A l'approche des classiques ardennaises, les ascensions courtes et pentues de l'arrière-pays basque sont souvent une préparation bienvenue. Toutefois, l'Espagnol Alejandro Valverde, vainqueur sortant de l'"Itzulia", a cette fois choisi de faire l'impasse pour aborder plus frais la Flèche Wallonne ou Liège-Bastogne-Liège, ses courses favorites.

Sans lui, l'équipe Movistar n'est pas dépourvue pour autant puisqu'elle aligne deux co-leaders. L'Espagnol Mikel Landa évolue à domicile et le Colombien Nairo Quintana, vainqueur en 2013, est en terrain connu. Mais outre ce duo, les favoris sont nombreux. Il y a l'Italien Vincenzo Nibali (Bahreïn), récent vainqueur de Milan-Sanremo, épaulé par les frères basques Ion et Gorka Izagirre. Ou l'Australien Richie Porte (BMC), rétabli d'une infection respiratoire.

Tour du Pays Basque
Mas : "L'équipe est impressionnante depuis le début de saison"
07/04/2018 À 15:55

Deux dernières étapes très corsées

Ou encore le Russe Ilnur Zakarin (Katusha), le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky), le Néerlandais Bauke Mollema (Trek), le Colombien Rigoberto Uran (EF), le Slovène Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo)... Du beau monde ! Côté Français, Romain Bardet (Ag2r-La Mondiale) et Julian Alaphilippe (Quick-Step) peuvent aussi prétendre au top 10 final dans le cadre de leur préparation pour les Ardennaises.

Romain Bardet sur les routes du Tour de France en 2017.

Crédit: Getty Images

Si les trois premières étapes suggèrent des arrivées groupées, plus ou moins massives, la quatrième journée devrait décanter la course puisque cette année, le traditionnel contre-la-montre individuel n'a pas lieu le dernier jour mais en milieu de semaine. Et ce "chrono" tout plat s'annonce exposé au vent (19,4 km).

Les grimpeurs et puncheurs pourront ensuite s'expliquer sur les deux dernières étapes, avec une arrivée dans la vallée à Eibar vendredi, puis un enchaînement de huit difficultés répertoriées samedi conclu par l'ascension du Mont Arrate, habituel juge de paix de l'épreuve.

Le parcours 2018

Lundi 2 avril - 1re étape: Zarautz - Zarautz (162,1 km)
Mardi 3 avril - 2e étape: Zarautz - Bermeo (152,7 km)
Mercredi 4 avril - 3e étape: Bermeo - Valdegovia (184,8 km)
Jeudi 5 avril - 4e étape: Lodosa - Lodosa (19,4 km, contre-la-montre individuel)
Vendredi 6 avril - 5e étape: Vitoria - Eibar (164,7 km)
Samedi 7 avril - 6e étape: Eibar - Mont Arrate (122,2 km)

Les équipes et principaux coureurs

Movistar (Landa, Quintana), Ag2r-La Mondiale (Bardet, Latour, Vuillermoz), Astana, Bahraïn-Merida (Nibali, I. Izagirre, G. Izagirre), BMC (Porte, Teuns), Bora-Hansgrohe (König), Burgos-BH, Caja Rural, Cofidis (Je. Herrada), Euskadi-Murias, Groupama-FDJ (Molard), Lotto-Soudal, Mitchelton-Scott (A. Yates, Albasini), Quick-Step (Alaphilippe), Dimension Data, EF Education First (Uran), Katusha (Zakarin, Spilak), LottoNL-Jumbo (Roglic), Sky (Kwiatkowski, De La Cruz), Sunweb (Matthews), Trek-Segafredo (Mollema), UAE-Emirates (Rui Costa, Ulissi).

Tour du Pays Basque
En vrai guerrier, Mas est allé au bout de son idée
07/04/2018 À 15:54