Le Bayern Munich n’avait pas de temps à perdre. Pour débuter cette nouvelle saison de Bundesliga, le décuple champion en titre a étrillé l’Eintracht Francfort (1-6). Au bout de 45 minutes, les joueurs de Julian Nagelsmann avaient déjà fait la différence. Et pas qu’un peu. Cinq buts signés Joshua Kimmich (0-1, 5e), Benjamin Pavard (0-2, 10e), Sadio Mané (0-3, 29e), Jamal Musiala (0-4, 35e) et Serge Gnabry (0-5, 43e). Il n’y avait plus qu’à conclure tranquillement le travail, alors que Francfort prépare de la pire manière possible la Supercoupe d’Europe contre le Real Madrid, mercredi prochain à Helsinki.
Car, oui, l’Eintracht Francfort n’est autre que le vainqueur de la dernière Ligue Europa. Mais, pendant que tout leur réussissait sur la scène européenne, la fin de saison dernière avait, elle, tourné au calvaire. Et les joueurs d’Oliver Glasner viennent donc d’enchaîner un neuvième match sans victoire en Bundesliga. Il faut dire que celui-ci a très mal commencé. Dès la cinquième minute, Joshua Kimmich a inscrit le premier but d’un coup franc lointain dans la brume générée par les fumigènes des supporters de l’Eintracht (0-1, 5e).
Transferts
Bayern, Real, Atlético, Dortmund… Où CR7 s’intégrerait-il le mieux ?
HIER À 15:53
Déchaînés, les Bavarois n’ont jamais laissé respirer leurs adversaires du soir inscrivant, quatre autres buts d’une frappe en force de Benjamin Pavard consécutive à un corner (0-2, 10e), d’une tête plongeante de Sadio Mané (0-3, 29e), d’un plat du pied à bout portant de Jamal Musiala (0-4, 35e) et d’une frappe de Serge Gnabry mal repoussée par un Kevin Trapp désabusé (0-5, 43e). Au milieu de ce festival, Thomas Muller a trouvé le poteau (23e) et Jamal Musiala la transversale (28e).

Benjamin Pavard (Bayern Munich) face à l'Eintracht Francfort. / Bundesliga

Crédit: Imago

Francfort dépassé d’entrée, Kolo Muani inspiré

Tout allait trop vite pour Francfort, qui n’a eu que deux occasions à se mettre sous la dent avant la pause. Tuta a vu sa tête finir sur le poteau après un corner de Kostic (12e) et Jesper Lindstrom a trop croisé sa frappe du droit alors qu’il était seul face à Manuel Neuer (27e). Alors, Glasner a effectué trois changements pendant la mi-temps, faisant notamment entrer Randal Kolo Muani. Très actif sur le front de l’attaque, l’ancien Nantais a fait parler sa pointe de vitesse pour mettre en difficulté la défense munichoise.
C’est d’ailleurs sur un ballon en profondeur qui lui était destiné et que Lucas Hernandez a remis vers Manuel Neuer que le gardien allemand s’est raté. Un mauvais contrôle, une mauvaise conduite de balle et le Français a pu récupérer le ballon et enchaîner rapidement d’un plat du pied droit pour marquer dans le but vide (1-5, 64e). Quelques minutes plus tôt, Kristijan Jakic avait déjà cru avoir marqué, mais son but avait été invalidé pour une position de hors-jeu (56e).
Porté par un Sadio Mané étincelant et de toutes les actions dangereuses, le Bayern a remis la main sur le match et Jamal Musiala a inscrit son deuxième but personnel dans les dernières minutes du match, du gauche, après avoir résisté à plusieurs défenseurs (1-6, 83e). À noter que l'ex-Rennais Mathys Tel est entré en cours de seconde période. Robert Lewandowski peut dormir sur ses deux oreilles, le Bayern Munich se porte à merveille et est plus que jamais candidat à sa propre succession.

Noussair Mazraoui, Joshua Kimmich et Jamal Musiala

Crédit: Getty Images

Liga
Kouassi quitte le Bayern Munich et débarque à Séville jusqu'en 2027
17/08/2022 À 15:21
Ligue des champions
Quels adversaires pour le PSG et l'OM ? Les chapeaux provisoires de la C1
16/08/2022 À 15:21