Football
Coupe de France

Pour le PSG, 2019 débute sereinement

Partager avec
Copier
Partager cet article

Neymar Mbappé PSG - Coupe de France 2019

Crédit: Getty Images

ParQuentin Ramelet
06/01/2019 à 21:40 | Mis à jour 06/01/2019 à 22:50

COUPE DE FRANCE - Pas de problème pour le PSG. Les Parisiens, quadruples tenants du titre, sont entrées tranquillement en lice en battant le GSI Pontivy, club de National 3, en 32e de finale de la Coupe (0-4). Neymar et Mbappé ont même ouvert leur compteur but de l'année. Pour Paris, c'est un début sans faute en 32e de finale depuis 1990.

Sérieux, sans être transcendant, le PSG a fait le job. Thomas Tuchel, en alignant notamment Mbappé et Neymar, avait clairement pris au sérieux ces 32es de finale de la Coupe de France face à Pontivy, pensionnaire de National 3. Ses joueurs ne l'ont pas déçu : dominateurs de bout en bout, ils ont d'abord profité d'une maladresse adverse pour ouvrir la marque avant de s'en remettre à leur deux stars pour finalement s'imposer 4-0. Un tarif presque cruel pour les Bretons qui, même menés, n'ont jamais sombré.

Si, en Ligue 1, le PSG inflige régulièrement des roustes ici et là, tout le monde pouvait s'attendre, sans manquer de respect à la GSI Pontivy, à une démonstration des hommes de Thomas Tuchel. Et si ce dimanche soir, ça n'a pas forcément été le cas, ce n'est pas vraiment à cause des Parisiens. Celui qui a empêché la déroute des siens n'est autre que Clément Daoudou. La cage peuplée de l'irréductible breton a résisté encore et longtemps à l'envahisseur venu de la Capitale.

Match amical

Mbappé intenable, carré magique, les jeunes… Les 5 points à retenir du festival du PSG

IL Y A 11 HEURES

Et d'ailleurs, la vie n'a pas été facile pour les garnisons du PSG. Kylian Mbappé (7e, 19e), Daniel Alves (8e) et Thomas Meunier (14e) ne sont pas parvenus à faire tomber le dernier rempart de Pontivy. Du coup, il a plus ou moins fallu compter sur un coup du sort. En voulant dégager le cuir, Sylvain Jule s'est "ripé" au point de tromper son propre gardien et permettre à son adversaire d'ouvrir la marque (1-0, 24e). Cruel pour des Bretons, dominés, certes, mais tellement généreux.

Mbappé et Neymar déjà buteurs en 2019

Généreux, le jeune latéral droit de la GSI Pontivy, l'a été énormément. Alors que Pierre Charles, quelques secondes après le but parisien, n'a pas été loin d'égaliser (26e), Gaël Dahyot (19 ans) s'est porté à l'attaque dès qu'il a pu (34e, 38e, 41e et 43e). Tentant de secouer ses coéquipiers déjà au diapason. En vain. Sans jamais se montrer véritablement dangereux, les Bretons ont baissé de rythme. Petit à petit, l'écart s'est creusé davantage, tant sur le plan technique que physique.

Christopher Nkunku a frôlé le deuxième but. La lumière, pour le PSG, est finalement venue de son étoile. Après un super travail de Moussa Diaby côté gauche, Neymar est servi aux cinq mètres. La star brésilienne a tout son temps pour ajuster un Clément Daoudou médusé et incapable de faire quoi que ce soit (70e, 2-0) pour éviter la 45e réalisation sous les couleurs parisiennes de l'ancien barcelonnais.

Le mal est fait. La suite n'a été qu'une formalité pour une formation aussi bien habituée à ce genre de situation. Si Yannick Blanchard, avec ses changements, a tenté d'apporter un second souffle aux Pontivyens, le technicien allemand a toujours pu compter sur ses hommes forts. Et c'est Kylian Mbappé qui a pris ses responsabilités. La pépite de 20 ans, fauchée en pleine série de dribbles dans la surface, s'est fait justice lui-même sur pénalty (77e, 3-0).

Le quatrième but parisien, inscrit par Julian Draxler sur un caviar de Neymar (88e, 4-0), est venu achever les hommes de Blanchard. Et parachever la qualification des Parisiens pour les 16es de finale pour la 29e fois consécutive dans un stade du Moustoir en fête, de toute façon.

Match amical

9-0 : Le PSG pulvérise Le Havre et signe un retour tonitruant

IL Y A 12 HEURES
Match amical

Un extérieur de Di Maria et un festival de Neymar : le but magnifique du PSG face au Havre

IL Y A 14 HEURES
Dans le même sujet
FootballCoupe de FranceParis Saint-GermainGSI Pontivy
Partager avec
Copier
Partager cet article