Panoramic

Le Community Shield ou le "trophée du shérif"

Le Community Shield ou le "trophée du shérif"

Le 06/08/2017 à 13:57Mis à jour Le 06/08/2017 à 15:03

COMMUNITY SHIELD - La rencontre opposant ce dimanche le vainqueur de la Cup, Arsenal, au champion d’Angleterre, Chelsea, est une vieille tradition du royaume.

Chaque été, c’est une douceur avant l’heure (du championnat) qui ravive les papilles après deux longs mois sans football et relance le ballet traditionnel du week-end. Des supporters s’engouffrent dans les métros londoniens en portant fièrement la nouvelle tunique de leur club ou bien un maillot vintage qu’ils n’échangeraient pour rien au monde. C’est un après-midi ensoleillé qui rend sa majesté au gazon de Wembley, avec deux équipes ambitieuses et titrées quelques mois plus tôt. Le Community Shield oppose le champion d’Angleterre au vainqueur de la Cup mais il marque surtout le lancement de la saison anglaise.

C’est une autre chose inventée par les Anglais et copiée par les autres depuis à travers le Trophée des Champions en France ou la Supercoupe en Espagne. Une vieille tradition, comme souvent outre-Manche, fondée en 1898 par le shérif de Londres, Sir Thomas Dewar, qui lança la première Sheriff of London Charity Shield. A l’époque, la rencontre opposait la meilleure équipe professionnelle du royaume au meilleur club amateur. La compétition changea de noms, le Charity Shield - le trophée de la charité – à partir de 1908 puis le Community Shield, mais aussi de formule, le champion face au vainqueur de la Cup à partir de 1921. Car, si elle lance les hostilités d’une saison plus palpitante que jamais, cette rencontre est avant tout l’objet du partage et de la solidarité.

Wembley

WembleyEurosport

Une partie des recettes du match reversée à des œuvres caritatives

Autrefois, les recettes du match étaient offertes aux œuvres de charité et aux hôpitaux. Aujourd’hui, une grande partie des revenus provenant de la vente des billets et des programmes d’avant-match sont reversés aux 124 clubs qui ont pris part à la Cup (à partir du premier tour) et qui à leur tour font des donations aux oeuvres caritatives de leur choix. Le reste est donné à des fondations luttant contre des cancers ou autres maladies comme The Bobby Moore Fund ou The Sir Bobby Robson Foundation. Cette année, l’ensemble, estimé à environ 1,4 million d'euros, sera reversé aux familles des victimes de la tour infernale, la Grenfell Tower, dans laquelle 79 personnes ont péri.

Si la compétition s’est inscrite durablement dans le calendrier du football anglais, jusqu’en 1974, celle-ci ne se jouait même pas à Wembley et Arsenal, auteur du doublé Cup-championnat, bouda la rencontre en 1971, laissant sa place au champion de D2… Leicester. Dans les années 80 et jusqu’au début des années 90, le trophée était partagé par les deux équipes en cas d’égalité au coup de sifflet final. Manchester United est le club qui compte le plus d’apparitions (30) comme le record de victoires (21), l’un et l’autre devant… Liverpool (21 et 15) et Arsenal (21 et 14).

United community shield

United community shieldEurosport

La 4e confrontation en 72 jours

Mais le Community Shield est aussi et surtout le premier rendez-vous marquant d’une saison qui s’annonce palpitante et indécise. L’édition 2017 offre déjà une grande affiche et un derby londonien : Arsenal – Chelsea, et non Chelsea – Arsenal puisque c’est le vainqueur de la Cup qui accueille le champion. C’est aussi le remake de la dernière finale de Cup qui verra les deux équipes s’affronter pour la quatrième fois en 72 jours en comptant la rencontre amicale du 22 juillet qui a vu les Blues surclassés les Gunners (3-0).

Cette rencontre est également l’occasion de voir de nouvelles têtes en compétition officielle et noter la différence de vitesse des deux clubs sur le marché des transferts. D’un côté, Chelsea, le lièvre, rapide et ultra efficace en ayant bouclé un défenseur (Rudiger), un milieu (Bakayoko) et un attaquant (Morata) avant même le lancement de la saison. De l’autre, Arsenal, la tortue, toujours à la traîne mais qui contrairement à la fable ne sait plus rattraper son retard. S’il n’y a qu’un renfort d’écart entre les deux clubs, la différence, entre une équipe qui a survolé le championnat la saison passée et une autre qui a bouclé le plus mauvais exercice de l’ère Wenger (5e), était déjà énorme.

Alvaro Morata

Alvaro MorataGetty Images

Deux équipes encore en gestation

Le club londonien et son manager, dont le contrat et la confiance ont été renouvelés malgré la grogne générale, avaient promis d’importants renforts. On attendait un grand buteur, un milieu offensif, un milieu axial défensif, un latéral gauche voire un défenseur central, en plus des prolongations d’Alexis Sanchez et Özil mais seuls l’ancien latéral gauche de Schalke 04 Kolasinac et l’ex-attaquant lyonnais Alexandre Lacazette, qui laisse planer le doute sur l’avenir d’Olivier Giroud, ont rejoint les Londoniens du nord. Néanmoins, Wenger est peut-être en passe de réussir à conserver Alexis en repoussant les avances de… Chelsea, Manchester City et surtout du PSG. Suffisant pour ambitionner le titre ? A ce stade du mercato, certainement pas. Pas sans l’arrivée d’un milieu défensif axial puissant.

Cet été, Arsenal a également subi quelques moqueries après avoir remporté son propre tournoi – l’Emirates Cup - devant une équipe (Séville) qui avait pourtant réalisé un meilleur bilan comptable (deux victoires en deux matches). A Chelsea, on retient surtout la colère noire d’Antonio Conte après s’être vu souffler Lukaku, sa priorité de recrutement en attaque, par Manchester United et… Jose Mourinho. L’Italien s’est consolé avec la signature d’Alvaro Morata (il y a pire comme consolation !). Un profil bien différent du puissant Belge et pourtant plus proche de ce qu’il avait déjà et qui marchait très bien la saison passée : Diego Costa. Et la rencontre de ce dimanche pourrait confirmer le marché des uns et relancer celui des autres.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0