Qui aurait pu prévoir hier encore que l’Arabie Saoudite occuperait la pole position après la première manche de l’épreuve par équipes, avec un score presque vierge (un point pour temps dépassé)? Peut-être les observateurs qui avaient noté qu’ils avaient fait d’énormes progrès ces dernières années (Abdulah Sharbatly médaille d’argent aux championnats du Monde de Lexington en 2010) et qu’ils disposaient de chevaux de premier ordre.
Ce dimanche 5 août, sur un parcours signé de l’Anglais Bob Ellis, dessiné avec beaucoup de subtilité, très raisonnable au niveau des cotes des obstacles, huit équipes se sont qualifiées pour la seconde manche : les Pays-Bas, la Suède, la Suisse et la Grande-Bretagne ex-aequo avec une faute (quatre points) suivis du Canada (cinq points) et enfin du Brésil et des Etats-Unis avec deux fautes (huit points).
Exit donc la France, l’Allemagne ou encore la Belgique qui faisaient partie des favoris sur le papier.
Jeux Olympiques
Une balle traverse la paroi d'un centre de presse
06/08/2016 À 17:35
A ce stade de la compétition, rien n’est joué tant les écarts sont minimes.
La deuxième manche, qui se disputera sur un parcours différent, probablement plus sévère, décidera du podium. En 2008, les Etats-Unis avaient décroché l'or, le Canada l'argent et la Suisse le bronze. Ils étaient suivis par les Pays-Bas, la Grande-Bretagne et la Suède, que l’on retrouve cette fois encore en puissance de jouer les premiers rôles.
A l’inverse, la France ne s’était pas qualifiée pour les JO de Pékin et l’Allemagne, grande favorite, n’avait pu, comme cette fois, accéder à la deuxième manche.
Jeux Olympiques
Saut d'obstacles : l'or pour le Suisse Guerdat
08/08/2012 À 15:01
Jeux Olympiques
Coup de barre pour les Français
08/08/2012 À 15:00