Julian Alaphillipe s'est octroyé lundi son premier succès en World Tour de la saison, son deuxième en tout en 2018 si l'on compte sa victoire dans la 4e étape du Colombia Oro y Paz, en enlevant la 1re étape du Tour du pays Basque. Un an après une chute qui avait gâché sa saison et l'avait privé de Tour de France, l'Auvergnat a aussi tourné la page de ses frustrations sur Paris-Nice.

Tour du Pays Basque
Mas : "L'équipe est impressionnante depuis le début de saison"
07/04/2018 À 15:55

Seul capable de suivre Primoz Roglic dans l'ascension finale de 2e catégorie ramenant le peloton à Zarautz, à l'issue d'un circuit de 162 kilomètres, le Français de la Quick-Step a montré son énorme confiance en déclenchant le sprint tôt pour garder une petite marge sur le Solvène de la LottoNL-Jumbo.

Des favoris qui ont un peu coincé

"Je suis vraiment heureux. Après une bonne semaine d'entraînement, je voulais tester ma condition ici", a-t-il déclaré. Ce succès lui a surtout permis de se rassurer pleinement en vue des ardennaises de la seconde quinzaine d'avril. Car dans l'immédiat, il n'a pas d'ambition sur le général de l'"Itzulia".

"Ce n'est pas mon objectif, je suis vraiment concentré sur Liège-Bastogne-Liège, la Flèche Wallonne et l'Amstel Gold Race", a-t-il rappelé. "Je vais prendre les choses au jour le jour."

Dans le dernier kilomètre, Alaphilippe a croqué Roglic

L'histoire de cette journée retiendra que Julian Alaphillipe est le premier leader de l'épreuve, pour 4 secondes devant Primoz Roglic et 29 secondes devant l'Espagnol Pello Bilbao (Astana). Enric Mas a fini à 33 secondes, en tête du premier groupe de poursuivants où figuraient le Français Romain Bardet (Ag2r-La Mondiale), les Colombiens Rigoberto Uran (EF Education First) et Nairo Quintana (Movistar) et l'Espagnol Mikel Landa (Movistar).

Tour du Pays Basque
En vrai guerrier, Mas est allé au bout de son idée
07/04/2018 À 15:54