Le duel tant attendu entre les deux Slovènes a tourné à l’avantage de Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates). Il a franchi la ligne en première position lors de cette 3e étape du Tour du Pays Basque entre Amurrio et Ermualde (167,7 kilomètres) devant son compatriote Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Le coureur de 22 ans décroche sa cinquième victoire de la saison après ses succès sur Tirreno-Adriatico et l’UAE Tour. Alejandro Valverde (Movistar), Adam Yates (Ineos Grenadiers) et Mikel Landa (Bahrain – Victorious) ont complété le top 5 de cette étape mais ils n’ont rien pu faire face à la domination de Pogacar et Roglic dans la montée finale. Ce dernier a conservé la tête du classement général avec 20 secondes d'avance sur son meilleur ennemi.
Tour du Pays Basque
Sinistrose envolée et semaine parfaite : cette fois, Roglic a eu tout bon
11/04/2021 À 21:50
C’est un groupe de sept coureurs qui a pris le large après l’ascension de l’Altube en début d’étape (Mikkel Honoré, Roger Adria, Felix Gall, Larry Warbasse, Oier Lazkano, Daniel et Gotzon Martin. Ils ont résisté durant de nombreux kilomètres au peloton des favoris. Ce n’est pas dans leur habitude mais la formation Jumbo-Visma n’a pas participé à la chasse du groupe de tête et ils ont semblé désintéressés par l’avance croissante qui a été prise par les sept hommes de tête.
Oier Lazkabo a relancé la course à l’approche du sprint intermédiaire de Laudio à 23 kilomètres de l’arrivée en se débarrassant de ses compagnons d’échappée. Mais la formation Israel Start-Up Nation a définitivement condamné les chances du coureur espagnol en imprimant un rythme d’enfer. Ils ont d’ailleurs provoqué une cassure en milieu de course qui a piégé Adam Yates et Pierre Latour mais cela a été sans conséquence. Au sommet de la côte de Malkuartu, aucun des favoris n’a réussi à faire la différence et c’est finalement un groupe d’une cinquantaine de coureurs qui a plongé dans la dernière descente de la journée.

Yates trop juste

C’est au bas de cette descente que la course a connu un premier rebondissement avec la chute de deux outsiders : Wilco Kelderman (Bora-Hansgrohe) et Michael Woods (Israel Start-Up Nation). Cinq coureurs ont profité de cet incident pour prendre quelques mètres d’avance dont deux de la formation EF Education – Nippo (Magnus Cort et Sergio Higuita) ainsi que Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) et Ben O’Connor (AG2R Citroën Team). Mais ils ont été rattrapés par l’avant-garde du peloton lors des premiers hectomètres de la montée finale.
Tadej Pogacar a attaqué pour la première fois à trois kilomètres de l'arrivée mais il a été contré par Richard Carapaz. La deuxième accélération du Slovène a finalement permis au groupe des favoris de revenir sur l’Equatorien. Pendant ce temps-là, Primoz Roglic n’a jamais quitté la roue de son compatriote et au fil des offensives, ils ont réussi à s’isoler. Un quatuor composé de David Gaudu, Alejandro Valverde, Adam Yates et Mikel Landa a rejoint le duo de tête sous la flamme rouge. Le porteur du maillot jaune a tenté, une toute dernière fois, de surprendre son cadet mais Pogacar a mis un point d’honneur à prouver que c’était lui le plus fort lors de la montée finale en remportant cette 3e étape du Tour du Pays Basque.
Tour du Pays Basque
Gaudu aux anges : "J'avais des frissons, c’était un truc de fou !"
10/04/2021 À 19:30
Tour du Pays Basque
Roglic en patron, Pogacar pris au piège, Gaudu épatant : Le résumé de la dernière étape
10/04/2021 À 17:36