Le Stade Charléty avait fait le plein pour ce match de gala, un "bonus" pour le Paris FC, dixit son entraîneur Thierry Laurey. Mais le spectacle promis sur le terrain a laissé place à des scènes désolantes, lorsque des incidents entre supporters ont éclaté en tribunes à la pause. Certains d'entre eux ont également envahi le terrain, provoquant le retour aux vestiaires des 22 acteurs. Les amoureux de football présents dans les gradins ont été punis d'une seconde période qui s'annonçait intéressante.
On n'avait pas vraiment besoin d'actions dans les tribunes, tant les 45 premières minutes avaient été de bonne facture. Dans le froid parisien, Moussa Dembélé avait réchauffé les supporters d'une somptueuse frappe en lucarne à quelques secondes du coup de sifflet de l'arbitre (1-1, 45e). Buteur pour la première fois depuis le 12 septembre, le capitaine lyonnais a sonné la révolte, laissant pantois Ivan Filipovic.
Ligue 1
Décès de Camille Ninel, légende de l'OL dans les années 50
IL Y A 14 HEURES

Angle fermé et petit pont sur Lopes : La belle ouverture du score du PFC

Le portier croate du PFC pensait avoir écoeuré l'Olympique Lyonnais en sortant quatre énormes parades devant Dembélé justement (10e, 21e), Lucas Paqueta (7e) et surtout Houssem Aouar (23e). Elles intervenaient comme autant de coups de massue sur la tête des Rhôdaniens, cueuillis à froid par l'ouverture du score précoce de Gaëtan Laura.

Une frappe lumineuse en pleine lucarne : l'égalisation de Dembélé pour l'OL

Profitant de l'apathie défensive des hommes de Peter Bosz, l'attaquant parisien s'est joué d'Emerson sur le côté gauche avant de tromper Anthony Lopes d'une frappe croisée entre les jambes (1-0, 9e). Une seconde période équilibrée devait se dérouler sous les yeux de 16 000 spectateurs. Mais après 50 minutes de tractations, l'arrêt définitif de la rencontre a été prononcé. Celle-ci ne sera, selon nos informations, pas rejouée samedi. Un gâchis de plus...

Vers un match perdu pour l'OL ?

Après s'être vu retirer un point en Ligue 1 pour un jet de bouteille sur Dimitri Payet lors du match face à l'OM, le 21 novembre dernier, l'OL pourrait payer cher les nouveaux débordement de ses supporters. D'éventuelles sanctions sont désormais entre les mains de la commission de discipline de la Fédération Française de football (FFF), qui devait initialement se réunir jeudi prochain. Mais L'Equipe annonce ce vendredi soir que la réunion pourrait être anticipée au vu de la gravité des faits. "Ça va être chaud pour l'OL", rapporte le quotidien en citant les instances. Lyon pourrait ainsi avoir match perdu et être éliminé de la compétition, le "facteur de récidive risquant de constituer un élément aggravant."
Equipe de France
Fekir ne sait pas comment reconquérir Deschamps : "J’ignore sur quoi il se base"
HIER À 12:12
Ligue 2
Sochaux s'offre le droit d'y croire encore
17/05/2022 À 20:26