Jumbo-Visma ne s'y attendait sans doute pas. Élu flandrien de l'année ce samedi, Wout Van Aert en a profité pour envoyer un message à son équipe. "Au Tour, je ne me vois plus dans le même rôle. Je veux plus de liberté, même si je suis toujours disposé à aider quelqu'un", a dit le Belge à la RTBF. Il faut dire que son Tour de France, achevé à la 20e place avec deux succès d'étape, tout en ayant travaillé pour Primoz Roglic a de quoi lui donner des idées. Son niveau en montagne a surpris et a été d'une grande aide pour son leader.

"Je me suis surpris moi-même au Tour, également en montagne", reconnaît logiquement Wout Van Aert, plutôt connu jusqu'ici pour ses qualités de sprinteur et de coureurs de classique (il a remporté les Strade Bianche et Milan-Sanremo cette année et terminé 2e du Tour des Flandres). Présent dans le train des Jumbo-Visma, "WVA" était parfois même le dernier ou l'avant-dernier Jumbo-Visma a accompagné Roglic parmi les leaders. Lors de la terrible dernière étape alpestre, entre Méribel et La Roche-sur-Foron, il s'est même permis d'accompagner les meilleurs jusqu'au bout pour prendre la 3e place du jour.

Cyclisme
Bruyneel : "Dopage ou pas, chaque grand champion a toujours été le meilleur de sa génération"
23/11/2020 À 12:59

Ne ratez rien de la saison 2021 de cyclisme grâce à notre offre Black Friday !

Alors que va demander Wout Van Aert ? On l'imagine mal pouvoir prendre le leadership total dans une équipe qui compte dans ses rangs Primoz Roglic et Tom Dumoulin, entre autres. Si Jumbo-Visma continue de courir de la même manière en 2021, difficile aussi de penser que Van Aert puisse se comporter en électron libre. Et son statut lui a permis en 2019 (une fois), comme en 2020 (deux fois) de lever les bras. Pour confirmer ses capacités en montagne, Van Aert devra passer par d'autres étapes, les courses d'une semaine dans un premier temps puis le Giro ou la Vuelta dans un second. Le tout avec le risque de perdre les qualités qui lui permettent de briller sur les classiques.

Sprint royal et photo finish : entre van der Poel et Van Aert, c'était chaud

Tour de France
Le Tour et les JO : van der Poel et le casse-tête du calendrier 2021
29/12/2020 À 08:06
Tour de France
"Je ne comprends pas comment ce type..." : Jumbo-Visma et les affres de La Planche des Belles Filles
28/12/2020 À 16:00