Getty Images

Un carton, deux interruptions et une passe à dix pour finir : La drôle d'après-midi du Bayern

Un carton, deux interruptions et une passe à dix pour finir : La drôle d'après-midi du Bayern

Le 29/02/2020 à 17:38Mis à jour Le 29/02/2020 à 18:09

BUNDESLIGA - Après sa large victoire à Chelsea en Ligue des champions, le géant de Bavière s'est bien amusé samedi après-midi sur la pelouse d'Hoffenheim. Les hommes de Hans-Dieter Flick se sont imposés 6-0 lors de la 24e journée pour conforter leur fauteuil de leader. Mais leur après-midi a flirté avec le surréalisme avec deux interruptions à cause de banderoles déployées par leurs supporters.

Récital sur fond de polémique pour le Bayern Munich. Si les Bavarois ont logiquement écrasé Hoffenheim (0-6) samedi à la PreZero Arena lors de la 24eme journée de Bundesliga, c'est la fin de match très houleuse qui va faire beaucoup parler ces prochains jours. En effet, des banderoles déployées par les supporters munichois à l'encontre de Dietmar Hopp, le propriétaire des locaux, ont engendré par deux fois l'interruption de la rencontre.

Stoppé une première fois pendant quelques minutes vers la 66e minute, puis une seconde fois pendant une bonne dizaine de minutes vers la 77e minute, le match est tout de même allé à son terme. En colère contre Hopp, coupable d'être le mécène de Hoffenheim, les supporters adverses ont donc grandement animé la fin d'une rencontre acquise depuis bien longtemps à leur équipe. Si le match a finalement repris pour environ un quart d'heure, les deux équipes n'ont pas joué et ont multiplié les passes entre elles, alors que des applaudisements retentissaient en hommage à la cible des supporters bavarois.

Pas de Lewandowski, pas de problème

Avant cela, le Bayern Munich s'était fait plaisir en déplacement. Quelques jours après leur victoire à Chelsea en 8eme de finale aller de la Ligue des Champions (0-3), les joueurs de Hans-Dieter Flick n'ont fait qu'une bouchée de leurs adversaires du jour. Pourtant privés de Robert Lewandowski, Kingsley Coman et Ivan Perisic, les Bavarois n'ont pas mis longtemps avant de prendre les devants. Après un premier but signé Serge Gnabry (2e), Joshua Kimmich (7e) et Joshua Zirkzee (15e) ont rapidement alourdi l'addition. Avant la pause, une nouvelle réalisation de Philippe Coutinho (33e) a mis fin à tout suspense.

Malgré deux changements rapidement opérés par Alfred Schreuder, l'entraîneur de Hoffenheim, son équipe n'a pas trouvé les moyens de réagir face à un Bayern écoeurant et létal offensivement. Dès les premières minutes de la seconde période, Coutinho s'est même offert un doublé (47e), histoire de tuer toute révolte possible. Peu après l'heure de jeu, Leon Goretzka, idéalement servi par Corentin Tolisso entré à la pause, a enfoncé encore un peu plus le clou pour son équipe (62e). Très largement devant, les champions d'Allemagne en titre ont ensuite vu leurs supporters proposer un triste spectacle dans les dernières minutes.

Ainsi, malgré un superbe récital sur le terrain du Bayern Munich, c'est bien la fin du match qui va rester dans les mémoires et animer les prochains jours. Le club bavarois pourrait d'ailleurs être lourdement sanctionné suite à ces incidents. Au classement, les coéquipiers de Lucas Hernandez, entré à la 63e minute, font tout de même une bonne opération comptable en prenant quatre longueurs d'avance sur son dauphin, le RB Leipzig. Surtout que ces derniers ont rendez-vous ce dimanche avec le Bayer Leverkusene, dans le choc de cette 24e journée en Allemagne. De son côté, Hoffenheim reste 8e mais pourrait dégringoler.

Joshua Zirkzee célèbre son but pour Bayern Munich à Hoffenheim en Bundesliga le 29 février 2020

Joshua Zirkzee célèbre son but pour Bayern Munich à Hoffenheim en Bundesliga le 29 février 2020Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313