Le joueur français du Bayern Munich Franck Ribéry a réglé ses comptes avec son ancien entraîneur Pep Guardiola, lors d'une tournée aux Etats-Unis, jugeant qu'il "manquait d'expérience" et affirmant se sentir "libéré" et "motivé" avec Carlo Ancelotti, rapportent jeudi les médias allemands.

En marge d'un match amical mercredi soir à Chicago perdu aux tirs aux buts par le club munichois contre l'AC Milan, Franck Ribéry a tressé les louanges du successeur de Guardiola, Carlo Ancelotti, "vraiment un bon entraîneur, une grande personnalité, une bonne personne". L'Italien apporte aux joueurs "ce qui nous a un peu manqué à nous autres joueurs auparavant", a ajouté l'ancien international français, qui entretenait avec Guardiola une relation cordiale mais distante.

Premier League
Manchester City prêt à retenter sa chance l'été prochain pour Messi
04/09/2020 À 20:52

Guardiola est "jeune"

Ancelotti est "depuis longtemps entraîneur et totalement différent" du Catalan, qui lui "n'a pas encore une longue carrière en tant qu'entraîneur, il est jeune", a-t-il ajouté, se disant "libéré" et à nouveau "motivé" sur le terrain. Au magazine allemand Sport Bild, le Français s'est montré encore plus précis dans ses critiques contre Pep Guardiola, désormais entraîneur de Manchester City: "Parfois, il parle trop, le football est pourtant très simple".

Ribéry a regretté en particulier de ne pas avoir été titularisé d'entrée, tout comme Thomas Müller, comme titulaire dans l'attaque du Bayern lors de la demi-finale de Ligue des Champions perdue au printemps 0-1 à Madrid contre l'Atletico. "Tu ne peux pas te permettre d'erreur en demi-finale de Ligue des Champions, tu dois avoir les grands noms sur le terrain", a dit l'attaquant de 33 ans, dont le contrat au Bayern se termine à l'été 2017.

Pep Guardiola et Franck Ribéry

Crédit: Imago

Ligue des champions
Domenech s'en prend maintenant à Guardiola : "Le vrai responsable est bien la légende Pep"
16/08/2020 À 08:39
Ligue des champions
Deux claques et un mariage ? Manchester City serait en pole pour Messi
16/08/2020 À 07:24