Getty Images

Rouen met une claque à Metz

Rouen met une claque à Metz

Le 06/01/2020 à 22:47Mis à jour Le 07/01/2020 à 00:09

COUPE DE FRANCE - Le dernier match des 32es de finale a réservé une ultime surprise, lundi. Sur la pelouse du stade Robert Diochon, le FC Rouen, le leader de N2, a logiquement éliminé le FC Metz (3-0), 17e de Ligue 1. En 16e, le club normand rencontrera Angers.

Et un, et deux, et trois zéro ! Comme le nombre de divisions qui séparent le FC Rouen du FC Metz, littéralement humilié sur la pelouse du modeste stade du Petit-Quevilly. Oui, la magie de la Coupe de France a encore frappé lundi soir. Et cette fois, cette victoire ne doit rien au hasard. Les Rouennais, pensionnaires de National 2, ont donné une véritable leçon de football au 17e de Ligue 1, si bien que par séquences, c'était à se demander laquelle de ces deux équipes détenait un statut professionnel (3-0).

Après avoir éliminé Orléans (L2) au tour précédent, Rouen continuera sa belle aventure face à un autre club de l’élite, Angers, pour une place en huitièmes de finale. Tandis que Metz sort par la petite, la toute petite porte.

Un hommage au football

Il y a des soirs comme ça, où tout réussi. Parfaitement entrés dans leur rencontre, les joueurs du FC Rouen n'ont pas hésité à prendre des risques dès le coup d'envoi. Et ils ont vite été récompensés. A la suite d'une merveille d'action collective, Sidibé a décalé José Dembi devant la surface. Plein de sang-froid, le milieu rouennais a logé un superbe ballon piqué en plein dans la lucarne de Delecroix (6e) pour lancer son équipe vers l'exploit. Un geste que Dembi "a dédié à son ami décédé", le guingampais Nathaël Julan, "qui aimait marquer ce genre de buts". Classe.

Vidéo - Mouvement fluide et piqué délicieux : l'ouverture du score magnifique de Rouen

01:10

Incapables de remporter la moindre victoire depuis le 19 octobre dernier (6 défaites, 4 nuls), le FC Metz avait certainement dû noter ce rendez-vous face à cette équipe de National 2 au feutre rouge sur son calendrier. Il est vrai que l'occasion était bien trop belle pour passer au travers. Du moins sur le papier. Car il faut dire qu'en face, Rouen n'est pas leader de son championnat pour rien. Et les hommes de David Giguel l'ont prouvé au retour des vestiaires.

Vidéo - José Dembi brandit le maillot de Nathael Julan lors du clapping après la victoire

00:40

Metz ridiculisé

Après avoir été rassurés à plusieurs reprises par la fiabilité de leur gardien Monteiro en début de seconde période, les Rouennais se sont remis à pousser pour tenter de se mettre à l'abri. Et ils l'ont fait avec brio. Alors que l'arbitre aurait pu leur siffler un penalty à la suite d'une faute de Thomas Deleine sur Barthélémy à l'heure de jeu, Fataki n'a eu besoin d'aucune aide pour pousser un superbe centre de Nchobi au fond des filets (77e) et asséner un deuxième coup de massue à leurs adversaires.

Complètement transcendés par l'évènement, et par les hurlements de leurs supporters debout dans les travées du stade Robert-Diochon, les joueurs de David Giguel ne se sont pas arrêtés là. Sur une nouvelle contre-attaque, Nchobi s'est offert une autre passe décisive en envoyant Diarra se jeter pour marquer un troisième but dont il se souviendra certainement très longtemps.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313