Getty Images

Dennis en spécialiste

Dennis en spécialiste
Par AFP

Le 15/06/2019 à 17:52Mis à jour Le 15/06/2019 à 18:10

TOUR DE SUISSE - L'Australien Rohan Dennis (Bahrein), champion du monde de la spécialité, a remporté samedi la 1re étape, un contre-la-montre disputé à Langnau. Geraint Thomas et Egan Bernal ont terminé au-delà de la 10e place.

Rohan Dennis est intraitable en contre-la-montre. L'Australien l'a confirmé samedi en s'imposant sur le chrono de la 1re étape du Tour de Suisse. Dennis a parcouru les 9,5 km en 10'50", alors que deux des favoris, le Gallois Geraint Thomas (Ineos) et son partenaire colombien Egan Bernal ont terminé au-delà de la 10e place, concédant respectivement 17" et 22". L'Australien, un temps détenteur du record de l'heure, a devancé le Polonais Maciej Bodnar (Bora) et l'autre Australien Michael Matthews (Sunweb). Dennis, qui ne s'était plus imposé depuis sa victoire dans le contre-la-montre des Mondiaux en septembre dernier à Innsbruck (Autriche) revêtira dimanche le maillot jaune pour la 2e étape, un circuit de 160 km autour de Langnau.

Les meilleurs coureurs avaient choisi de s'élancer en début de programme, sous le soleil alors que l'orage et la pluie annoncée se sont bien abattus sur la course peu après 16h00. Malgré la route sèche, Thomas qui faisait sa rentrée depuis sa 3e place dans le Tour de Romandie début mai, n'a pu rivaliser avec les meilleurs, pour finir à la 13e place. A pourtant seulement 4 secondes du meilleur temps intermédiaire détenu par le Suisse Stefan Küng (Groupama) après le premier parcours de 3,5 km, Thomas a peiné sur la deuxième partie en très légère montée, pour céder 17 secondes à Dennis.

Parti peu après et lui aussi avant la pluie, Bernal n'a pas fait mieux, concédant même 5 secondes à son leader. Küng, autre spécialiste de l'effort solitaire, a lâché 9 secondes au vainqueur et a pris la 9e place de l'étape. L'épreuve suisse, qui fait encore une fois la part belle à la montagne, revêt une importance particulière pour Thomas et son équipe Ineos dans l'optique de la Grande Boucle. Vainqueur du Tour l'an passé, le Gallois sera privé dans trois semaines de son partenaire Froome, qui a lourdement chuté mercredi, se fracturant un fémur sur le Dauphiné et qui sera donc absent sur les routes françaises où il visait une 5e victoire.

0
0