Visma et les Lotto-Soudal qui font le travail en tête de peloton. Mais les Team INEOS sont juste derrière, très attentifs, pour ne pas se faire piéger en cas de bordures.

80 km

PLUS QUE 80 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

81 km 

Il reste encore 2911 kilomètres sur cette édition 2019 du Tour de France. Et le meilleur est à venir bien sûr.

82 km

Interrogé au départ, Geraint Thomas (Team INEOS) tire un rapide bilan intermédiaire après trois étapes : "J’ai perdu cinq secondes hier, oui. C’était une erreur, bien sûr, mais ce n’est pas une grosse affaire. Possiblement, je pourrais être gêné par cette perte, surtout si je manque le podium pour quatre secondes ! Mais bon, c’est comme ça. Aujourd’hui je vais essayer d’éviter les cassures. La route est longue, mais si nous roulons bien en équipe, il ne devrait rien nous arriver de mauvais. Hier, c’était une réelle journée d’effort et ça s’est bien passé, je me sens dans une bonne forme "

Geraint Thomas
84 km 

Les coureurs vont très vite se rapprocher du sprint intermédiaire, situé à 66,5km de l'arrivée.

85 km

L'avance des échappés fond. Plus que 2'50'' pour le trio de tête !

86 km

Le passage en tête de Michael Schâr au sommet de la côte de Rosières (4e cat).

88 km

LE PROFIL DE LA 4E ETAPE EN VIDEO :

Vidéo - Le profil de la 4e étape : Une arrivée massive obligatoirement ?

00:52
90 km

Les hommes de tête ont parcouru 38,3 kilomètres dans la troisième heure de course, soit une moyenne de 39,8 km/h depuis le départ de l'étape. Soit bien inférieure à la pire moyenne prévue par les organisateurs. Et ce n'est pas le vent de face dans le final qui accéléré la moyenne...

91 km

3'30'' d'avance pour les trois hommes de tête, qui vont logiquement augmenter leur avance dans cette asension, le peloton ne se battant lui pas pour les points.

92 km

Clairement plus fort que ses compagnons d'échappée, Michael Schär (CCC Team) va chercher l'unique point distribué au sommet.

93 km

Les hommes de tête sont dans la première ascension du jour, la côte de Rosières (4e cat) ! Une ascension de 1km à 7%.

94 km

LES FAVORIS DU JOUR

Sur le papier, Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma), Caleb Ewan (Lotto-Soudal) et Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) sont les plus rapides en cas d'arrivée massive. La côte de Maron (4e cat) à 15km de l'arrivée pourrait cependant favoriser des sprinteurs qui passent mieux les bosses et qui auront moins à s'employer pour rester dans les premières positions, à l'image de Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), Michael Matthews (Sunweb) et Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida).

95 km

3'25'' d'avance pour Frederik Backaert, Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert) et Michael Schär (CCC Team).

96 km

L'ITALIE, REINE DE NANCY

Il y a déjà eu 15 arrivées du Tour à Nancy. Et, fait rare pour une ville-étape aussi ancienne, ce ne sont pas les Français qui s'y sont imposés le plus souvent mais les Italiens, cinq victoires (Coppi en 1949 et 1952, Parecchini en 1976, Bernucci en 2005 et Trentin en 2014) contre 4 aux Français (Trousselier en 1905, Pottier en 1906, Bobet en 1954 et Hinault en 1978). Et il y a peu de chances que les Tricolores égalisent cette année.

97 km 

Dans quelques kilomètres, les hommes de tête aborderont le pied de la première des deux ascensions du jour, la côte de Rosière (4e cat). Mais pas d'inquiétude à avoir pour le maillot à pois, Tim Wellens.

Tim Wellens (Lotto-Soudal), porteur du maillot à pois au soir de la 3e étape du Tour de France 2019
99 km 

Les coureurs sont actuellement dans Bar-le-Duc. Le chef-lei du départemetn de la Meuse a déjà accueilli une arrivée d'une étape du tour de France. C'était en 2001 avec un contre-la-montre par équipes remporté par le Crédit Agricole.

100 km

PLUS QUE 100 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

101 km

Voici le portait d'André Greipel ! L'Allemand d'Arkéa-Samsic est un des outsiders aujourd'hui à Nancy...

103 km

3'15'' d'avance pour le trio de tête ! Le peloton gère parfaitement son affaire pour le moment.

106 km

AG2R ET LE CHRONO, VRAI SOUCI ?

Déjà soyons clairs, le temps perdu par la formation tricolore sur ce contre-la-montre par équipes de Bruxelles est loin d'être catastrophique. Bien sûr, perdre une quarantaine de secondes sur certains favoris est non négligeable et cela oblige Bardet à passer à l'attaque, aucun doute. Mais on pouvait craindre un débours bien supérieur. Privé de ses deux meilleurs rouleurs, touché par les blessures, AG2R La Mondiale a limité la casse, ce qui était son objectif. Bien meilleur chrono que Movistar par exemple. Après, ce manque de capacité à s'améliorer en chrono est assez préoccupant il ets vrai, surtout comparé à l'évoluation de la Groupama-FDJ. Sur des Tours plus ancien comme celui de 2003 (plus de 60kms par équipes), cela serait toutefois rédhibitoire pour jouer la gagne.

108 km

POURQUOI AUTANT DE SPRINTS MASSIFS ?

Parce qu'il faut bien de tout pour faire un Grand Tour. Des chronos pour les rouleurs, de la haute montagne pour les grimpeurs, de la moyenne pour les bardoueurs et des sprints pour les sprinteurs. Le Tour a vocation d'attirer les meilleurs coureurs de chaque catégorie et cela nécessite d'avoir un certain nombre d'étapes qualifiées " de plaine". Donc dépourvues de grosses difficultés dans le final, qui priverait les coureurs d'une arrivée massives.

110 km

PLUS QUE 110 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE ! Et on se rapproche du premier des deux ascensions du jour.

112 km

LA GRANDE BOUCLE, GRAND TOUR LE PLUS "ENNUYEUX" ?

Le Tour de France a l'honneur d'avoir chaque année, les meilleurs leaders et les meilleurs équipiers au départ. C'est la plus grande course au monde et, forcément, cela attire les meilleurs mondiaux. Mais qui dit grosse concurrence, dit également course plus fermée. Les équipiers sont encore plus capables sur le Tour qu'ailleurs de faire les efforts derrière un coureur qui attaque et cela "gèle" les intentions des coureurs. Ce qui n'empêche pas d'avoir une course passionnante, juste différente. A une époque, la Vuelta se résumait à une courses de côtes quasi tous les jours, ce n'était pas mieux. Et le Giro 2019 n'était pas une référence en terme de spectacle non plus.

115 km

L'échappée en profite pour creuser un peu l'écart. Les trois hommes possèdent désormais 3'26'' d'avance.

116 km

Tony Gallopin (AG2R La Mondiale) notamment est tombé dans le fossé gauche et a eu un peu mal en se relevant. Derrière, beaucoup de coureurs ont été perturbé par cette chute et certains sont allés au sol dont des Katusha-Alpecin, des Cofidis et un Astana principalement. Mais pas de leader et pas de gros bobos.

Interview Tony Gallopin (in french)
117 km

CHUTE DANS LE PELOTON !! Il y a eu un ralentissement et des coureurs sont allés au soL...

120 km

100 ANS DE MAILLOT JAUNE : ANDERSON, OUVERTURE SUR LE MONDE

Vidéo - 100 ans de maillot jaune : Anderson, ouverture sur le monde

01:50
121 km 

Les coureurs viennent d'entrer dans le département de la Meuse. Un des départements les plus spectaculaires du jour, avec un grimpeur et un sprint intermédiaire au programme.

124 km

3'03'' d'avance pour le trio de tête, qui n'aura jamais vraiment eu la possibilité de croire en ses chances d'aller au bout.

125 km

Petit à petit, les coureurs se rapprochent de la côte de Rosières (1km à 7%). Celle-ci sera située à 92,5km de l'arrivée.

128 km

LE PROFIL DE L'ETAPE EN VIDEO :

Vidéo - Le profil de la 4e étape : Une arrivée massive obligatoirement ?

00:52
130 km

PLUS QUE 130 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

132 km

COPPI A NANCY, UN CHRONO POUR L'HISTOIRE

Vidéo - Les légendes du Tour : Coppi à Nancy, un chrono pour l'histoire

00:26
134 km

2'52'' d'avance pour les trois hommes de tête. L'écart avec le peloton varie régulièrement entre 2'50'' et 3'10''.

136 km

CONTRÔLER L'ECHAPPE, MODE D'EMPLOI

138 km

RAPPEL DE LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de la course Michael Schär (CCC Team), Frederik Backaert et Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert).

139 km

2'58'' d'avance pour les trois hommes, alors que les deux Wanty-Groupe Gobert se retournent pour attendre Michael Schär. Problème mécanique ou arr^te pour un besoin naturel ? En tout cas, le voilà qui revient...

140 km 

De longues lignes droites, peu de villes et un tempo modéré : ce n'est pas l'étape la plus passionnante du Tour.

142 km

GROENEWEGEN : "IL FAUDRA QUE LES JAMBES REPONDENT BIEN"

Vidéo - Groenewegen : "Il faudra que les jambes répondent bien dans l'ultime montée"

01:02
143 km

Au moins, c'est original...

146 km

PINOT : "PRESSE D'ÊTRE A LA PLANCHE"

Vidéo - Pinot : "Pressé d'être à la Planche des Belles Filles"

01:06
147 km

3'16'' d'avance pour le trio de tête.

148 km

Pendant ce temps-là, les transferts se poursuivent en coulisses.

150 km

Interrogé au départ de la course, Wout van Aert (Jumbo-Visma) donne sa vision du scénario de l’étape du jour : "Dylan (Groenewegen) est notre leader pour les étapes de sprint. Et selon moi, il est le plus rapide du peloton. Si on arrive à l’amener dans la bonne position, il est capable de gagner. Il y a une côte dans le final, mais nous sommes confiants sur le fait que Dylan va s’en accommoder "

Dylan Groenewegen of Netherlands and Team Jumbo - Visma / Celebration / during the 45th Volta ao Algarve, Stage 4 a 198,3km stage from Albufeira to Tavira  / VA / @VAlgarve2019 / on February 23, 2019 in Tavira, Portugal.
151 km 

Le peloton a clairement levé le pied. On a compris que l'échappée ne représentait pas de danger et qu'il fallait mieux réduire un peu l'allure.

153 km

3'27'' d'avance pour le trio de tête ! C'est le plus gros écart depuis le départ de l'étape...

155 km 

Jumbo-Visma et Lotto-Soudal assument 90% de la poursuite derrière l'échappée. Deceuninck-Quick Step a laissé tomber pour le moment et les autres patientent.

157 km

Pour Charles Planet (Novo Nordisk), même avec le vent de face, Dylan Groenewegen "ne passera pas. On l'a vu en difficulté dès qu'il y a un peu de pente depuis le départ".

159 km

3'05'' d'avance pour les trois hommes de tête. L'écart ne bouge plus.

160 km

CHUTE DANS LE PELOTON !! Deux Cofidis viennent d'aller au sol... Ce sont Natnael Berhane et Pierre-Luc Périchon qui sont tombés. Mais ça se relève.

162 km 

Les coureurs du peloton sont très tranquille et n'hésitent pas à s'arrêter pour satisfaire des besoins naturels. On gère à la perfection.

165 km

LE PROFIL DE LA 4E ETAPE EN VIDEO :

Vidéo - Le profil de la 4e étape : Une arrivée massive obligatoirement ?

00:52
167 km

3'07'' d'avance pour les trois hommes de tête, qui se relayent tranquillement. Ils savent que le peloton ne les laissera pas prendre plus d'avance.

168 km 

Jumbo-Visma, Lotto-Soudal et Deceuninck-Quick Step sont les trois seules équipes à rouler pour le moment en tête de peloton. On ne voir pas les Bora-Hansgrohe de Peter Sagan ou les Sunweb de Michael Matthews.

169 km

41,9 km/h de moyenne dans la première heure de course ! On est loin des 47 d'hier...

170 km

Et ça fait 9 Tours de France pour Michael Schär !

171 km

ROUX : "MARON, C'EST DUR A L'ENTRAINEMENT MAIS SUR LE TOUR..."

Vidéo - Roux : "La côte de Maron, c'est dur à l'entraînment mais sur le Tour..."

01:34
173 km

2'53'' d'avance pour les trois hommes de tête qui ont compris que l'écart ne montera pas beaucoup.

174 km

Interrogé au départ ce matin, le leader de l’équipe Astana Jakob Fuglsang a donné quelques nouvelles rassurante de sa récupération physique, après sa chute dans l’étape 1, dont il s’était relevé avec le genou droit légèrement blessé : "Aujourd’hui je ne suis pas encore à 100 %, explique t-il. Parfois je souffre un peu, mais en moyenne je me sens plutôt bien. Et ça s’améliore chaque jour. Jusqu’à la Planche-des-Belles-Filles, je vais surtout essayer d’économiser mes forces autant que possible. Mais il faut également que je reste attentif à ne pas perdre de temps sur une cassure ou une chute. En fin de compte, il n’y a pas de journées faciles où on pourrait se relâcher totalement".

Jakob Fuglsang (Astaná)
175 km

VAN AERT : "ALAPHILIPPE, COUREUR D'UN AUTRE MONDE"

Vidéo - Van Aert : "Alaphilippe, un coureur d'un autre monde"

00:59
177 km

L'écart se stabilise autour des trois minutes. Le peloton ne veut pas prendre le moindre risque avec l'échappée. 3'03'' d'avance pour le trio de tête !

179 km

POURQUOI PAS DES TERRAINS PLUS COMPLIQUES POUR UN SPRINT ?

Il faut de tout sur une course comme le Tour de France. Il est vrai qu'historiquement, la Grande Boucle est une habituée des étapes pour sprinteurs toute plate. Mais ce n'est pas le cas de toutes non plus, à l'instar de l'étape d'Albi (10e) ou de Nîmes (16e). Après, aujourd'hui n'est pas non plus une étape offerte aux sprinteurs. Elle risque de l'être vu le vent de face qui souffle dans le final. Mais s'il y avait vent de côte dans la côte de Maron, des Gronewegen n'auraient probablement pas suivis.

181 km 

Les coureurs vont être bien loin des vitesse folle d'hier. Aujourd'hui, ça sera plus tranquille.

183 km

La dernière fois que Nancy avait été ville-arrivée sur le Tour de France, c'était en 2014. Au terme d'un final qui empruntait déjà la côte de Maron mais était durci par une autre ascension ensuite, Matteo Trentin avait décroché sa 2e victoire sur le Tour de France, devant Peter Sagan et Tony Gallopin. Et ils n'avaient été qu'une quarantaine à finir dans le même temps.

186 km

Les coureurs roulent actuellement sur une partie très exposée, avec un vent de côté. Du coup, il y a pas mal de nervosité dans le peloton. Mais personne ne lancera les hostilités.

187 km

3'19'' d'avance pour les trois hommes de tête. Bon, visiblement, ce n'est pas aujourd'hui que l'on verra le grand écart de ce Tour de France.

189 km

Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step) a subi une chute dans les derniers kilomètres de l’étape d’hier, où il a heurté un panneau de signalisation routière avant de remonter sur son vélo pour terminer l’étape. Transporté à l’hôpital pour une série d’examens, Asgreen a bel et bien pu prendre le départ ce matin de Reims… et joue même pleinement son rôle de contrôle de l’échappée en roulant en tête du peloton.

191 km

BACKAERT, DEJA UN 2E TOUR

Fidèle à la formation Wanty-Groupe Gobert depuis son passage chez les professionnels, Frederik Backaert n'est pas le coureur le plus connu de la formation belge, ni même celui qui gagne le plus (une seule victoire, une étape du Tour d'Autriche 2016). Mais le coureur de 29 ans est un spécialiste des échappés et ce n'est pas vraiment une surprise de le retrouver à l'avant aujourd'hui.

193 km

LEFEVERE : "ALAPHILIPPE COURT A L'EMOTION, PAS AVEC LE CERVEAU"

Vidéo - Lefévère : "Alaphilippe, c'est un coureur qui court à l'émotion, pas avec le cerveau"

01:19
194 km

2'50'' d'avance pour le trio de tête ! C'est peu vu le profil du reste de l'étape...

196 km 

Les trois hommes ralentissent un peu l'allure. Vu que le peloton ne semble pas décidé à leur laisser prendre plus de temps, autant ralentir et garder un maximum de forces.

198 km

Pour passer ces prochaines heures, n'hésitez pas venir poser des questions dans les commentaires et on essaiera d'y répondre dans le live.

200 km 

Bon, on est partie pour ce scénario jusqu'à 25 kilomètres de l'arrivée. Un scénario classique d'une étape de plaine du Tour de France.

201 km

3'07'' d'avance pour les trois hommes de tête. Le peloton ne laisse pas non plus l'échappée prendre de suite énormément d'avance.

202 km

11. C'est le nombre de courses par étapes consécutives durant lesquelles Julian Alaphilippe a au moins gagné une étape. Une série incroyable qui dure depuis le Tour du Pays Basque 2018 (2). Elle s'est poursuivi au Critérium du Dauphiné 2018 (1), sur le Tour de France 2018 (2), le Tour de Grande-Bretagne 2018 (1), le Tour de Slovaquie 2018 (1), le Tour de San Juan 2019 (2), le Tour de Colombie 2019 (1), Tirreno-Adriatico 2019 (2), le Tour du Pays Basque 2019 (1), le Critérium du Dauphiné 2019 (1) et donc le Tour de France 2019 (1).

Julian Alaphilippe - Tour de France 2019
203 km 

En tête de peloton, on retrouve déjà les formations de sprinteurs "à la planche" avec Deceuninck-Quick Step, Jumbo-Visma et Lotto-Soudal qui ont mis un coureur en tête. Mais ça ne roule pas vraiment pour le moment.

204 km

BARDET : "TOUS LES FRANCAIS HEUREUX DE CE MAILLOT JAUNE"

Vidéo - Bardet : "Je pense que tous les Français sont heureux avec ce maillot jaune"

00:56
205 km

Interrogé au micro de France Télévisions, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step)donnait ses dernières impressions avant de prendre le départ : "J’ai eu un peu de mal à trouver le sommeil, mais je me suis vu à la TV avec le Maillot Jaune ! Ce matin il y avait 150 personnes devant mon hôtel, c’est extraordinaire. Je pense que je vais vraiment profiter de chaque kilomètre aujourd’hui. Je suis fier d’avoir fait ce que j’ai fait hier, mais c’était vraiment mon terrain de jeu".

Julian Alaphilippe embrassant son maillot jaune à Epernay
206 km

2'15'' d'avance pour le trio qui va logiquement creuser dans les prochains kilomètres. On a de bonnes chances d'atteindre aujourdhui le nouveau plus gros écart depuis le début de ce Tour de France.

207 km 

Déjà échappé hier, Yoann Offredo aura donc de nouveau remis ça, ce mardi, vers nancy. Mais peu de chances que ça aille au bout, vu le profil et le vent de face dans le final.

207,5 km

OFFREDO : "ALAPHILIPPE EST INSPIRANT"

Vidéo - Offredo : "Alaphilippe est inspirant pour beaucoup de monde"

01:39
208 km 

Après un seul kilomètre, on a déjà vu le maillot jaune s'arrêter pour satisfaire un besoin naturel.

209 km

Déjà 1'02'' d'avance pour les trois hommes de tête ! Ils sont partis pour passer un très long moment à l'avant...

210 km

LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de la course Michael Schär (CCC Team), Frederik Backaert et Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert).

211 km

BARGUIL : "UN GROS NUMERO D'ALAPHILIPPE"

Vidéo - Barguil : " Un gros numéro d'Alaphilippe"

00:45
212 km 

On retrouve un coureur de la CCC Team et un deux coureurs de la Wanty-Groupe Gobert. Derrière, le peloton fait rideau.

213 km

D'entrée, trois coureurs passent à l'attaque... Et le peloton laisse filer d'entrée de jeu.

213,5 km

C'EST PARTI POUR LA 4E ETAPE !!! 213,5km au programme entre Reims et Nancy...

12:19

Il fait toujours aussi beau sur le Tour, avec des termpératures qui augmentent doucement. On devrait être aux alentours de 25° à Nancy cette après-midi...

12:15 

Les coureurs ont encore 5km à effectuer dans ce défilé.

12:14

Le vent aurait pu jouer un rôle aujourd'hui, avec 25km/h de moyenne. Mais le final vers Nancy devrait être trop abrité pour permettre des bordures...

12:11 

Les coureurs viennent de s'élancer pour le départ fictif de cette 4e étape.

12:00

INSIDE-ARKEA : DELAPLACE, JOURNEE D'UN ECHAPPE

Vidéo - Inside Arkea-Samsic : Anthony Delaplace, ou la journée d'un échappé

01:22
12:00

Avant de glaner les points, Peter Sagan distribue les cadeaux.

11:57

100 ANS DE MAILLOT JAUNE : ANDERSON, OUVERTURE SUR LE MONDE

Vidéo - 100 ans de maillot jaune : Anderson, ouverture sur le monde

01:50
11:54

WIGGINS : "JE VOULAIS FAIRE DU VELO COMME JACKY DURAND"

Vidéo - L'idole de Bradley Wiggins, c'est Jacky Durand : "Je voulais faire du vélo comme lui !"

02:37
11:54

Ce sera le 4e Reims-Nancy de l'histoire du Tour, avec des scénarios bien différents. En 1973, c'est Joop Zoetemelk, distancé la veille par Luis Ocaña, qui s'imposa dans un final de costauds. En 1985, le Belge Ludwig Wijnants démarra sous la Flamme Rouge et ne fut pas repris par ses compagnons d'échappée. En 1988, à la surprise générale, Lucho Herrera fit exploser le peloton dans une petite côte près de l'arrivée et l'Allemand Rolf Gölz règa le petit groupe que le grimpeur colombien a entraîné dans son sillage. Et donc aucun sprint massif.

11:52 

Bonjour à tous et bienvenue sur notre site pour suivre EN DIRECT la 4e étape du Tour de France 2019 entre Reims et Nancy (213,5km).

 

LE PROFIL DE LA 4E ETAPE

Après les rouleurs et les puncheurs, les sprinteurs devraient retrouver un terrain de jeu qui leur sera favorable ce mardi sur la route de Nancy. Comme cela avait été le cas en 2014, le Tour prendra la direction de la Lorraine et de Nancy après son passage marnais. Et, comme il y a cinq ans lors de la victoire de Matteo Trentin, les coureurs retrouveront la côte de Maron (3,2km à 5%), située à 15km de l’arrivée. De quoi promettre une belle lutte entre puncheurs et sprinteurs pour la victoire d’étape. Même si le final est cette fois globalement plus favorable aux sprinteurs et qu’il n’est pas du tout impossible d’assister à une arrivée massive à Nancy. Mais pas certain non plus.

Vidéo - Le profil de la 4e étape : Une arrivée massive obligatoirement ?

00:52
 

L'HOMME A SUIVRE : PETER SAGAN

Sextuple vainqueur du maillot vert; le Slovaque de la Bora-hansgrohe n'a pas mis longtemps à retrouver sa tunique fétiche. C'est en vert, et surtout en leader du classement par points cette fois, que le triple champion du monde roulera en direction de Nancy. Avec l'ambition de décrocher une victoire d'étape sur ce Tour. Et pourquoi pas dans la cité lorraine où la côte de Maron (3km à 5%) pourrait distancer certains sprinteurs...

Tour de France 2019 - Sprint Feature, Peter Sagan
 

LE CHIFFRE A AVOIR EN TÊTE : 0

C'est le nombre de Français à avoir levé les bras à Nancy sur le Tour de France. Aussi incroyable que ça paraisse vu que la cité lorraine a déjà accueilli 10 arrivées en ligne de la Grande Boucle (1969, 1971, 1973, 1976, 1978, 1982, 1985, 1988, 2005 et 2014), seuls deux Tricolores s'y son timposés (Bobet en 1954 et Hinault en 1978) et c'était à chaque fois lors d'un contre-la-montre.

 

ALAPHILIPPE EN AVAIT REVE

Vainqueur en solitaire à Epernay lundi et nouveau porteur du maillot jaune, Julian Alaphilippe a signé un formidable numéro. Quelques minutes après son festival, le Français de Deceuninck Quick Step avait encore du mal à réaliser la portée de ce qu'il avait accompli dans la Marne.

 

LE RESUME DE LA 3E ETAPE EN VIDEO :

Vidéo - Le show Alaphilippe a mis fin à cinq ans de disette bleue : le résumé de la 3e étape

06:42
 

CE QU'IL FAUT RETENIR DE LA VEILLE.

Lundi, Julian alaphilippe a assumé son statut d'immense favori en remportant la 3e étape du Tour de France 2019 entre Binche et Epernay. le Français de la Deceuninck-Quick Step y a ajouté du panache en sortant à 15km de l'arrivée, en solitaire. Il en profite même pour s'emparer du maillot jaune. Derrière, la grande majorité des favoris se sont tenus en 5''.

 

ALAPHILIPPE VOULAIT LE MAILLOT JAUNE

Sur la plateau de lundi soir des Rois de la Pédale, les journalistes et chroniqueurs estiment que la volonté du Français de revêtir le maillot de leader est le principal raison de son attaque lointaine.

Vidéo - Pour Les Rois de la Pédale, c'est évident : Julian Alaphilippe "voulait ce maillot jaune"

01:27
 

LE CLASSEMENT GENERAL :

1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), en 9h32'19''

2. Wout Van Aert (Jumbo-Visma), + 20''

3. Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), + 25''

4. George Bennett (Jumbo-Visma), m.t

5. Michael Matthews (Sunweb), + 40''

6. Egan Bernal (Team INEOS), m.t

7. Geraint Thomas (Team INEOS), + 45''

8. Enric Mas (Deceuninck-Quick Step), + 46''

9. Greg Van Avermaet (CCC Team), + 51''

10. Wilco Keldermann (Sunweb), m.t

...

12. Thibaut PInot (Groupama-FDJ), + 52''

...

51. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), + 1'44''

Julian Alaphilippe lors de la 3e étape du Tour de France 2019
 

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR POINTS :

1. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), avec 76 points

2. Michael Matthews (Sunweb), 59 pts

3. Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), 54 pts

4. Mike Teunissen (Jumbo-Visma), 50 pts

5. Greg Van Avermaet (CCC Team), 40 pts

Tour de France - Stage 3 - Interview Sagan
 

LE TOP 5 DU CLASSEMENT DE LA MONTAGNE :

1. Tim Wellens (Lotto-Soudal), 7 pts

2. Xandro Meurisse (Wanty-Groupe Gobert), 3 pts

3. Greg Van Avermaet (CCC Team), 2 pts

4. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 1 pt

5. Nairo Quintana (Movistar), 1 pt

Tim Wellens (Lotto-Soudal), porteur du maillot à pois au soir de la 3e étape du Tour de France 2019
 

LE TOP 3 DU CLASSEMENT DES JEUNES :

1. Wout Van Aert (Jumbo-Visma), en 9h32'39''

2. Egan Bernal (Team INEOS), + 20''

3. Enric Mas (Deceuninck-Quick Step), + 26''

4. David Gaudu (Groupama-FDJ), + 37''

Wout Van Aert endosse le maillot blanc à l'issue de la 2e étape du Tour 2019, à Bruxelles
0 commentaire