Voir Lionel Messi soulever son quatrième Ballon d’Or consécutif, personne n’y a trouvé matière à crier au scandale. Une information d’un journaliste d’Al-Jazeera aurait pourtant pu déclencher une vaste polémique. La chaine qatarie a en effet dénoncé plusieurs irrégularités dans les votes de la récompense suprême. Témoignages à l’appui, certains capitaines et sélectionneurs qui composent le jury n’auraient pas retrouvé leurs intentions dans les résultats annoncés lundi soir. Tel serait le cas de Thiago Silva. "J'ai voté pour Cristiano Ronaldo, mais mon vote est revenu à Lionel Messi, aurait déclaré le défenseur du PSG. Je trouve que c’est dommage que de telles choses arrivent". Selon le même journaliste, l’Italien Gianluigi Buffon aurait voté pour Cristiano Ronaldo et le Tchèque Tomas Rosicky pour Mario Balotelli (et pas Messi). Lukasz Piszcek, Paulo Duarte et José Pekerman auraient, eux aussi, décelé des erreurs.
Il n’en fallait pas plus pour qu’enfle l’idée de votes "truqués" en faveur de Messi. Si ses irrégularités n’auraient pas remis en cause le résultat final - l’Argentin l’ayant emporté avec 47,88% des voix contre 21,60% à Cristiano Ronaldo -, elles auraient jeté un sérieux discrédit sur le Ballon d’Or et la FIFA. Ces informations ont pu paraître d’autant plus troublantes que d’autres medias se sont fait l’écho de pareilles approximations. Dans Bild, Winnie Schäfer, sélectionneur de la Thaïlande, le crie haut et fort: "J’ai voté pour Messi". Selon les votes publiés par la FIFA, l’Allemand aurait pourtant plébiscité… Sergio Busquets devant Andres Iniesta et Cristiano Ronaldo. Au Zimbabwe, c’est le nom de Nelson Matongorere, pourtant directeur technique national, qui apparaît dans le vote réservé au capitaine et attribué à Cristiano Ronaldo. "Il y a dû y avoir une erreur de la FIFA", s’étonne-t-il dans New Zimbabwe qui publie un article intitulé : "La FIFA bousille le vote du Ballon d’Or".

messi-ballon-d-or-2012

Crédit: En Pleine Lucarne

Ballon d'Or
L'évidence Messi et autres petites curiosités
07/01/2013 À 23:35
Pour l’instance dirigeante du football mondial, tout ceci n’est qu’une "fausse rumeur". "Le système pour voter en ligne est valable seulement lorsque l'on reçoit une copie des suffrages des capitaines et des sélectionneurs avec la signature par tampon de la fédération en question", nous a-t-on expliqué à la FIFA. Une procédure censée éviter le genre d’erreurs dont elle est accusée. La Fédération internationale a tout de même effectué des vérifications : "Nous avons notamment été interpellés à propos de l'Italie et de la République tchèque (deux des pays évoqués par Al-Jazeera, ndlr). Nous avons vérifié et nous confirmons les résultats que nous avons publiés le soir de la cérémonie du Ballon d'Or. Tout est exact, ce sont les bons documents." En Italie, Buffon a lui aussi confirmé avoir voté pour Andrea Pirlo, comme l’atteste le document officiel. Les autres capitaines et sélectionneurs auraient-ils alors la mémoire courte ? Ou auraient-ils des regrets ? Comme on nous l’a laissé entendre à la FIFA, "à vous d'interpréter pourquoi certains ne souviennent plus pour qu'ils ont voté..."
Ballon d'Or
Des 23 nominés au Ballon d'or, c'est Ibrahimovic le moins cher
22/10/2015 À 14:21
Ballon d'Or
"En 2013, le meilleur, c’est Ribéry"
28/11/2013 À 12:43