C’est donc le God Save the Queen qui a retenti dans le stade de Greenwich, où huit mille spectateurs ont soutenu le team britannique de jumping sans discontinuer. Il a fallu un barrage pour décider des médailles d’or et d’argent, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas étant ex-æquo (8 pts) au terme d’une guerre d’usure impitoyable! Seule l’Arabie Saoudite, en pole position la veille, tint bon et accrocha aux points la médaille de bronze.
Quand Nick Skelton ouvrit le barrage avec un sans-faute très rapide de Big Star, il était clair que les Britanniques, clairement favoris, ne s’en laisseraient pas compter. Ben Maher et Tripple X enchaîna. Scott Brash accusait une faute avec Hello Sanctos, mais son coéquipier Peter Charles/Vindicat la rattrapait aussitôt. Aucun cavalier hollandais (Jur Vrieling et Bubalu, Maikel van der Vleuten et Verdi, Marc Houzager et Tamino) ne fut meilleur.
Il faut remonter aux Jeux d’Helsinki (1952) pour retrouver une équipe britannique en or (Wilfred White, Duggie Stewart et Harry Llewellyn). A Los Angeles en 1992, l’équipe de Grande-Bretagne remportait sa dernière médaille (argent), forte des deux frères Whitaker, grands absents cette année.
Jeux Olympiques
Une balle traverse la paroi d'un centre de presse
06/08/2016 À 17:35
La médaille de bronze remportée par l’Arabie Saoudite (HRH Abdullah Al Saud avec Davos, Kamal Bahamdan avec Noblesse des Tess, Ramzy Al Duhami avec Bayard van de Villa There et Abdullah Sharbatly/Sultan) était prévisible tant ils ont consenti de gros investissements ces dernières années, en chevaux et en travail, sans cacher leurs ambitions.
Jeux Olympiques
Saut d'obstacles : l'or pour le Suisse Guerdat
08/08/2012 À 15:01
Jeux Olympiques
Coup de barre pour les Français
08/08/2012 À 15:00