Un PSG loin d’être brillant. Mais un PSG diablement efficace et surtout, qualifié. Battu par Nantes dimanche en Ligue 1 (1-2), Paris a bien réagi en dominant le LOSC (3-0) mercredi soir, en huitième de finale de la Coupe de France. Mauro Icardi a ouvert le score sur une erreur lilloise, alors que les Dogues ont touché la barre et manqué un penalty. Entré en jeu en première période, Kylian Mbappé a de son côté inscrit un doublé. Les hommes de Mauricio Pochettino retrouvent leurs esprits avant d’aller à Lyon dimanche soir, puis de retrouver le club nordiste la semaine suivante.

Un sprint sur 50 mètres et un délicieux piqué pour finir : Mbappé, le meilleur pour la fin

Ligue 1
Le PSG est prévenu, Manchester United réclame au moins 75 millions pour Pogba
HIER À 17:05
Jusqu’au 21 mars, l’abonnement à l’application Eurosport est à -50% pour un an, 34,99€ au lieu de 69,99€, pour suivre la saison de Coupe de France de football en LIVE et sans PUB.
Une histoire d’efficacité… ou d’opportunités gâchées, c’est selon. Mercredi, le PSG a décroché son ticket pour les quarts de finale avec un score fleuve. Mais quelque peu sévère au regard du scénario, qui laissera inévitablement des regrets aux Dogues. Car les trois tournants majeurs de cette rencontre ont profité au club francilien, d’une froideur la plus totale. Il y a d’abord eu ce face-à-face raté par Burak Yilmaz devant un Keylor Navas encore héroïque (5e). Quatre minutes plus tard, Mauro Icardi a profité du combo dégagement raté de Tiago Djalo – faute de main de Mike Maignan pour ouvrir le score en renard (1-0, 9e).

La boulette de Maignan, le réalisme d’Icardi : l’ouverture du score en vidéo

Yilmaz touche la barre, Yazici bute sur le héros Navas

Puis l’Argentin, victime d’une semelle de Luiz Araujo, a laissé sa place à Kylian Mbappé (38e), qui a pris le relais pour distribuer les sanctions. À la demi-heure de jeu, le poison Yilmaz, de retour de blessure, a trouvé la barre transversale sur sa frappe du gauche en pivot. Moins d’un quart d’heure plus tard, l’attaquant des Bleus a transformé un penalty qu’il avait généreusement obtenu pour une légère faute de Zeki Celik (2-0, 42e). Un deuxième coup de massue juste avant le retour aux vestiaires. Avant un second acte frustrant à au moins deux niveaux pour le club nordiste.

Penalty (très) généreux et transformation en puissance pour Mbappé : le but du 2-0

D’abord parce qu’il n’a pas su mettre une réelle pression face à un PSG (trop) en gestion, moins dominant dans la possession et longtemps inexistant offensivement. Ensuite car quand il a eu l’occasion de le faire, il a encore raté le coche. Sur un penalty encore généreusement accordé par le très sévère Willy Delajod – pour une main de Layvin Kurzawa – Yusuf Yazici a buté sur l’infranchissable Navas (78e), homme clé du PSG en ce mois de mars.
Mbappé, lui, a profité d’une nouvelle erreur d’appréciation de Djalo – titulaire à la place du roc José Fonte - pour filer à grandes enjambées au but et conclure cette leçon de réalisme d’un lob parfait (3-0, 93e).Un 3-0 infligé au leader (et meilleure défense) de Ligue 1 sans la manière, voilà qui laisse entrevoir de belles perspectives au PSG.
Ligue 1
Zlatan voulait revenir : Ibrahimovic a approché le PSG pour un incroyable come-back
03/08/2021 À 11:37
Ligue 2
Auxerre bat Grenoble et rejoint la tête du classement
02/08/2021 À 21:07