Getty Images

Le président de Granville le confirme : l'OM devrait bien laisser une partie de la recette

Le président de Granville le confirme : l'OM devrait bien laisser une partie de la recette
Par AFP

Le 17/01/2020 à 19:49

COUPE DE FRANCE - Après avoir refusé de laisser la recette du 32eme de finale de Coupe de France à Trélissac début janvier, l'Olympique de Marseille devrait bien en reverser une grosse partie à Granville qu'il affronte ce vendredi soir à Caen pour le compte des 16emes de finale.

"J'ai eu des échanges très constructifs avec Jacques-Henri Eyraud et je le remercie. Je suis satisfait du geste, il n'y a pas d'obligation. On apprécie énormément", a assuré le président du pensionnaire de N2. Début janvier, le géant phocéen a peu goûté la sortie du président de Trélissac et son long parcours médiatique pour raconter l'histoire de la recette. Marseille s'était même fendu d'un communiqué pour justifier son choix de ne pas reverser sa part de recettes du match à son adversaire. Le club olympien avait ainsi rappelé qu'avec 400 000 euros à se partager en deux, Trélissac faisait déjà une très bonne affaire en recevant à Limoges le plus populaire des clubs français avec le Paris SG.

Vidéo - "C’est pour nous" : Cri de joie et gros bisous pour Granville qui affrontera l’OM

01:10

"L'époque des dépenses somptuaires de Robert-Louis Dreyfus est terminée", a-t-on fait savoir du côté de l'OM cette semaine rappelant une période "où l'argent était jeté par les fenêtres. Et ce revirement ne date pas de l'arrivée de Frank McCourt", le propriétaire américain, et de Jacques-Henri Eyraud. "C'est un business", et "un sou est un sou", insiste le club, où McCourt surveille les comptes "tous les trois jours".

Vidéo - Bourde, finesse, expulsion puis tirs au but : l’OM a évité le fiasco de justesse

02:18

Vidéo - OM, examen, Coupe de France : Deux nuits avec... l'US Granville (1/2)

02:01

Dominique Gortari a reconnu que cette recette est conséquente pour son club, dont le budget annuel oscille entre 1,1 et 1,2 million d'euros. Il y a quatre ans, ils avaient investi la somme récoltée dans l'aménagement de leurs tribunes, l'achat d'un bus et une restructuration du club.

Vidéo - Coup d'état, doublé, envahissement du terrain : Deux nuits avec... l'US Granville (partie 2)

01:55
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0