Le Bayern reste bien le patron. Les champions d'Europe sont allés l'emporter sur le terrain de Dortmund, samedi, dans le cadre de la 7e journée de Bundesliga (2-3). Le choc au sommet a tenu toutes ses promesses avec deux équipes se rendant coup pour coup. Comme en Supercoupe d'Allemagne en septembre, les Munichois ont eu le dernier mot et s'emparent seuls de la tête du classement avec 2 longueurs d'avance sur Leipzig et 3 sur leurs rivaux du jour.

Ligue des champions
Atlético - Bayern, le choc des cadors en forme
IL Y A 20 HEURES

En pleine forme avant ce duel en haute altitude, les deux formations se sont sans cesse projetées vers l'avant dans une première période sans aucun temps mort. Grâce à un jeu direct, Dortmund a souvent rapidement porté le ballon vers la surface adverse. Giovanni Reyna et Erling Haaland ont donné du travail à Bouna Sarr, titulaire au poste d'arrière droit en l'absence de Benjamin Pavard, mais le Norvégien a surtout manqué de soutien ou raté la cible.

Blessure sérieuse pour Kimmich

Avec ses attaques plus construites mais tout aussi tranchantes, le Bayern a montré davantage de puissance offensive même si Leon Goretzka a buté sur Roman Bürki (14e et 28e) et que Robert Lewandowski s'est vu refuser l'ouverture du score par le VAR pour un hors-jeu millimétrique sur une passe de Serge Gnabry (26e). Les Bavarois ont en plus vu Joshua Kimmich quitter le terrain en larmes et céder sa place à Corentin Tolisso après s'être blessé au genou droit en voulant tacler Haaland dans le rond central (35e).

Quand Marco Reus a ouvert le score pour Dortmund d'une puissante reprise au point de penalty sur un petit centre en retrait de Raphaël Guerreiro (1-0, 45e), les visiteurs auraient pu baisser la tête. Ce n'est pas vraiment leur genre et ils ont tout de suite égalisé sur un coup franc indirect frappé par David Alaba (1-1, 45e+3). Les joueurs d'Hansi Flick ont même de nouveau fait trembler les filets adverses juste après la reprise par l'intermédiaire de l'inévitable Robert Lewandowski, venu couper un centre de Lucas Hernandez d'une superbe tête décroisée (1-2, 48e).

Lewandowski frappe encore

Pour son 300e match avec le Bayern, le Polonais a signé son 259e but, le 11e de la saison en championnat. Kingsley Coman aurait pu faire le break dans la foulée mais il a tiré sur le poteau (51e). En face, Dortmund a longtemps manqué d'impact notamment à cause de la discrétion de Jadon Sancho. Les tentatives de Reyna (63e) et Reus (68e) n'étaient pas assez appuyées pour tromper Manuel Neuer. Entré en jeu à la place de Coman (69e), Leroy Sané, lui, a su prendre à défaut Burki d'un tir du gauche joliment enroulé pour le but du break bavarois (1-3, 80e).

Sauf que Haaland, lancé de loin par Guerreiro, est allé dribbler Neuer puis a envoyé le ballon dans sa cage vide pour une réduction du score express et une fin de match à suspense (2-3, 80e). Le tableau d'affichage n'a pourtant plus évolué car Reus a raté sa volée en excellente position et envoyé le ballon dans les tribunes (87e) tandis que Lewandowski s'est vu refuser un nouveau but pour hors-jeu (90e+3). Peu importe pour le Bayern qui enchaîne une 10e victoire de suite toutes compétitions confondues et rappelle qu'il est toujours une machine implacable.

22 matches sans victoire et une descente aux enfers : que se passe-t-il à Schalke ?

Ligue des champions
Neuer et Lewandowski, entre autres, préservés par le Bayern contre l'Atlético
HIER À 14:04
Bundesliga
Dortmund s'effrite, le Bayern en profite
28/11/2020 À 16:30