Grand numéro d'Emanuel Buchmann. Le leader de la Bora-Hansgrohe a remporté une victoire majuscule lors de la cinquième étape du Tour du Pays Basque longue de 149.8 kilomètres entre Arrigorriaga et Arrate. Au terme d'une échappée initiée à 30 kilomètres de l'arrivée, le grimpeur allemand a remporté sa première victoire en World Tour, sa deuxième grande victoire professionnelle après son titre de champion d'Allemagne en 2015 et signé la quatrième victoire en cinq jours pour l'équipe Bora.

Une mine bien placée et Buchmann s'est imposé

Tour du Pays Basque
L’incroyable erreur de trajectoire qui a failli coûter le podium à Buchmann
13/04/2019 À 16:01

"C'était une étape très difficile. (...) C'est ma première victoire sur le World Tour, gagner ici, c'est vraiment cool, en plus d'être en tête du classement", a apprécié Buchmann après son succès.

Grâce à ce succès, le leader de l'équipe allemande fait coup double en endossant le maillot de leader aux dépens de son coéquipier Maximilian Schachmann, vainqueur de trois étapes cette semaine. Au général, Emanuel Buchmann compte 54 secondes d'avances sur Jon Izagirre et plus d'une minute sur son Schachmann (1'04''). Daniel Martin, 4e, et Jakob Fuglsang (5e) pointent déjà à 1'32 du leader.

Une victoire à la pédale

Avec sept difficultés au programme, cette 5e journée au Pays basque était l'étape reine. Elle n'a pas déçu. Après la pluie et le vent jeudi, c'est sous le soleil que Buchmann s'est montré à son aise, s'ouvrant un chemin dans les sommets entre les nombreux spectateurs venus voir le spectacle malgré les abandons la veille de Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Jonathan Castroviejo et Michal Kwiatkowski (Sky).

Parti à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée pour dynamiter une course qui aura été animée durant tout l'après-midi, Buchmann a su tenir la distance. Avec deux minutes d'avance sur le groupe des favoris au pied du mont Arrate, l'ascension finale de catégorie 1 avec des pentes à 12%, le leader de la Bora-Hansgrohe a résisté à la chasse menée par Jakob Fuglsang (Astana), Jon Izagirre (Astana) et Adam Yates (Mitchelton Scott) pour s'imposer avec brio.

"Maintenant on va tenter de défendre demain (...), dans une épreuve courte mais très difficile", a ajouté le nouveau maillot jaune, qui se méfie en particulier d'Astana et Movistar. Rendez-vous demain au terme de la sixième et dernière étape pour savoir qui succèdera à Primoz Roglic. Une chose est sûre : celle-ci s'annonce (très) mouvementée.

Tour du Pays Basque
Le jour de gloire pour Izagirre, Buchmann a vécu l'improbable
13/04/2019 À 15:36
Tour du Pays Basque
Schachmann encore et toujours
11/04/2019 À 15:30