Getty Images

Rowe et Martin exclus après une altercation, leur appel rejeté

Rowe et Martin exclus après une altercation, leur appel rejeté
Par AFP

Le 25/07/2019 à 12:26Mis à jour Le 25/07/2019 à 12:46

TOUR DE FRANCE - Stupeur sur la Grande Boucle ! Pour s'être accrochés au cours de la 17e étape, Luke Rowe (Team INEOS) et Tony Martin (Jumbo-Visma) ont été exclus de la course par le jury des comissaires. Une perte non négligeable pour deux équipes en lice pour le maillot jaune. Leur équipe avait pourtant fait appel.

L'Allemand Tony Martin (Jumbo) et le Britannique Luke Rowe (Ineos) ont été exclus du Tour de France par le jury des commissaires, pour avoir été coupables d'une altercation dans le final de la 17e étape mercredi. La Team Ineos et la Jumbo-Visma avaient fait appel de cette décision. Leur appel a été rejeté et les deux coureurs n'étaient pas au départ de la 18e étape.

Les deux coureurs se sont chauffés, gestes à l'appui, au pied du col de la Sentinelle, à moins de 15 kilomètres de l'arrivée : Martin donnant notamment un coup de guidon en direction de Rowe, obligeant celui-ci à sortir brièvement de la route, et le Britannique lui répondant par un coup à hauteur du visage, selon les images de la télévision. Mais le jury dispose d'images supplémentaires en plus de celles relayées par les télévisions en direct.

C'est un coup dur pour deux des équipes les plus fortes du peloton en montagne, à la veille des Alpes. Tony Martin, ancien champion du monde du contre-la-montre, aurait été d'une grande aide pour Steven Kruijswijk, 3e au classement général, tandis que Luke Rowe est le lieutenant dans la plaine du tenant du titre Geraint Thomas, actuel 2e.

Vidéo - L'incident complet entre Rowe et Martin ayant entrainé leur exclusion

00:57
" Une décision incroyablement dur"

Tombée sur les coups de 19h30, la décision a été difficile à avaler pour la formation INEOS et pour son manager, Dave Brailsford : "Ils ont décidé de les expulser tous les deux, ce qui me semble incroyablement dur, si je peux être honnête, s'est exprimé le Britannique. J'ai vu les images et il n'y a aucun doute que Tony (Martin) coupe un peu la trajectoire de Luke (Rowe), ils se sont un peu battus par la position. Mais rien que l'on ne voit tous les autres jours. C'est une décision incroyablement sévère..." Rowe et Martin ont été exclus officiellement pour "voies de fait" et écopent d'une amende de 1.000 francs suisses (910 euros) et se voient retirer 50 points au classement UCI.

"C'était un moment où tout le monde voulait être en bonne position, il y avait de la tension, avait expliqué un peu plus tôt le maillot jaune Julian Alaphilippe, qui s'était porté à la hauteur de Martin pour échanger avec l'Allemand peu après l'incident. J'ai vu quelque chose que je n'aime pas voir avec des coureurs nerveux, qui se touchent. Ils voulaient être placés, ils avaient peur que j'attaque ou que quelqu'un attaque, j'ai essayé de calmer la situation, leur dire qu'il ne fallait pas prendre de risques".

La vidéo diffusé sur les réseaux sociaux de la Jumbo-Visma n'aura rien changé. C'est bien à sept qu'est reparti la Team INEOS jeudi à Embrun, privé de l'un de ses meilleurs équipiers, inconsolable à la suite de cette décision : "On s'est retrouvé l'un dans le chemin de l'autre, a t-il expliqué. C'est le cyclisme ! Nous essayions tous les deux de faire notre travail. Peut-être que nous avons légèrement franchi la ligne mais ça me parait très sévère d'être mis hors course pour ça. Aucun de nous deux ne méritait ça". Ce n'est pas qu'ont estimé le jury des commissaires.

0
0