ERC

Présentation ERC : Barum Czech Rally Zlin

Présentation ERC : Barum Czech Rally Zlin
Par ERC

Le 09/08/2019 à 18:00Mis à jour Le 10/08/2019 à 18:45

Alors que la lutte pour le titre général en Championnat d'Europe FIA des Rallyes reste très ouverte à trois manches de la fin, le Barum Czech Rally Zlin de la semaine prochaine va être de la plus haute importance pour les espoirs veulant coiffer la couronne dans les catégories ERC1 Junior et ERC3 Junior.

Le rendez-vous basé sur goudron de Zlín, ville de Moravie-du-Sud, qui aura lieu du 16 au 18 août, sera la manche décisive des deux divisions réservées aux jeunes avec à la clé deux récompenses de 100.000 euros chacune.

Chris Ingram le Britannique et Filip Mareš le tchèque vont s'affronter en duel pour le titre en ERC1 Junior, catégorie des espoirs de 28 ans ou moins pilotant une R5. En plus du prestigieux titre FIA, le vainqueur recevra 100.000 euros pour disputer les deux derniers rendez-vous de la saison ERC, à Chypre et en Hongrie, où il visera la victoire au général. En ERC3, une lutte à trois va opposer Ken Torn l'Estonien, Efrén Llarena l'Espagnol et Sindre Furuseth le Norvégien. Ils sont âgés de 27 ans ou moins et pilotent des autos de type R2.

Toujours présent au calendrier de l'ERC depuis le reformatage du championnat en 2004, le Barum Czech Rally Zlín est un rendez-vous asphalte comme aucun autre en raison de ses routes bosselées et parfois craquelées. Pour pimenter encore le défi, on trouve plusieurs spéciales très rapides en forêt. Des pluies intermittentes sont toujours possibles. Même si la météo est difficile à prévoir, un grand nombre de spectateurs suit l'action, notamment la super spéciale de Zlín courue en nocturne. Se déroulant deux semaines plus tôt que d'habitude, le Barum Czech Rally Zlín est aussi la manche décisive du championnat de République tchèque.

Le retour de la légendaire spéciale Pindula, après un an d'absence, est le principal changement apporté au parcours, les autres incluant une Spéciale de Qualification disputée dans le sens inverse et la renaissance du secteur de Kostelany.

Une fois encore, les organisateurs du Barum Czech Rally Zlín ont attiré des participants parmi lesquels certains des meilleurs pilotes du pays, d'Europe et d'au delà. Cinquante-sept équipages dotés du statut prioritaire figurent sur la liste des engagés, qui en comprend 137 au total.

Le Barum Czech Rally Zlín en 100 mots
Toujours présent au calendrier ERC depuis la refonte du championnat en 2004, le “Barum” est basé dans la cité universitaire de la Moravie-du-Sud, à 300 km au sud de la capitale tchèque, Prague. C’est une épreuve sur terre comme aucune autre, avec le caractère bosselé et parfois abîmé de la surface des routes. Pour ajouter au challenge, plusieurs spéciales présentent des passages ultra-rapides en forêt, avec des averses intermittentes toujours possibles. Malgré une météo toujours difficile à prévoir, beaucoup de fans suivent l’action, surtout la super spéciale d’ouverture à Zlín. Le rallye a un contrat à long terme avec l’ERC.

Quoi de neuf en 2019 ?
Se déroulant deux semaines plus tôt que la normale, le Barum Czech Rally Zlín est la dernière manche dans les catégories ERC Junior ainsi que du championnat tchèque. Le retour de la légendaire spéciale Pindula, après un an d'absence, est le principal changement apporté au parcours, les autres incluant la Spécialiste de Qualification disputée dans le sens inverse et la renaissance du secteur de Kostelany.

Les changements propres à l'ERC concernent la nouvelle appellation des catégories ERC Junior : l'ERC Junior Under 28 devient ERC1 Junior et l'ERC Junior U27 devient ERC3 Junior, toujours avec le soutien de Pirelli. Par ailleurs, les voitures de type R4-K et RGT sont éligibles en ERC2. L'Abarth Rally Cup est disputée sur six rendez-vous ERC, et le Rallye de Hongrie intègre le calendrier pour la première fois en tant que manche décisive de la saison en novembre.

On en parle
*Le champion en titreAlexey Lukyanukaborde le Barum Czech Rally Zlín en tête du classement provisoire de l'ERC pour la première fois en 2019. Le pilote du Saintéloc Junior Team a six points d'avance sur le précédent leaderŁukasz Habaj(Sports Racing Technologies), après un mauvais score pour le Polonais au Rally di Roma Capitale que le Russe a terminé quatrième.
*Jan Kopecký, le champion ERC 2013, vise une cinquième victoire consécutive au Barum Czech Rally Zlín avec sa ŠKODA Fabia R5 d'usine, ainsi qu'une cinquième couronne nationale de suite (il mène le championnat avant la finale de Zlín). Kopecký est un des six pilotes disposant de la nouvelle version Evo de la Fabia pour sa manche à domicile du championnat d'Europe.
*Le double champion ERC JuniorMarijan Griebela lui aussi une Fabia R5 Evo à sa disposition, tout commeTomáš Kostka,Simon Wagner,Albert von Thurn und TaxisetAloísio Monteiro. On peut lire dans des articles séparés les exploits de Kostka en cyclisme sur route et les performances en hausse de Wagner.
*La lutte pour la couronne ERC1 Junior (et les 100.000 euros à utiliser pour les deux derniers rallyes de la saison ERC à Chypre et en Hongrie) sera un duel entreChris Ingramet l'espoir localFilip Mareš– soutenu par l'ASN de son pays, l'Autoklub de République tchèque. L'ERC3 Junior soutenu par Pirelli se jouera entreKen Torn,Efrén LlarenaetSindre Furuseth. Le vainqueur recevra pour récompense une participation à deux manches de l'ERC 2020 sur une R5.
*Nikolay Gryazinva disputer le dernier des deux rallyes qui lui ont été offerts par le promoteur Eurosport Events pour avoir remporté le Championnat FIA ERC1 Junior en 2018 avec Sports Racing Technologies.
*Ancien habitué de l'ERC,Jan Černýva retrouver la scène européenne après avoir fini troisième des deux derniers rallyes du championnat tchèque. Il est troisième au classement provisoire de celui-ci, une place devantVáclav Pech– dernier pilote vainqueur à Zlín avant la série victorieuse de Jan Kopecký entamée en 2015.
*Norbert Herczigdu MOL Racing Team, quadruple champion de Hongrie, voudra se racheter avec sa Volkswagen Polo GTI R5 après être sorti de la route à Zlín en 2018. Il reste cependant sur une bonne prestation en Italie le mois dernier. L'expérimenté pilote tchèqueVojtĕch Štajfisaura lui aussi une Polo.
*Mattias Adielssonpasse d'une Citroën C3 R5 à une Ford Fiesta R5 alignée par Orsák Rally Sport, le pilote du Sweden National Team profitant d'un coût plus abordable pour son budget limité – lui dont l'objectif est de finir parmi les trois premiers au classement final de l'ERC1 Junior.
*Hiroki Araia parcouru une fois les spéciales de Zlín sur... le siège arrière de la voiture de reconnaissances de son père Toshi avant d'avoir l'âge de passer son permis de conduire. Le Japonais court sur une Citroën équipée de pneus Yokohama.
*Adielsson et Arai affronteront le débutant à Zlín qu'estMiko Marczyk, dont la Fabia de ŠKODA Polska Motorsport est exploitée par la structure d'un triple vainqueur de ce rallye, Roman Kresta, qui prépare aussi celle de Filip Mareš.
*Paulo Nobrele Brésilien poursuit sa campagne complète en ERC avec Motorsport Italia. Mais un contingent tchèque comprenantMiroslav Jakeš,Roman Odložilík,Tomáš Pospíšilík,Jaromír Tarabus,Martin VlčeketPetr Trnovec, ces deux derniers sur des Hyundai i20 R5, effectuera une rare apparition à ce niveau. Ancienne référence de l'ERC,Antonín Tlusťákva quant à lui retrouver la compétition européenne.
*Non pas un mais deux membres de la famille Březík seront de la partie à Zlín, avecMartin Březíkmais aussi son filsAdam Březík. Comme le Junior ERC3Erik Cais, Březík junior est un ancien vététiste de descente. Martin Březík dirige une boulangerie dans la banlieue de Zlín.
*Zelindo Melegariarrivera en République tchèque depuis son Italie natale en menant la course au titre ERC2 après être passé au volant d'une Abarth 124 rally pour le Rally di Roma Capitale du mois dernier. Son compatrioteAndrea Nucitaet leur rival polonaisDariusz Polońskisont premier et second de l'Abarth Rally Cup en pneus Pirelli, tous trois étant éligibles pour les points ERC2.
*L'ArgentinJuan Carlos Alonsos'est imposé en Pologne pour sa derrière apparition en ERC2, alors que le KoweitienMshari Althefirine va prendre que son second départ sur goudron. Le HongroisMátyás Nagydoit faire ses débuts dans la catégorie, sur une Mitsubishi Lancer Evolution X tout comme Alonso et Altherifi.
*Outre les candidats au titre ERC3 Junior que sont Torn, Llarena et Furuseth, pas mal de jeunes talents viseront la victoire dans la catégorie soutenue par Pirelli.
*Soutenu par la fédération tchèque,Erik Caisa mené sa classe pour ses débuts à Zlín la saison dernière, et arrive cette année sur la lancée de son premier podium en Italie le mois dernier.
*Son copilote habituelOndřej Krajčaétant engagé auprès deMartin Vlček,Jan Talaš, de l'ACCR Czech Team, a recrutéTomáš Šmídpour l'accompagner dans sa Peugeot 208 R2.
*En plus du concurrent ERC1Aloísio Monteiro,Pedro Antunesreprésentera le FPAK Portugal Team ERC pour son premier départ à Zlín, alors queGregor Jeetssera avec Torn dans l'effectif de l'Estonian Autosport Junior Team.
*Jean-Bapriste Franceschi, vainqueur en ERC3 Junior pour ses débuts au Rally Islas Canarias, est de retour avec sa désormais habituelle Ford Fiesta R2T.
*Contraint à l'abandon au Rally di Roma Capitale en raison d'un nerf de son bras gauche coincé,Elias Lundbergest de retour pour faire sa première apparition à Zlín. L'équipier du Suédois au sein de l'ADAC Opel Rallye Junior Team,Grégoire Munster, a fait ses débuts en ERC3 Junior à Zlín la saison dernière et a fait étalage de son rythme sur goudron en finissant à une impressionnante huitième place au Neste Rally Finland comptant pour le championnat du monde. Le Belge doit aussi disputer une manche de l'ADAC Opel Rallye Cup ce week-end en Allemagne.
*Yohan Rossel, de la Peugeot Rally Academy, affrontera l'autre espoir françaisFlorian Bernardi, sur Renaul Clio R3T, en ERC3. En revanche, le rendez-vous tchèque ne figure plus au calendrier 2019 de la coéquipière du premier nommé,Catie Munnings.
*Le TurcOrhan Avcioglucontinue de s'acclimater à l'ERC3 avec une Peugeot 208 R2 du Toksport WRT, après avoir couru au niveau R5 en 2018. Son coéquipier belgeAmaury Molleva prendre son premier départ en ERC3 Junior depuis 2015.
*Sean Johnstonl'Américain est un nouveau venu à Zlín, tout comme le tout jeune tchèquePetr Semerádqui pilotera une Opel ADAM R2 pour sa seconde participation en ERC3 Junior.
*Nabila Tejpar, concurrente de l'ERC Ladies’ Trophy, est une autre pilote sans expérience préalable à Zlín, la britannique étant associée pour la première fois au copiloteHugo Magalhães.
*Le HongroisKristóf Klausza en revanche une expérience préalable à Zlín, comme son compatrioteMiklós Csomóset la BulgareEkaterina Stratievaqui va y prendre son 11e départ.
*Les TchèquesAdam Březík,René DohnaletJiří Navrátilsont tous engagés pour la première fois en ERC3.

Face à face : Kopecký vs Lukyanuk
L'ancien (Jan Kopecký) et l'actuel (Alexey Lukyanuk) champion d'Europe FIA des Rallyes sont attendus dans une lutte passionnante pour la victoire au Barum Czech Rally Zlín, bien que chacun doive garder à l'esprit sa quête d'un titre (européen et tchèque respectivement). Si Kopecký vise une cinquième victoire à Zlín, Lukyanuk ne s'y est pas encore imposé mais il a terminé deuxième en 2017 et 2018, démontrant son rythme et son potentiel sur ce terrain.

En forme : Erik Cais
Soutenu par son automobile club national, l'ancien vététiste de descente a signé son premier podium en ERC3 Junior au rally di Roma Capitale, après une belle démonstration avec sa Ford Fiesta R2T. Il a mené sa classe pour son premier Barum Czech Rally Zlín l'année dernière, avec une crevaison. Cais, qui a eu 20 ans ce mois-ci, est le fils de l'expérimenté pilote – et candidat au titre tchèque de sa catégorie – Miroslav Cais.

L'essentiel à savoir
Quoi :Championnat d'Europe FIA des Rallyes, manche 6 sur 8*
Quand :16-18 août 2019
Où :Zlín, République tchèque
Spéciales :15
Distance :219,63 kilomètres
Surface :Asphalte
Apparitions en (depuis la restructuration de 2004) :15 (2004-2018)

0
0