AFP

Tour de Lombardie - Joaquim Rodriguez (Katusha) prend sa revanche et s'impose devant Valverde

Purito essuie ses larmes
Par Eurosport

Le 06/10/2013 à 17:02Mis à jour Le 07/10/2013 à 01:00

Une semaine après sa frustrante deuxième place au Mondial, Joaquim Rodriguez (Katusha) a remporté le Tour de Lombardie, pour la deuxième année consécutive.

Après les larmes de tristesse la semaine dernière à Florence, ce sont des perles de joie qui ont coulé sur le visage de Joaquim Rodriguez ce dimanche. Deuxième des Championnats du monde, Purito a pris sa revanche en s'imposant pour la deuxième fois consécutive sur le Tour de Lombardie. Sorti, comme l'an passé dans l'ascension finale de la Villa Vergano, le petit coureur de la Katusha a dompté la concurrence pour couper la ligne en première position. Derrière lui, Alejandro Valverde (Movistar) a dû se contenter de la deuxième place, et Rafal Majka (Saxo) a complété le podium.

Ce dimanche entre Bergame et Lecco, personne ne pouvait battre Joaquim Rodriguez. Pas même Thomas Voeckler (Europcar), sorti à 60km de l'arrivée et qui s'est lancé dans un raid solitaire. Le même raid que Vincenzo Nibali lui-même avait entrepris de réaliser en 2011. Mais les vingt kilomètres de plat entre la Madonna del Ghisallo et la Villa Vergano ne font que très rarement l'affaire des rouleurs, aussi doué et téméraires qu'ils soient.

Purito aussi roi du World Tour

Même Thibaut Pinot et Domenico Pozzovivo, tous deux porteurs d'attaques dans l'ultime ascension n'ont pu répondre à l'offensive du grimpeur de poche de la Katusha. Non, personne ne pouvait battre Joaquim Rodriguez ce dimanche, même pas un Alejandro Valverde qui a tenté le tout pour le tout, que ce soit par son attaque avec Nairo Quintana à 77 kilomètres de l'arrivée ou dans le final, en essayant de revenir sur son compatriote.

L'histoire aurait été trop dure pour Purito. Alors cette fois, le destin s'est rangé de son côté, comme pour le récompenser de tous ces efforts effectués cette saison. Car après tout, cette victoire il la mérite bien. Joaquim Rodriguez, après être devenu le premier espagnol à lever les bras sur le Tour de Lombardie, succède à Girardengo (1919-1920), Brunero (1923-1924), Binda (1925-1926-1927), Bartali (1939-1940), Coppi (1946-1947-1948 et 1949), De Roo (1962-1963), Merckx (1971-1972), Bartoli (2002-2003), Bettini (2005-2006), Cunego (2007-2008), et Gilbert (2009-2010).

Et pour clôturer l'année et tenter d'effacer définitivement cette deuxième place amère du Mondial de Florence, le coureur de la Katusha conserve pour la deuxième année consécutive (et la troisième fois de sa carrière) la tête du classement UCI World Tour. Pas besoin de partir en Chine donc, la saison est terminée.