Après les violents incidents qui avaient éclaté le 17 décembre dernier lors de la rencontre des 32e de finale de Coupe de France entre l’OL et le PFC, la Commission de discipline de la FFF, réunie ce lundi, a tranché, et elle n’a pas fait de détails : la rencontre entre les deux clubs, stoppée à la mi-temps, ne reprendra pas. Le Paris FC et Lyon ont tous deux perdu le match par pénalité, ce qui devrait par conséquent permettre à l’OGC Nice de valider son billet pour les 8es de finale sans avoir à jouer.
Condamnés à des amendes (10 000 euros pour le PFC et 52 000 euros pour l’OL), les deux clubs ont été visés par d’autres sanctions : la formation francilienne a écopé de 5 matches de suspension de terrain dans son stade Charléty. Lyon, qui avait déjà annoncé suspendre tous les déplacements de ses supporters depuis les incidents, voit son parcage visiteur fermé jusqu’à la fin de la saison. En outre, les Gones devront rembourser les frais de réparation des tribunes endommagées.
Ligue 1
Malacia à l'OL, c'est comme si c'était fait
25/06/2022 À 18:36

Les tribunes ont encore tout gâché : le moment qui a conduit à l'arrêt du match

Le club rhodanien, à la peine en Ligue 1, puisqu’il ne pointe qu’au treizième rang à la trêve, et qui ne pourra donc compter sur la Coupe pour rebondir, a aussi été sanctionné d’une exclusion avec sursis de la prochaine édition. En cas de nouveaux incidents similaires impliquant le club lyonnais, celui-ci ne disputera pas la Coupe de France 2022/2023.

Brouillard, choc, Père Noël : le zap des 32e de finale en vidéo

Transferts
La génération dorée de l'OL est-elle passée à côté d'un plus grand destin ?
08/06/2022 À 13:37
D1 Arkema
Coup dur pour Lyon, Macario sera absente six mois
05/06/2022 À 18:57