24/07/19 - 12:40
Terminé
Pont du Gard - Gap
0km
?km
Tour de France • Etape17
avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Pont du Gard - Gap
Tour de France - 24 juillet 2019

Tour de France - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 24 juillet 2019 et débute à 12:40. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
17:43 

Voilà, c'est tout pour cette 17e étape ! Jeudi, le Tour entamera le triptyque alpin par sa face la plus mythique. Vars, Izoard, Galibier... les trois cols emblématiques des Hautes-Alpes, tous situées à plus de 2000m d'altitude, sont au programme de la 18e étape. 208 kilomètres seront à couvrir entre Embrun et Valloire. Ça s'annonce dantesque, et ce sera à suivre en direct sur notre site à partir de 11h25, heure du départ réel. Bonne soirée, et à demain !

Vidéo - Le profil de la 18e étape : Izoard et Galibier, duo de géants pour l'étape-reine

01:24
17:34

TOP 10 DE L'ÉTAPE :

1. Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), les 200km en 4 h 21'36''

2. Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step), à 37''

3. Greg Van Avermaet (CCC), à 41''

4. Bauke Mollema (Trek-Segafredo), à 41''

5. Dylan Teuns (Bahrain-Merida), à 41''

6. Gorka Izagirre (Astana), à 41''

7. Daniel Oss (Bora-Hansgrohe), à 44''

8. Pierre-Luc Périchon (Cofidis), à 50''

9. Toms Skujins (Trek-Segafredo), à 50''

10. Jesus Herrada (Cofidis), à 55''

...

34. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), à 20'10''

17:29

Meurisse a repris 17'17'' sur les favoris. Grâce à son échappée du jour, le Belge fait un bond de la 19e à la 13e place, à 11'08'' de Julian Alaphilippe. Top 10 inchangé.

17:24

ALAPHILIPPE RESTE EN JAUNE. Au terme d'une journée très paisible, le Français conserve la première place du général. Il a franchi la ligne dans le peloton, à 20'10'' de Matteo Trentin. Il n'a pas été attaqué dans le col de la Sentinelle. Ni dans la montée. Ni dans la descente.

1 km 

Le retard du peloton va avoisiner les vingt minutes. Xandro Meurisse, qui était l'échappé le mieux placé au général, va faire une jolie remontée au classement. Il pourrait revenir à la 12e place, devant Quintana.

4 km 

Mas et Devenyns appliquent un tempo très modéré en tête de peloton. Plus que quatre kilomètres à courvrir pour les favoris du Tour, restés très tranquille à la veille du début véritable des Alpes.

6 km 

À la faveur d'une position très aérodynamique, Alaphilippe prend la tête du peloton. Mais la pente finit par s'adoucir. Le maillot jaune se range sagement derrière son équipier Devenyns.

9 km 

Le peloton bascule dans la descente de la Sentinelle. Pinot et les Ineos sont placés juste derrière Alaphilippe. Il n'y a eu aucune attaque dans la montée.

10 km 

Personne ne semble décidé à attaquer dans le peloton. C'est tout bénef' pour le maillot jaune, protégé par Devenyns e Mas.

11 km 

Concentrons-nous maintenant sur le peloton. Celui-ci se trouve à 11 kilomètres de l'arrivée, à 3,5 kilomètres du sommet de la Sentinelle. Pour l'heure, le tempo est modéré. Alaphilippe est tranquillement emmené par deux équipiers

17:07

Trentin en est désormais à trois victoires sur le Tour. Il avait déjà remporté une étape en 2013 (Lyon) et 2014 (Nancy). Mais c'était à chaque fois au sprint, en réglant une échappée et le peloton.

17:04

Kasper Asgreen (Deuceninck-Quick Step) prend la 2e place, à 36'' de Trentin. Greg Van Avermaet (CCC) complète le podium de cette 17e étape.

17:03

VICTOIRE DE MATTEO TRENTIN ! Le champion d'Europe s'impose en solitaire à Gap. Une victoire en costaud pour l'Italien de Mitchelton-Scott, qui a distancé ses compagnons d'échappée à 14 kilomètres de l'arrivée, juste avant le pied du col de la Sentinelle.

1 km 

LE PELOTON DANS LA SENTINELLE ! C'est au tour du peloton d'attaquer les pentes de la Sentinelle. Et on vient d'assister à une séquence étonnante. Tony Martin (Jumbo-Visma) a délibérément empêcher Luke Rowe (Ineos) de passer sur la droite de la route. Que s'est-il passé entre les deux hommes ?

5 km 

Plus que cinq kilomètres ! Il y a quelques coups de cul dans cette descente. Ça fait très mal aux pattes. Mais Trentin tient bon. Il creuse même l'écart sur ses poursuivants ! Asgreen est relégué à 35''.

6,5 km 

Asgreen n'a rien repris au cours des deux premiers kilomètres de descente. l'écart reste de 29''.

8 km

Cette descente est très technique, comme l'avait expliqué Alexis Vuillermoz avant le départ de cette 17e étape.

Vidéo - Vuillermoz : "La Sentinelle, c'est une route pas très pentue mais aussi une descente technique"

00:42
8,5 km

TRENTIN PASSE AU SOMMET ! Le champion d'Europe bascule dans la descente de la Sentinelle avec une avance confortable sur son premier poursuivant. Asgreen a 28'' de retard. Périchon en a 32''.

9,5 km

Asgreen enclenche le turbo ! Le Danois passe enfin à l'action et distance ses compagnons du groupe de contre. Mais n'est-ce pas trop tard ?

10,5 km 

Plus que deux kilomètres d'ascension pour Trentin ! L'Italien compte maintenant 29'' d'avance sur Périchon et 48'' sur la suite de l'échappée.

11 km 

Postlberger est rentré sur le groupe de contre ! Cela fait donc deux Bora-Hansgrohe dans ce groupe de six.

11,5 km 

Trentin (Mitchelton-Scott) ne faiblit pas ! 23'' d'avance sur Périchon. Et 39'' sur un groupe composé d'Oss, Asgreen, Van Avermaet, Skujins et G. Izagirre.

12 km

C'est la 11e fois que la Sentinelle est gravi dans le Tour. Raphael Geminiani est le premier à être passé en tête, en 1950, et il s'était imposé à Gap. Salvatore Commesso est le dernier, en 2006. Mais en bas de la descente, il avait été réglé au sprint par Pierrick Fédrigo.

13 km 

TRENTIN CREUSE L'ÉCART ! Le champion d'Europe compte 16'' d'avance sur Périchon, qui a profité d'un temps mort pour reprendre et dépasser le groupe de contre, relégué à 30'' !

Matteo Trentin - stage 12 Tour de France 2019 - Getty Images
14 km 

C'est parti pour le col de la Sentinelle (2e catégorie) ! Il est long de 5,2km à 5,4%. C'est au pied de l'ascension qu'on trouve les plus forts pourcentages.

15km 

Quel tempo imprimé par Asgreen ! Périchon, Scully et King ont sauté. Ils ne sont plus que six à l'avant alors que l'on a pas encore abordé le col de la Sentinelle. Pour l'instant, ce ne sont que des faux-plat montants.

Asgreen
15,5 km 

L'entente n'est pas parfaite à l'avant. Mais l'écart se creuse. Le groupe des poursuivants est désormais relégué à 39''. Lotto-Soudal (Keukeleire, De Gendt) et Wanty-Gobert (Pasqualon, Meurisse) sont piégés. Les deux formations belges avaient deux cartes à jouer. Mais aucune ne figure dans le premier groupe.

17 km

C'est bien parti pour Van Avermaet (CCC), King (Dimension Data), Trentin (Mitchelton-Scott), Périchon (Cofidis), Izagirre (Astana), Skujins (Trek-Segafredo), Oss (Bora-Hansgrohe), Laengen (UAE Emirates), Asgreen (Deceuninck-Quick Step) et Scully (EF Education First). La victoire devrait revenir à l'un de ces dix hommes. Périchon semble le plus faible du groupe. Trentin fait une grosse impression. Mais le champion d'Europe aura fort affaire face à Asgreen, Van Avermaet, King, G. Izagirre et Skujins.

20 km

Plus que six kilomètres avant le pied du col de la Sentinelle (2e catégorie) ! L'écart entre les deux parties de l'échappée repart à la hausse : 31''. Le peloton est lui à 16'38''.

22 km 

On se regarde un peu au sein du groupe de tête. Les poursuivants reviennent à 23'' alors que l'écart avait atteint la demi-minute.

23 km 

C'est dur pour Gougeard ! Le Normand vient d'être distancé suite à une accélération de Trentin, qui fait une excellente impression. Ils ne sont plus que dix à l'avant.

25 km 

25'' d'avance pour la première partie de l'échappée ! Qui va rouler derrière ?

29 km 

Van Avermaet (CCC), King (Dimension Data), Trentin (Mitchelton-Scott), Périchon (Cofidis), Izagirre (Astana), Skujins (Trek-Segafredo), Oss (Bora-Hansgrohe), Laengen (UAE Emirates), Gougeard (AG2R La Mondiale), Asgreen (Deceuninck-Quick Step) et Scully (EF Education First) comptent 14'' d'avance sur le reste de l'échappée. Ça sent bon pour ce groupe de onze hommes.

30 km

L'échappée vient de se scinder en deux ! Gougeard est dans la bonne partie. Asgreen tente lui de faire le jump pour revenir.

31 km 

Gougeard est très actif depuis que Mollema déclenché les hostilités. Il tente une nouvelle fois sa chance, avec Ben King (Dimension Data).

Alexis Gougeard du team AG2R
32,5 km 

Jonction. Échappée à nouveau groupée. Derrière, le peloton perd du terrain (15'15''). Mais ça reste anecdotique. Cela fait déjà bien longtemps que l'on sait que la victoire est promise aux hommes de tête.

33 km 

L'échappée est très étirée ! Keukeleire vient de rejoindre Politt en tête de course. Mais le reste du groupe est juste derrière.

34 km 

Mollema repris, Gougeard puis Politt en mettent une.

36,5 km

ATTAQUE DE MOLLEMA ! Le Néerlandais brise l'entente cordiale en plaçant un démarrage à 36,5km de l'arrivée. La bataille pour la victoire d'étape vient de débuter au sein de l'échappée. Encore 20 kilomètres avant le pied de la Sentinelle.

37 km

LE PROFIL. Allez, un petit coup de profil avant le final. Découvrez en vidéo à quoi ressemblent les derniers kilomètres de cette 17e étape.

Vidéo - Le profil de la 17e étape : Gap, un classique pour baroudeurs

01:06
38 km

0. La ville de Gap n'a jamais été le théâtre d'un changement de maillot jaune. Elle a pourtant accueilli déjà 23 arrivées d'étapes. Alaphilippe aimerait bien que la série s'étende au moins à 24. Pour l'instant, tout se passe bien pour lui. Mais il devrait se passer des choses dans la montée puis la descente de la Sentinelle.

41 km

L'écart repart à la hausse : 14'40''. Ambiance détente en tête de paquet. Les Groupama-FDJ et les Deceuninck-Quick Step se marrent ensemble. Alaphilippe vient lui de perdre ses lunettes, ce qui le fait plus sourire que pleurer.

44 km 

L'entente est toujours parfaite au sein du groupe de tête. Mais l'écart ne bouge plus : 14'25''. Deceuninck-Quick Step a haussé le ton en tête de peloton.

46 km 

En tête de peloton, on retrouve sept coureurs de Deceuninck-Quick Step, dont Julian Alaphilippe. Et juste derrière, on voit les maillots de l'équipe Groupama-FDJ. Dans le peloton, Alaphilippe et Pinot courent ainsi en patron.

Thibaut Pinot, Julian Alaphilippe
50 km

PLUS QUE 50 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !! On ne devrait pas à tarder à lancer la course à la victoire d'étape du côté de l'échappée...

51 km

On s'approche du quart d'heure d'écart ! 14'15'' d'avance pour l'échappée, où l'entente reste cordiale.

56 km

La vitesse moyenne reste très élevée en tête de course. On roule à 45,6km/h depuis le début de l'étape. À Chateauneuf-de-Chabre, les échappés sont passés avec plus de cinq minutes d'avance sur l'horaire prévu le plus rapide.

61 km

Les coureurs évoluent sur un plateau depuis qu'ils ont franchi la côte de la Rochette-du-Buis (4e catégorie). La route est plane et elle ne cessera de l'être jusqu'au kilomètre 186, au pied de la Sentinelle (2e catégorie). Soit dans une petite heure.

64 km

13'20'' d'avance pour les hommes de tête, qui sont d'ores et déjà assurés de se jouer la victoire d'étape aujourd'hui. De quoi offrir un joli final...

67 km

Pendant ce temps-là, le transfert de Tom Dumoulin à la Jumbo-Visma se confirme. Le Néerlandais quitterait la Sunweb pour rejoindre la formation de Kruijswijk ou Groenewegen contre un salaire de 2,5 millions d'euros par an. Pour cela, Dumoulin serait prêt à casser son contrat avec Sunweb, avec laquelle il était censé courir jusqu'en 2021.

Tom Dumoulin (Sunweb) sur le Critérium du Dauphiné 2019
70 km

Plus que 70 kilomètres avant l'arrivée ! La pluie semble s'être déjà arrêtée pour l'échappée, qui roule de nouveau sur une route sèche.

71 km

La pluie dans les montées, une bonne nouvelle pour Thibaut Pinot également...

72 km

13'11'' d'avance pour les hommes de tête qui ne cessent de creuser l'écart avec un peloton pas du tout intéressé à accélérer l'allure.

73 km

Ce sont toujours les Deceuninck-Quick Step qui assurent la poursuite derrière les hommes de tête. Le maillot jaune n'est pas du tout mis en danger par l'échappée et n'a aucune raison de fatiguer ses équipiers.

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) lors de la 4e étape du Tour de France 2019
76 km 

L'échappée s'entend très bien pour le moment. La plupart des coureurs passent leur bout de relais et l'écart continue de croître.

78 km 

Malgré la pluie, personne ne va chercher d'imperméable pour le moment. on profite de la fraîcheur passagère.

80 km

L'écart continue de grimper entre l'échappée (toujours sous une grosse pluie) et le peloton (toujours au sec) : 12'52''.

84 km 

Pour l'instant, il pleut seulement sur l'échappée ! Le peloton n'est pas encore arrivé sous l'orage.

85 km

DÉLUGE SUR LE TOUR ! Un bel orage s'abat actuellement sur les hommes de tête, qui comptent 12 minutes d'avance sur le peloton.

87 km 

Au sein du groupe de tête, huit coureurs se sont déjà imposé sur les routes du Tour de France. Aucun n'est Français. Teuns (1 victoire), Fraile (1), Mollema (1), Van Avermaet (2), De Gendt (2), Trentin (2), Rui Costa (3) et Boasson Hagen (3) cumulent au total 15 succès d'étapes. Seul Teuns a déjà levé les bras cette année, à La Planche des Belles Filles.

Dylan Teuns, Tour de France 2019
93 km

Sans surprise, c'est Thomas de Gendt (Lotto-Soudal) qui passe en tête au sommet de la côte de la Rochette-du-Buis (4e cat).

95 km

Avec plus de dix minutes d'avance pour l'échappée et trois coureurs de la formation Trek-Segafredo à l'avant et un seul Movistar, c'est aussi le classement par équipes qui pourrait être chamboulé. Si la formation espagnole avait 30'45'' d'avance ce matin, elle a déjà virtuellement perdu plus de vingt minutes. On pourrait les voir venir rouler en tête de peloton dans les prochains kilomètres...

Alejandro Valverde (Movistar) dans la roue de ses équipiers, Marc Soler et Andrey Amador, lors de la 14e étape du Tour de France 2019
96 km

Les coureurs sont actuellement dans la première difficulté du jour, la côte de La Rochette-du-Buis (4e cat) et ses 2,3km à 6,2% !

97 km

RAPPEL DE LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de course Daniel Oss et Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe), Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step), Alexis Gougeard (AG2R La Mondiale), Dylan Teuns (Bahrain-Merida), Nelson Oliveira (Movistar), Omar Fraile et Gorka Izagirre(Astana), Simon Clarke et Tom Scully (EF Education First), Chris Juul-Jensen et Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), Greg van Avermaet et Michael Schär (CCC), Sven Erik Bystrom, Rui Costa, Sergio Henao et Vegard Stake Laengen (UAE Team Emirates), Bauke Mollema, Thomas Skujins et Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), Nicolas Roche (Sunweb), Natnael Berhane, Jesús Herrada, Anthony Pérez et Pierre-Luc Périchon (Cofidis), Thomas de Gendt et Jens Keukeleire (Lotto-Soudal), Nils Politt (Katusha-Alpecin), Xandro Meurisse et Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert), Edvald Boasson Hagen et Ben King (Dimension Data).

Nils Politt | Team Katusha-Alpecin
--

LE PROFIL. Il est temps de se replonger dans le profil du jour, avec cette montée de La Sentinelle qui promet d'être explosive, à la fois pour l'échappée et le peloton.

Vidéo - Le profil de la 17e étape : Gap, un classique pour baroudeurs

01:06
100 km 

Plus que 100 kilomètres ! L'échappée a couvert la première moitié de l'étape. Elle se rapproche de la côte de la Rochette-du-Buis (4e catégorie).

104 km 

Yves Lampaert, Michael Morkov et Max Richeze se relaient tranquillement en tête de peloton. Les trois équipiers de Julian Alaphilippe s'appliquent à ne pas laisser l'écart s'envoler trop largement. Il est désormais de 10 minutes Elle a de la marge. On le rappelle, Meurisse pointe à plus de 28 minutes au général.

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) lors de la 4e étape du Tour de France 2019
108 km 

Neuf minutes d'avance pour l'échappée. L'entente est bonne. Et cela va sans doute continuer ainsi jusqu'à l'approche du col de la Sentinelle. Le pied de l'ascension de 2e catégorie est placé à 14 kilomètres de l'arrivée. Soit dans une petite centaine de kilomètres.

111 km

AU BON SOUVENIR DE RUI COSTA. Au sein de l'échappée, on trouve un ancien vainqueur d'étape à Gap. Il s'agit de Rui Costa. Alors sous les couleurs de Movistar, le Portugais s'était imposé dans la préfecture des Hautes-Alpes en lâchant ses compagnons d'échappée dans le col de Manse. C'était en 2013, deux mois avant son titre mondial.

Tour de France 2013 16th stage Rui Costa Movistar
115 km

L'écart commence à se stabiliser : 8'23''. Dans l'échappée, on ne ressent plus vraiment le besoin de rouler vite vu. L'avantage actuel est suffisant pour se jouer la victoire.

L'échappée de la 17e étape du Tour de France 2019
117 km 

Les hommes de tête ont passé Buis-les-Baronnies et contournent le Mont Ventoux par le Nord. Heureusement pour eux, ils n'auront pas à le gravir cette année sur le Tour.

120 km 

Doucement mais sûrement, l'écart se creuse : 8'07''.

121 km 

MOVISTAR VA-T-ELLE ROULER ? L'échappée du jour n'impactera en rien les quatre maillots du Tour (jaune, vert, blanc et à pois rouge). Mais il met en péril le leadership de Movistar au classement par équipes. Ce matin, la formation espagnole possédait 30'45'' d'avance sur sa première poursuivante, Trek-Segafredo. Or, elle ne compte qu'un coureur à l'avant, contre trois pour la formation américaine. Ainsi, si l'échappée va au bout avec plus d'un quart d'heure d'avance sur le peloton, Movistar perdrait toute son avance sur Trek-Segafredo. On pourrait donc voir l'équipe de Quintana réagir en fin d'étape.

Alejandro Valverde (Movistar) dans la roue de ses équipiers, Marc Soler et Andrey Amador, lors de la 14e étape du Tour de France 2019
127 km

Présent dans l'échappée, Nicolas Roche nous parlait ce matin du col de la Sentinelle. Une ascension qui "n'est pas le col le plus difficile mais on est en 3e semaine..."

Vidéo - Roche : "La Sentinelle n'est pas le col le plus difficile mais on est en 3e semaine..."

01:36
130 km

7'15'' d'avance pour l'échappée. Va-t-il passer la barre des dix minutes ? C'est fort possible.

132 km

INSOLITE . Au milieu du peloton, Alejandro Valverde est en mode détente sur cette 17e étape. Au moment de franchir la ligne du sprint intermédiaire, le champion du monde a tout simplement levé les bras... comme s'il venait de remporter une étape.

133 km 

KRUIJSWIJK, UNE MENACE SI DISCRÈTE. Actuellement 3e du classement général, Steven Kruijswijk est en position plus qu'intéressante avant d'entrer dans les Alpes. Le Néerlandais, flanqué d'une solide équipe Jumbo-Visma, ne fait pas beaucoup de bruit, mais sa constance et son expérience en font un candidat à ne surtout pas négliger pour la victoire finale.

134 km 

Plus de six minutes d'avance pour l'échappée. Et l'écart n'a pas fini de grimper.

137 km

PASQUALON REMPORTE LE SPRINT INTERMÉDIAIRE. Le sprinteur italien de Wanty-Gobert est passé en tête devant Thomas De Gendt.

138 km 

L'échappée arrive au sprint intermédiaire de Vaison-la-Romaine. Plus qu'un kilomètre.

139 km 

5'20'' d'avance pour l'échappée. Sauf catastrophe, elle va se jouer la victoire d'étape à Gap.

142 km

Deceuninck-Quick Step roule désormais en tête de peloton. Mais sur un tempo bien moins rapide que Total Direct Energie tout à l'heure. L'équipe de Julian Alaphilippe va juste faire en sorte que l'écart n'atteigne pas la demi-heure d'ici l'arrivée.

144 km 

Les coureurs ont déjà bouclé un quart de l'étape du jour. Les hommes de tête ont avalé la première heure à la vitesse moyenne de 51,6km/h.

146 km 

LE PELOTON SE RELÈVE ENFIN ! Total Direct Energie a fini par lâcher l'affaire. Elle a manqué l'échappée de 33 coureurs, c'est terminé pour elle. L'écart va maintenant pouvoir s'envoler.

149 km 

Cela ressemble fort à une punition pour les coureurs de Total Direct Energie. L'écart ne cesse de croître (2'50'' désormais). Mais ils sont toujours à la planche en tête de peloton.

151 km

5. Seulement cinq équipes ne sont pas représentées dans l'échappée. Pour Ineos, Groupama-FDJ et Jumbo-Visma, c'est normal puisqu'elles se désintéressent de la victorie d'étape. Mais pas pour Total Direct Energie et Arkéa-Samsic, grandes piégées de ce début d'étape.

153 km

ALAPHILIPPE :"TOUT LE MONDE VA SOUFFRIR AUJOURD'HUI". Julian Alaphilippe passe mercredi sa 12e journée journée en jaune sur ce Tour 2019. Le Français s'attend à une journée compliquée avec la chaleur lors de cette 17e étape. Il sera également vigilant dans le final avec le col de la Sentinelle.

Vidéo - Alaphilippe : "Tout le monde va souffrir aujourd'hui"

01:35
155 km 

L'écart continue de grandir en faveur de l'échappée : 2'25''. Mais Total-Direct Energie ne veut pas lâcher le morceau. La formation vendéenne continue d'imprimer un fort tempo. Mais sauf miracle, on ne voit pas comment elle pourrait reprendre les hommes de tête.

159 km 

MEURISSE LE MIEUX PLACÉ. Homme le plus "dangereux" au sein du groupe de tête, Xandro Meurisse (Wanty-Gobert) pointe au 19e rang, à près d'une demi-heure de Julian Alaphilippe (28'25''). Le maillot jaune a donc de quoi voir venir aujourd'hui.

Xandro Meurisse, Tour 2019
165 km

Avant la 17e étape, Pierre-Luc Périchon (Cofidis) avait dévoilé la tactique simple de la formation nordiste sur la route de Gap : réussir à se glisser dans l'échappée du jour. C'est chose faite puisque Cofidis a placé quatre hommes à l'avant. Dont Périchon.

Vidéo - Perichon : "On va tous essayer de prendre l'échappée"

02:02
166 km 

Les chances de revenir sont désormais quasi-nulles pour Total Direct Energie. 1'45'' de retard pour le peloton.

168 km

Les hommes de tête évoluent à une vitesse moyenne de 55,56km/h depuis le départ !

169 km

PINOT : "MOINS DE STRESS QUE LES AUTRES JOURS". Au départ de cette 17e étape, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) estimait que cette journée devrait être moins stressante que les autres jours, ''même s'il va falloir rester vigilant".

Vidéo - Pinot : "Moins de stress que les autres jours"

01:08
171 km 

On collabore parfaitement au sein de l'échappée. Et l'écart grimpe encore malgré les grands efforts de Total Direct Energie : 1'25''.

175 km 

Une minute d'avance pour l'échappée ! Ça commence à sentir le roussi pour le peloton.

176 km

Pas de chance pour Magnus Cort (Astana) ! Le Danois vient d'être victime d'une crevaison. Il est repris par le peloton.

178 km 

34 COUREURS À L'AVANT. Ils sont donc 34, et non 33, au sein de l'échappée. Voici la composition complète : Daniel Oss et Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe), Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step), Alexis Gougeard (AG2R La Mondiale), Dylan Teuns (Bahrain-Merida), Nelson Oliveira (Movistar), Omar Fraile, Gorka Izagirre et Magnus Cort Nielsen (Astana), Simon Clarke et Tom Scully (EF Education First), Chris Juul-Jensen et Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), Greg van Avermaet et Michael Schär (CCC), Sven Erik Bystrom, Rui Costa, Sergio Henao et Vegard Stake Laengen (UAE Team Emirates), Bauke Mollema, Thomas Skujins et Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), Nicolas Roche (Sunweb), Natnael Berhane, Jesús Herrada, Anthony Pérez et Pierre-Luc Périchon (Cofidis), Thomas de Gendt et Jens Keukeleire (Lotto-Soudal), Nils Politt (Katusha-Alpecin), Xandro Meurisse et Andrea Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert), Edvald Boasson Hagen et Ben King (Dimension Data).

181 km 

L'échappée continue à prendre du temps : 45'' d'avance. Mais le peloton n'abdique pas.

184 km 

Xandro Meurisse (Wanty-Gobert) serait l'homme le mieux placé au sein de l'échappée. Le Belge est 19e à 28'25'' de Julian Alaphilippe. Il n'est donc pas dangereux. Une bonne nouvelle pour le maillot jaune qui compte même un équipier à l'avant (Kasper Asgreen).

Julian Alaphilippe, Tour de Francia 2019
186 km 

Le travail des équipes Sunweb, Arkéa-Samsic et Total-Direct Energie ne paie pas. L'écart progresse en faveur de l'échappée : 32''.

190 km 

Sunweb participe à la chasse entreprise par les deux équipes françaises. L'écart stage à 25''.

191 km 

Le peloton accuse 23'' de retard sur cette échappée de 33 coureurs. Arkéa-Samsic et Total-Direct Energie essaient de boucher le trou.

192 km 

Parmi les "personnalités" de l'échappée, on trouve Van Avermaet, Gougeard, Meurisse, Stuyven, Trentin et Rui Costa.

194,5 km 

Les coureurs arrivent à Rochefort-du-Gard. Ils vont bientôt plonger dans une descente roulante et rapide qui les mènera à la plaine de Pujaut.

196 km 

On roule à plus de 55km/h sur cette portion plane. Une quarantaine d'hommes composent le groupe de tête, mais le peloton est juste derrière.

199 km 

Dans un long faux-plat montant, Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) fait le forcing en tête de peloton. Et ça marche ! Le peloton casse en plusieurs morceaux !

199,8 km

La première offensive est l'oeuvre de deux coureurs de Wanty-Gobert. Mais ils sont tout de suite repris.

200 km 

DÉPART RÉEL DONNÉ ! C'est parti pour 17e étape !

12:40

INSIDE ARKÉA-SAMSIC : LA CANICULE ET LA SCIENCE DU RAVITO. Chaque jour pendant le Tour, Eurosport vous propose de vivre en immersion avec l'équipe Arkéa-Samsic. Mardi, lors de l'étape achevée à Nîmes, le ravito occupait une place centrale face à la canicule.

Vidéo - Inside Arkéa : La canicule et la science du ravito

03:07
12:38 

Plus que deux minutes avant le départ réel !

12:33

LA MÉTÉO. Comme la veille, il fait très beau et extrêmement chaud sur le Tour. Il fait actuellement 36 degrés dans le Gard. Et il devrait faire 33°C tout à l'heure à Gap pour l'arrivée, où des orages pourraient éclater. Le vent est quasi-nulle.

12:31

DEUX NON-PARTANTS. Touché au dos, Luis Leon Sanchez (Astana) n'a pas pris le départ de cette 17e étape. À ce retrait qui était prévu, il faut ajouter celui de Cees Bol (Sunweb). En accord avec son encadrement, le jeune Néerlandais (23 ans) préfère se retirer "pour ne pas dépasser ses limites" Ils ne sont plus que 160 dans le peloton.

12:27 

Bonjour à toutes et à tous ! Bienvenue pour suivre en direct la 17e étape du Tour de France. 200 kilomètres sont à couvrir ce mercredi entre le Pont du Gard et Gap. Les coureurs sont en train de s'approcher du lieu du départ réel. Encore sept kilomètres de fictif.

 

LE PROFIL DE L'ETAPE :

Gap est un habitué du Tour de France. La capitale haute-alpine est surtout traditionnelle des étapes de transition pré ou post-Alpes. Si elle offre rarement un opus montagneux, on n'y a jamais une arrivée massive. Et ça devrait être encore le cas cette année. L'ascension du Col de la Sentinelle (5km à 5%) à 8,5km de l'arrivée devrait pousser les puncheurs – voire les grimpeurs – à passer à l'offensive, à moins que les baroudeurs n'aillent au bout. Attention à la descente technique et piégeuse de la Sentinelle, moins connu des coureurs que celle de Manse ou de la Rochette.

Vidéo - Le profil de la 17e étape : Gap, un classique pour baroudeurs

01:06
 

LE COUREUR A SUIVRE : Thomas de Gendt (Lotto-Soudal)

Gap est une habituée du Tour de France mais elle a une (fâcheuse) tendance à s'offrir régulièrement aux échappés. Après tout, les cinq dernières arrivées à Gap se sont conclues par une victoire de l'échappée. Dès lors, comment ne pas envisager le Belge victorieux dans les Hautes-Alpes ? Surpuissant depuis le départ, il n'a même pas essayé de se lancer dans l'échappée ce mardi. Comme s'il se réservait pour cette étape...

Thomas De Gendt
 

LE CHIFFRE A AVOIR EN TÊTE : 12

Sur la route de Gap, Julian Alaphilippe arborera le maillot jaune pour la 12e fois de ce Tour de France. La dernière fois qu'un Français avait porté aussi longtemps la tunique de leader sur la Grande Boucle, c'était Bernard Hinault en 1985 (15). Et il avait gagné le Tour sur les Champs-Elysées.

ulian Alaphilippe of France and Team Deceuninck - Quick-Step Yellow Leader Jersey / during the 106th Tour de France 2019, Stage 11 a 167km stage from Albi to Toulouse / TDF / #TDF2019 / @LeTour / on July 17, 2019 in Toulouse, France.
 

ENCORE UNE CHUTE ET, CETTE FOIS, C'EST L'ABANDON POUR FUGLSANG

Vidéo - Pour Fuglsang, tout s'est arrêté à Uzès

02:17
 

CE QU'IL FAUT RETENIR DE LA VEILLE :

Sans surprise, la 16e étape a permis aux sprinters de reprendre la main, mardi, à Nîmes. Dans la cité gardoise, Caleb Ewan s'est imposé sur le fil devant Viviani, Groenewegen et Sagan. C'est la deuxième victoire de l'Australien après celle décrochée à Toulouse. Pas de changement au général, Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune. Son 12e, déjà.

 

LE RESUME DE LA 16E ETAPE EN VIDEO :

Vous avez manqué la 16e étape ? On vous le pardonne pour cette fois et voici la session de rattrapage...

Vidéo - Canicule, chutes à gogo et Ewan royal : Le résumé de la 16e étape

05:11
 

LE TOP 20 DU CLASSEMENT GENERAL :

1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) en 61h00'22"

2. Geraint Thomas (Ineos), +1'35"

3. Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), +1'47"

4. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), 1'50"

5. Egan Bernal (Ineos), +2'02"

6. Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe), +2'14"

7. Mikel Landa (Movistar), +4'54"

8. Alejandro Valverde (Movistar), +5'00"

9. Rigoberto Uran (EF Education First), +5'33"

10. Richie Porte (Trek-Segafredo), +6'30"

11. Warren Barguil (Arkéa-Samsic), +7'22"

12. Nairo Quintana (Movistar), +9'30"

13. Dan Martin (UAE Emirates), +11'39"

14. Roman Kreuziger (Dimension Data), +12'06''

15. Guillaume Martin (Wanty-Gobert), +13'42"

16. Fabio Aru (UAE Emirates), +14'15"

17. David Gaudu (Groupama-FDJ), +15'33"

18. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), +27'33"

19. Xandro Meurisse (Wanty-Gobert), +28'25"

20. George Bennett (Jumbo-Visma), + 30'33''

Julian Alaphilippe
 

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR POINTS :

1. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), 309 pts

2. Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step), 224 pts

3. Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), 203 pts

4. Michael Matthews (Sunweb), 201 pts

5. Caleb Ewan (Lotto-Soudal), 198 pts

Peter Sagan, Tour de France 2019
 

LE TOP 5 DU CLASSEMENT DES JEUNES :

1. Egan Bernal (Team INEOS), en 64h59'32''

2. David Gaudu (Groupama-FDJ), +13'31"

3. Enric Mas (Deceuninck-Quick Step), +42'00"

4. Laurens De Plus (Jumbo-Visma), +49'15''

5. Gulio Ciccone (Trek-Segafredo), +51'24"

Egan Bernal lors du Tour de France 2019
 

LE TOP 5 DU CLASSEMENT DE LA MONTAGNE :

1. Tim Wellens (Lotto-Soudal), avec 64 points

2. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), 50 pts

3. Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), 37 pts

4. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 33 pts

5. Gulio Ciccone (Trek-Segafredo), 30 pts

Tim Wellens (Lotto-Soudal), porteur du maillot à pois au soir de la 3e étape du Tour de France 2019
 

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR EQUIPES :

1. Movistar, en 195h19'44''

2. Trek-Segafredo, +30'45"

3. Ineos, +30'54"

4. Groupama-FDJ, +37'24"

5. Jumbo-Visma, +50'08"

Alejandro Valverde (Movistar) dans la roue de ses équipiers, Marc Soler et Andrey Amador, lors de la 14e étape du Tour de France 2019
0 commentaire