Le FC Barcelone ne trouve pas la clé pour prolonger le contrat d'Ousmane Dembélé et perd patience. Comme l'avaient révélé Esport3 et El Mundo Deportivo il y a plusieurs heures, Xavi a écarté l'ailier international français, lié aux Blaugrana jusqu'en juin 2022 et qui demande des sommes astronomiques pour poursuivre l'aventure avec le club catalan, lors du déplacement de jeudi soir sur la pelouse de l'Athlétic Bilbao pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe du Roi.
L'autre nouvelle d'importance avec le cas Dembélé est la posture officielle prise par le FC Barcelone. Dans un entretien donné aux médias du club, Mateu Alemany, le directeur sportif en charge de l'équipe première, a annoncé que le Barça avait demandé aux agents de Dembélé de lui trouver une solution de départ avant la fin du mercato.
Copa del Rey
Le Betis sacré au bout de la nuit et du suspense
23/04/2022 À 22:56
"Avec Ousmane et ses agents nous avons débuté des conversations depuis le mois de juillet. Depuis tout ce temps, donc à peu près six mois. On a dialogué, on a parlé, on a fait plusieurs offres, on a essayé de trouver une solution pour que le joueur continue avec nous. Toutes les offres ont été systématiquement refusées par ses agents. Au 20 janvier, à onze jours d'entamer la dernière partie de son contrat, il nous paraît évident que le joueur ne souhaite pas continuer avec le FC Barcelone et qu'il n'est pas à 100% avec le projet du futur du Barça. On lui a donc communiqué, ainsi qu'à ses agents qu'il devait quitter le club de manière immédiate parce qu'on souhaite avoir des joueurs impliqués avec le projet du Barça. On espère pouvoir le transférer avant la fin du mois de janvier", a précisé le dirigeant majorquin.
Celui-ci a ajouté que Xavi avait pris la décision de ne plus compter sur Dembélé à partir de maintenant. "La conséquence sportive a été validée par le staff technique et notre entraîneur. Nous ne souhaitons pas avoir des joueurs qui ne sont pas à fond dans notre projet et qui ne veulent pas être au Barça. Autre conséquence, il ne sera plus convoqué. Ce n'est pas au club de prendre une telle décision, c'est l'entraîneur qui a choisi et il a tout notre soutien et appui. Cela nous paraît être une décision absolument cohérente."

Le clan Dembélé avait mis la pression au Barça

En conférence de presse mercredi, l'entraîneur barcelonais, qui avait également tenté de faire pencher la balance du côté catalan en disant tout le bien qu'il pensait d'Ousmane Dembélé courant novembre, a accuentué la pression sur le champion du monde. "Nous sommes dans une situation compliquée et difficile. Le club a décidé que s'il ne prolonge pas, il faudra prendre une décision avec lui", a d'abord déclaré le successeur de Ronald Koeman.
"C'est une situation incompréhensible : lui veut rester, il veut prolonger, mais ils ne prennent pas la décision. Nous, en tant que club, on doit en prendre une, et c'est celle-là : soit il prolonge, soit il quitte le club", a-t-il renchéri. De son côté, Moussa Sissoko, l'agent du joueur français, s'est lâché sur RMC Sport ce mardi. "C’est un coup de pression qui ne fonctionne pas avec les gens comme nous, a-t-il noté. Peut-être que ça peut fonctionner avec des agents qui font du copinage avec le FC Barcelone. Ce n’est pas mon cas, je suis là pour défendre les intérêts de mon joueur." Un joueur qui va manquer le déplacement à Bilbao. Et donc sûrement la fin de la saison s'il ne quitte pas le Barça d'ici le 31 janvier.

Il réclame 40 millions d'euros de salaire : "Dans quel monde vit Dembélé ?"

Copa del Rey
Petit nul, grande délivrance : le Betis rejoint Valence en finale
03/03/2022 À 22:00
Copa del Rey
Porté par un grand Guedes, Valence revient en finale de la Copa
02/03/2022 À 22:35