Sept. Le chiffre est insensé, irréel. Lionel Messi a donc remporté quatre Ballons d'Or de plus que des légendes comme Johan Cruyff et Michel Platini. Cinq Ballons d'Or de plus qu'Alfredo Di Stefano, Franz Beckenbauer et Ronaldo. Six de plus qu'Eusebio et Zinedine Zidane. Tous ces hommes qui furent les références du jeu à leur époque. Chacun d'entre eux figurent dans le panthéon, dans le top 10 ou 15, grand maximum, des plus grands joueurs de l'histoire. Lionel Messi les bat à plate couture et sur cette planète, celle du Ballon d'Or, il est seul au monde et désormais à distance raisonnable de l'autre extra-terrestre du genre, Cristiano Ronaldo.

Benzema, Kanté et Mbappé dans le Top 10 : Les Bleus sont-ils à leur place ?

Sur ce point, le débat n'est plus possible. Peut-on établir le classement des plus grands joueurs de la planète à la seule lumière du classement du meilleur joueur de chaque année ? Non. Bien sûr que non. D'abord parce que les règles ont changé. Le Ballon d'Or est devenu aujourd'hui le classement du meilleur joueur du monde et non plus du meilleur footballeur de l'année. Messi et Ronaldo, boostés par leur duel puis par leur propre légende, ont profité d'une époque qui les a portés aux nues. Non pas que ces deux-là n'ont pas dominé la décennie écoulée mais ils ont remporté des Ballons d'Or (2010, 2013, 2014, 2019, 2021) qui auraient sans doute échoués dans d'autres mains (Sneijder, Iniesta ou Xavi, Ribéry, Neuer, Van Dijk, Lewandowski ou Jorginho) en d'autres temps.
Ligue 1
Mbappé, Messi, Di Maria et compagnie à l'entraînement
20/05/2022 À 13:48

Plus grand joueur de son temps mais…

Comparer leur moisson à celles de leurs illustres prédécesseurs a donc ses limites. D'autant que si la nationalité du lauréat n'est aujourd'hui plus un sujet, le scrutin fut longtemps fermé aux non-Européens. Le plus illustre des compatriotes de Messi, Diego Maradona, et l'homme aux 1000 buts et trois Coupes du monde, Pelé, n'ont jamais pu prétendre remporter le trophée individuel le plus prestigieux. Ces deux-là auraient pourtant pu en faire une sacrée collection. Le Ballon d'Or ne peut pas servir de valeur cardinale. Il est un élément, majeur certes surtout à notre époque, pour déterminer une hiérarchie mais il ne suffit pas.

"C’est le Ballon d’Or du storytelling" : comment Messi a finalement supplanté Lewandowski

Que Lionel Messi soit le plus grand joueur de son époque s'entend même si son duel avec Ronaldo divise le monde en deux. Ce septième Ballon d'Or est un argument fort. Mais il en existe un autre sans doute plus puissant encore. En cette année 2021, l'attaquant du PSG a enfin remporté un titre majeur avec sa sélection, la Copa America, et rejoint ainsi le Portugais lauréat de l'Euro 2016. Ronaldo compte une Ligue des champions de plus au palmarès et a réussi à en remporter dans deux clubs différents. Entre les deux, la bataille est féroce mais Messi, lundi, a sans doute gagné la guerre des Ballons d'Or face à son rival de toujours.

La Coupe du monde plus importante que le Ballon d'Or

2022 sera une année autrement plus capitale pour les deux hommes. Moins pour le Ballon d'Or que pour la Coupe du monde. Car si l'un ou l'autre veut prétendre au titre de plus grand joueur de l'histoire, cela passera nécessairement par une victoire au Mondial. C'est ce qui manque encore à Messi pour figurer tout en haut. Ses accomplissements individuels et statistiques en font sans doute le GOAT du football de club. Mais pour déloger Pelé et même Maradona du sommet, il lui faudra remporter la plus prestigieuse des compétitions. Le Qatar lui offrira sans doute la dernière opportunité de sa carrière, à 35 ans. Alors, s'il devient champion du monde, s'ouvrira le débat ultime.

FOOTBALL Pelé Messi Maradona Ballon d'Or

Crédit: Eurosport

Messi est aujourd'hui le plus grand joueur de son époque et peut-être, même s'il y a grosse discussion, le plus grand parmi tous ceux qui ont pu, un jour, prétendre au Ballon d'Or grâce son exceptionnelle longévité, ses records en tous genres, sa trace dans le jeu, son génie et bien sûr, ses sept Ballons d'Or. Sûr qu'il en échangerait quelques-uns contre une Coupe du monde. Sa dernière quête, celle qui pourrait le couronner définitivement et pour de bon.
Ligue 1
Le "GOAT" Ben Yedder, colère stéphanoise, Messi flambe : les tops et flops de la 37e journée
15/05/2022 À 00:14
Ligue 1
Doublé de Messi, penalty de Mbappé : le PSG s'est amusé à Montpellier
14/05/2022 À 20:52