Il n’y a décidément rien à faire face à ce Mathieu van der Poel là. Ce mardi à Pfaffnau, pour la troisième étape du Tour de Suisse, et comme la veille à Lachen, le Néerlandais a joué avec ses adversaires pour finalement lever les bras au terme d'une démonstration de puissance. Dans le sprint en bosse, il n’a donné à voir que sa roue arrière à Christophe Laporte (Cofidis) et Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), qui complètent le podium du jour. "MVDP" fait coup double puisqu'au jeu des bonifications, il s'empare des commandes du classement général, pour une seconde devant Alaphilippe.
Et on ne peut pas dire que van der Poel ait compté ses coups de pédale. A 25 kilomètres de l’arrivée, dans la dernière ascension répertoriée du parcours, c’est lui qui a placé la première banderille pour contrecarrer les plans des équipes de sprinteurs. Même suivi comme son ombre par Julian Alaphilippe et les favoris du classement général, le Néerlandais a alors passé des relais appuyés pour que le petit groupe qui s’était formé puisse espérer aller au bout. Un coup d’épée dans l’eau énergivore dont s’est vite remis le coureur d'Alpecin-Fenix.
Tour de Suisse
Le répondant de Carapaz, l'étonnant "sprint" de Mäder : le résumé de la dernière étape
13/06/2021 À 20:18

Van der Poel tout-puissant, Laporte et Alaphilippe spectateurs : l'arrivée en vidéo

Julian Alaphilippe ne peut pas en dire autant. Il a été le plus insistant, même une fois van der Poel rentré dans le rang. Le champion du monde, après avoir repris les derniers échappés du jour, a offert un numéro joli de soliste pendant cinq kilomètres, avant d’être avalé par le peloton. Une dépense de fraîcheur que le Français a surement payée à l’arrivée, sans regret tant il semblait y avoir la place pour un coup parti dans le final.

A 20km de l'arrivée Alaphilippe a tenté sa chance, avec panache !

Cortina pas loin du hold-up

Face à l’absence de coéquipiers pour les sprinteurs, ils sont nombreux à avoir tenté leur chance. Anthony Turgis, Pierre Latour, Marc Soler, Mattia Cattaneo et Ivan Garcia Cortina ont tous essayé de s’extirper de la meute dans les 15 derniers kilomètres. C’est finalement le dernier cité qui a failli faire le hold-up. Sorti à sept kilomètres du but, il a compté jusqu’à vingt secondes d’avance avant de craquer, et d’être repris peu après la flamme rouge.
Par chance pour tous les malheureux du jour, ils peuvent se dire en regardant le profil des deux prochaines étapes qu’ils ont l’opportunité de mettre à mal la domination de Mathieu van der Poel. Cela vaut pour Julian Alaphilippe en particulier, qui a échoué à une seconde du maillot jaune deux jours de suite, une fois derrière Stefan Küng, une autre derrière Van der Poel. Demain, à Gstaad, le Français pourrait à son tour connaître le podium protocolaire, que ce soit en remportant l’étape ou en prenant les commandes de ce Tour de Suisse.

Van der Poel maillot jaune jusqu'au bout ? "Dans les montagnes, ce sera trop dur pour moi"

Tour de Suisse
Carapaz : "Ce qu'on veut, c'est gagner le Tour"
13/06/2021 À 16:09
Tour de Suisse
Mäder : "Je suis venu avec l'ambition de bien faire pour cette course à la maison"
13/06/2021 À 16:03