On s'attendait à un nouveau final tendu entre puncheurs, comme la veille et une possible lutte entre Maximilian Schachmann, Julian Alaphilippe et les autres. Tous étaient d'ailleurs en très bonne place à quelques encablures de l'arrivée, prêts à en découdre dans un dernier kilomètre nerveux. Mais à force de frotter, la tête du peloton a goûté au bitume basque. La chute a débuté dans les premières lignes et a emporté avec elle de nombreux prétendants du jour, de la semaine, voire plus largement pour les Ardennaises à venir. La principale victime se nomme donc Julian Alaphilippe.

Le Français de la Deceuninck - Quick Step, le coureur le plus en forme de ce début de saison, a longtemps fait craindre le pire, restant de longues minutes maillot déchiré et se tenant le poignet. le Tricolore est finalement remonté sur son vélo pour terminer l'étape à plus de 12 minutes du vainqueur. Reste encore à savoir si ses blessures lui permettront de tenir sa place pour le reste du Tour du Pays basque. Un bilan médical négatif pourrait également être une bien mauvaise nouvelle pour la suite de la saison des classiques.

Tour du Pays Basque
L’incroyable erreur de trajectoire qui a failli coûter le podium à Buchmann
13/04/2019 À 16:01

En l'absence des ténors pris dans cette chute massive, les Sky Michal Kwiatkowski, Geraint Thomas et Enric Mas, Maximilian Schachmann, a lui, confirmé son excellent début de saison. Le maillot jaune du Tour du Pays Basque a remporté la 3e étape dans la dernière bosse d'Estibaliz. L'Allemand a signé son deuxième succès de la semaine et creusé l'écart en tête du général.

L'énorme chute qui a mis Alaphilippe, Kwiatkowski et Thomas à terre

Les leaders perdent des plumes, Schachmann creuse l'écart

Tombés avec Alaphilippe, d'autres coureurs de renom vont certainement mal dormir la nuit prochaine. Les deux leaders de la Sky sur cette épreuve Michal Kwiatkowski et Geraint Thomas ont aussi fini à terre et ont dit au revoir à toute espoir au classement général. Kwiatkowski était notamment accompagné d'Alexandre Géniez, leader d'AG2R - La Mondiale, à son passage sur la ligne d'arrivée. Enric Mas est une des rares victimes du jour à limiter la casse, arrivé à 1'40" de Schachmann.

L'histoire ne dira pas désormais s'ils auraient été en mesure de concurrencer Maximilian Schachmann, mercredi. Le coureur de la Bora-Hansgrohe s'était montré trop court la veille face à Julian Alaphilippe et des pourcentages finaux plus sévères. A Estibaliz, l'Allemand a semblé intouchable et aérien dans un finish de costauds. Le coureur de 25 ans confirme sa montée en puissance après s'être déjà mis en évidence sur le Tour de Catalogne fin mars.

Il a devancé les deux Italiens Diego Ulissi (UAE) et Enrico Battaglin (Katusha - Alpecin), le premier Français Rudy Molard n'a pu faire mieux que 16e du jour. Au général, Schachmann fait une très bonne opération et compte désormais 33 secondes d'avance sur son coéquipier Patrick Konrad et sur Ion Izagirre (Astana).

Schachmann était bien le plus fort des survivants : l'arrivée en vidéo

Tour du Pays Basque
Le jour de gloire pour Izagirre, Buchmann a vécu l'improbable
13/04/2019 À 15:37
Tour du Pays Basque
Buchmann a surpris son monde et fait coup double
12/04/2019 À 15:30