Eurosport

Cancellara: "Je reviendrai"

Cancellara: "Je reviendrai"
Par Eurosport

Le 03/04/2012 à 16:56Mis à jour Le 03/04/2012 à 20:09

Victime d'une quadruple fracture de la clavicule dimanche sur le Tour des Flandres, Fabian Cancellara vient d'être opéré. Il compte faire son retour à la compétition à l'occasion du Tour de Bavière (22 au 28 mai), avec l'objectif d'être fin prêt pour les Jeux Olympiques de cet été.

Fabian Cancellara garde le sourire. Façon Terminator, il l'assure : "I'll be back (NDLR : Je reviendrai)". Les images de sa chute dimanche sur le Tour des Flandres font, c'est vrai, penser à une scène de film. Couché sur le côté, souffrant et encerclé par quelques dizaines de personnes (coureurs, soigneurs, badauds...), c'est ainsi que le Suisse a dramatiquement quitté une course dont il était le favori, avec Tom Boonen.

En chutant dans la zone de ravitaillement, à un peu plus de 60 kilomètres de l'arrivée, le coureur de la formation Radio Shack-Nissan Trek a surtout tiré une croix sur le mois d'avril et peut-être sur le mois de mai, même s'il espère courir le Tour de Bavière, programmé du 22 au 27 mai. Sans perdre de vue l'objectif majeur de sa saison : les JO 2012. "Les classiques sont terminées pour moi. Mais comme je comptais de toute manière prendre un peu de repos après les classiques, ma préparation pour Londres ne va pas changer."

La douleur est toujours là

Tout juste opéré de sa quadruple fracture de la clavicule droite à Bâle, le champion olympique 2008 du contre-la-montre a remercié ses coéquipiers de leur soutien et se réjouit de ne s'être "blessé qu'à la clavicule et de n'avoir rien d'autre de cassé". Seulement, la douleur musculaire ne l'a pas quitté. "Je suis heureux que l'opération se soit bien passé, mais j'ai toujours mal. Je vais me reposer quelques jours, peut-être même une semaine, puis je reprendrai l'entraînement."

Fabian Cancellara est impatient de faire son retour mais il n'en reste pas moins philosophe. "J'ai travaillé dur ces quatre derniers mois pour être dans la meilleure forme possible et je suis sûr que j'aurais accompli de belles choses sur les courses que je comptais courir, pense-t-il. Mais les chutes font partie du cyclisme, et d'une certaine façon de la vie aussi."

0
0