Getty Images

Plus qu'une demi-finale : pour le PSG, c'est la répétition générale

Plus qu'une demi-finale : pour le PSG, c'est la répétition générale

Le 03/03/2020 à 23:18Mis à jour Le 04/03/2020 à 19:35

COUPE DE FRANCE - Il n'y aura pas qu'une finale en jeu pour le Paris Saint-Germain mercredi face à Lyon au Groupama Stadium (21h10). L'enjeu du match et la qualité d'un OL revigoré après une semaine de rêve font de cette rencontre le test idéal pour la formation de Thomas Tuchel à sept jours du 8e de finale retour de Ligue des champions face au Borussia Dortmund.

C'est le match qui tombe à pic. Une semaine avant l'heure de vérité, le PSG pouvait difficilement espérer mieux que cet affrontement pour préparer le rendez-vous avec le Borussia Dortmund. Le timing est parfait, l'adversaire aussi. Lyon sort d'une semaine particulièrement faste avec sa performance face à la Juventus Turin en Ligue des champions (1-0), couplée à sa victoire sur Saint-Etienne (2-0) dans le derby. L'OL a clairement repris du poil de la bête. Et paradoxalement, ça tombe plutôt bien pour Paris.

Il a suffisamment été répété que la concurrence n'était pas assez forte en Ligue 1 pour permettre au PSG d'aborder au mieux les joutes européennes. Lyon a su sortir de ce cadre pour offrir un véritable challenger au club de la capitale. Il appartient désormais à Thomas Tuchel d'exploiter ce test du mieux possible. L'entraîneur parisien aura encore le déplacement à Strasbourg samedi en championnat pour peaufiner les derniers réglages. Mais le gros de la préparation pour Dortmund se fera au Groupama Stadium. Un terrain qui devrait apporter son lot d'enseignements.

Quel système ?

La question ne se poserait certainement pas si Tuchel n'avait pas opté pour un improbable 3-4-3 en Allemagne. Il est resté au stade de l'inédit. Avant, l'Allemand s'était appuyé de manière quasi-exclusive sur le 4-4-2. Depuis aussi. Que ce soit face à Bordeaux (4-3) ou Dijon (4-0), dans cette enceinte du Parc où Paris jouera une grande partie de sa saison face au Borussia, l'entraîneur parisien est revenu au schéma qu'il privilégie depuis le cœur de l'automne. Le reconduire à Lyon serait une indication de ses intentions face à Dortmund. Même s'il ne faut donc jurer de rien avec Tuchel.

Vidéo - "Tuchel a fait du Blanc et il a brouillé les cartes"

03:02

Les choix de l'ancien coach du BvB pourraient surtout être dictés par les forces en présence. Les suspensions de Marco Verratti et Thomas Meunier limitent déjà ses options au milieu et pour le poste d'arrière droit face à Dortmund. L'idée de se passer volontairement de l'Italien et du Belge contre Lyon n'est pas totalement dénuée de sens même s'il y a une finale de Coupe de France en jeu au Groupama Stadium. À l'exception de Presnel Kimpembe, suspendu, et éventuellement d'Angel Di Maria, incertain,Tuchel a ainsi la possibilité d'aligner dans le Rhône le onze de départ qui débutera face au Borussia une semaine plus tard.

Quels hommes ?

À ce stade, le PSG sait qu'il sera privé de Meunier, Verratti et Ander Herrera contre Dortmund. L'incertitude plane concernant Thiago Silva. Mais titulariser le Brésilien, qui devrait reprendre la course cette semaine après avoir été touché au biceps fémoral contre Bordeaux, présenterait un risque évident. Il ne donnait déjà pas l'impression d'avoir pleinement récupéré la possession de ses moyens avant de se blesser à nouveau. Paris doit se préparer à faire sans son capitaine. Et profiter du déplacement à Lyon pour optimiser la forme de ses hommes valides. Surtout les joueurs clés.

  • Marquinhos

Il sera l'homme de référence du secteur défensif, et le capitaine du PSG, dans l'hypothèse d'une absence de Thiago Silva contre Dortmund. Reste à savoir à quel poste. Le Brésilien a débuté au milieu face à Dijon avant de finir en défense centrale quand Leandro Paredes a remplacé Tanguy Kouassi. Cela résume le dilemme auquel Tuchel est confronté. Marquinhos est actuellement la solution la plus fiable pour Paris aux deux postes. Le technicien allemand n'a pas caché qu'il le préférait au milieu. Mais la charnière parisienne semblerait bien légère sans Thiago Silva et Marquinhos.

Vidéo - Voici pourquoi Tuchel préfère Marquinhos au milieu

00:49
  • Neymar

Sa sortie médiatique après la défaite à Dortmund a fait des vagues et ne donne que plus d'enjeu à sa préparation physique pour le match retour. Suspendu face à Dijon, Neymar n'a plus que les deux rencontres face à Lyon et Strasbourg pour préparer au mieux ce rendez-vous. Paris aura besoin de l'avoir à 100% de ses capacités. Pour faire la différence en attaque, évidemment, mais aussi pour assurer un repli défensif capital dans l'hypothèse d'un retour au 4-4-2 face au club allemand. L'ancien Barcelonais a surtout besoin de temps de jeu dans cette optique. L'heure n'est plus à le préserver.

  • Kylian Mbappé

Sa passe décisive pour Neymar n'avait pas sauvé une prestation trop terne à Dortmund. Kylian Mbappé est probablement le premier à en avoir conscience. Sa quête de l'excellence et sa volonté de tout gagner passent par une réaction personnelle au match retour. L'attaquant parisien a été éblouissant face à Dijon, affichant sa capacité à prendre le jeu du PSG à son compte en l'absence de Verratti et Neymar. Sa motivation pour le rendez-vous avec le BvB ne fait aucun doute. Il est surtout au sommet de sa forme pour l'aborder. Paris doit faire en sorte que ce soit encore le cas le jour J.

Kylian Mbappé (PSG)

Kylian Mbappé (PSG)Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313