Adil Rami - Zlatan Ibrahimovic
Zlatan Ibrahimovic, avec son mètre 95 et ses 95 kilos, en impose sérieusement et fait clairement peur à Valence (contre qui il n’a marqué qu’une fois en novembre 2002 avec l'Ajax). Le Suédois, auteur de 21 buts cette saison, devrait être pris en charge par Adil Rami, mardi soir. Le défenseur central français, en forme depuis novembre, devra faire preuve de la plus grande attention avec le géant suèdois dans sa zone de jeu. L’arrivée d’Ernesto Valverde au poste d’entraîneur le 3 décembre dernier a redonné de la confiance à l’international français qui l’a lui-même avoué lors d’un entretien accordé à Canal+ dimanche : "Avec le nouvel  entraîneur Ernesto Valverde le dialogue est plus fluide (…) Face à Ibrahimovic ce sera un match physique. Il mettra de l’impact dans les duels et utilisera l’intimidation. Je devrai donc appuyer sur le bouton "On" pour me battre pendant quatre-vingt-dix minutes. Ça, je sais le faire".

Rami

Crédit: Reuters

Ligue des champions
Xavi : "Je serai à Paris"
28/03/2013 À 12:58
Comment contrer l’un des meilleurs attaquants du monde ? Pas évident pour une équipe dont le secteur défensif est catastrophique (35 buts encaissés en 23 matches, soit la 15e défense de la Liga). La charnière centrale Rami-Costa, qui évolue plutôt en zone, aura du mal à contrecarrer le jeu du Suédois, qui n’hésite pas à jouer plus bas et distribuer le jeu si l'envie lui prend. L’attaquant du PSG, malgré sa taille, n’a marqué qu’un but de la tête cette saison avec le PSG (face à Toulouse au Stadium, 0-4) et ne sera pas forcément toujours au rendez-vous lors des duels aériens dans la surface espagnole, un secteur de jeu qui reste la principale force du duo Rami-Costa et de Valence en général. Ernesto Valverde l’a très bien compris et obligera ses troupes a empêcher l'ancien joueur du FC Barcelone, à l'aise des deux pieds, à se mettre en position de tir. "Ibrahimovic est un grand joueur. Il fait des choses incroyables car il peut être devant mais il peut aussi venir chercher la balle au milieu. Il faudra que Rami soit au top, mais pas seulement lui", a souligné le technicien de Valence en conférence de presse, lundi.

Wieder erfolgreich für PSG: Zlatan Ibrahimovic

Crédit: SID

Banega - Verratti
En l’absence de Thiago Motta au milieu de terrain, Marco Verratti devrait épauler Blaise Matuidi à la récupération. L’Italien, qui évolue sur le côté droit du double pivot parisien, devrait donc se coltiner la présence d’Ever Banega dans sa zone de jeu. Autant dire que le jeune international italien va connaître le premier test important de sa carrière avec le maillot du PSG. Banega, certainement l’un des joueurs les plus brillants de l’effectif de Valence, possède une gamme technique complète pour un milieu de terrain. A la fois relayeur et meneur de jeu à l’ancienne (le dit "Trequartista"), l’Argentin – qui sort d’un problème relationnel avec Ernesto Valverde suite à un retard à l’entraînement – apparaît de nouveau en forme dans cette seconde partie de saison, en témoigne son but face au FC Barcelone il y a dix jours. L’ancien de Boca Juniors sera le premier homme du milieu de terrain à venir presser la relance et la base du jeu parisien. Un autre duel dans le duel : la qualité des ouvertures et des passes latérales, un exercice dans lequel les deux hommes excellent.

Ever Banega celebra un gol con el Valencia

Crédit: EFE

Piatti – Jallet / Feghouli – Maxwell
Le combat des couloirs sera peut-être la clé du match aller et du duel dans son intégralité. A ce niveau, les deux équipes se ressemblent énormément. Du côté du PSG, Christophe Jallet et Maxwell, très actifs sur les phases de contre, délaissent souvent leurs postes pour venir prêter main forte au secteur offensif. Une aubaine pour les deux probables ailiers de Valence : Pablo Piatti et Sofiane Feghouli, dévoreurs d’espaces, très rapides à la course et surtout très habiles techniquement. Valence devrait même privilégier le côté droit pour initier ses attaques et ce pour deux raisons. Tout d’abord car Feghouli et Pablo Piatti peuvent combiner sans problème, l’Argentin, gaucher, étant même meilleur sur le côté droit. L’autre raison est la faiblesse défensive criante de Maxwell, qui offrirait plus de stabilité défensive à son équipe s'il évoluait au milieu de terrain. Problème, le PSG ne dispose pas d'une véritable alternative de qualité à ce poste.

Paris St Germain's Christophe Jallet (Reuters)

Crédit: Eurosport

Ligue des champions
Nou Mestalla, le stade fantôme de Valence
12/02/2013 À 09:05
Ligue des champions
Valence avec Soldado en gâchette
11/02/2013 À 21:53