Quelque chose a changé chez Egan Bernal. Déterminé à retrouver un maillot jaune qu’il avait ramené à Paris l’an dernier, le Colombien se contente pour l’instant du paletot blanc de meilleur jeune. Celui de meilleur coiffeur du peloton attendra pour le leader d’Ineos Grenadiers, qui a eu la mauvaise idée de se couper les cheveux tout seul, lundi lors de la journée de repos.

Si le coureur de 23 ans a pu cacher sa nouvelle coupe sous son casque durant la course, il n’a pu éviter le sujet à l’arrivée d’une dixième étape remportée au sprint par Sam Bennett du côté de l’île de Ré. "A vrai dire, je me suis coupé les cheveux tout seul, j’avais peu de temps hier", a-t-il fait savoir à nos confrères de France 2. "J’ai plus coupé d’un côté que de l’autre et j’ai finalement dû tout raser. Je crois que je me suis loupé." Difficile de ne pas lui donner raison.

Tour de France
A la découverte de Sepp Kuss, l'homme qui avait plus envie de vélo que besoin du cyclisme
IL Y A 7 HEURES
Tour de France
Roglic-Pogacar, maillot à pois, victoire d'étape… Les enjeux du chrono
IL Y A 11 HEURES
Tour de France
Les débats du Tour : Un chrono à la Planche, vraie ou fausse bonne idée ?
IL Y A 12 HEURES