La qualification pour la Coupe du monde, le public, ses émotions dignes de 2006 et… le Ballon d’Or, Franck Ribéry a fait le tour de son actualité dans un entretien accordé au Monde. Et qu’on se le dise : le Français est plus que jamais confiant quant à la quête de la récompense individuelle suprême. D’accord, Cristiano Ronaldo est impressionnant avec le Real Madrid et le Portugal. Mais Ribéry ne voit pas pourquoi il devrait courber l’échine.
Que les votent aient été reportés du 15 au 29 novembre ne le perturbe pas plus que ça. "Non, honnêtement, pas du tout", assure-t-il quand Le Monde lui demande s’il a peur que le trophée lui passe sous le nez. Avant d’argumenter et de prêcher pour sa paroisse : "Ce qui était important pour moi, pour la continuité, pour gagner ce Ballon d'Or, c'était de me qualifier avec l'équipe de France. Jusqu'à maintenant, je n'ai pas connu d'échec, analyse-t-il. J'ai été performant toute l'année en sélection et en club, j'ai été constant. Après mon trophée de meilleur joueur d'Europe, j'ai confirmé. Ce qu'on a fait l'année dernière avec le Bayern, c'est historique. On a même gagné la Supercoupe d'Europe, que le club n'avait jamais gagnée."
Ronaldo marque des buts, mais moi aussi
Premier League
CR7 capitaine de MU 14 ans après, Jones revient après deux ans d'absence !
03/01/2022 À 17:14
Collectivement, le numéro 7 du Bayern Munich est largement devant le numéro 7 du Real Madrid. Personne ne le contestera. En revanche, le Ballon d’Or est aujourd’hui devenu ce qu’il est et préfère souvent les performances individuelles aux accomplissements collectifs. Mais qu'importe. Là non plus, Ribéry n’a pas envie de se coucher devant CR7. "Certes, Cristiano Ronaldo marque des buts, mais moi aussi. Certes, il marque plus que moi, mais on n'a pas le même profil de jeu. Si on regarde mes performances sur toute l'année, j'ai fait la différence. Peut-être que je ne marque pas toujours, mais je mets le feu dans la défense." 

Die Last auf seinen Schultern wird immer schwerer: Frankreichs Franck Ribéry

Crédit: Eurosport

Et, qu’on se le dise, si Ronaldo a mis quatre buts en deux matches face à la Suède, Ribéry n’est pas resté les mains dans les poches contre les Ukrainiens. "J'ai fait expulser trois joueurs en deux matches (ndlr : deux en fait), et je suis sur deux des trois buts au Stade de France. Ce sont peut-être des détails auxquels on fait moins attention. Mais je n'ai aucune crainte, je suis confiant. J'ai fait tout ce qu'il fallait. Maintenant il y a un vote, attendons le résultat."
Serie A
C'est officiel : rachetée, la Salernitana de Ribéry va bien rester en Serie A
01/01/2022 À 16:28
Ballon d'Or
Le classement "all time" : Messi et CR7 hors concours, trois Français dans le Top 10
30/11/2021 À 00:13