Imago

Lyon tient sa finale

Lyon tient sa finale
Par Eurosport

Le 18/01/2007 à 08:30Mis à jour

En battant Le Mans (1-0), Lyon s'est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue. Pour sa troisième finale dans l'épreuve, l'OL affrontera Bordeaux le 31 mars au Stade de France, six après y avoir gagné, devant Monaco, le premier trophée de l'ère Aula

LYON - LE MANS : 1-0
But : Abidal (21e)

Lyon est insatiable. Alors que le championnat lui tend les bras pour une sixième année consécutive, les hommes de Gérard Houllier en veulent toujours plus. Cela s'est vérifié ce soir lors de cette demi-finale les opposant à la prometteuse équipe du Mans. Au terme d'un match dans l'ensemble maîtrisé, la bande à Juninho s'est cependant imposée par le plus petit des scores (1-0). Le rêve d'un quadruplé (championnat, Ligue des Champions, coupes nationales) est encore possible. Le début de match est pourtant partagé. Dès la première minute, Sessègnon oblige Vercoutre, la doublure de Coupet, à sortir dans ses pieds pour capter un bon centre de Bangoura.

La réplique lyonnaise ne se fait pas attendre. Sur un déboulé côté gauche, Malouda rate sa frappe (3e) puis c'est au tour de Fred, deux minutes après de manquer son tir sur un service d'un Malouda omniprésent. S'en suivra une belle opportunité pour Matsui, mais ce dernier se heurtera à Cris, une nouvelle fois auteur d'un bon match. Après ce début de rencontre riche en occasions, les deux formations se livreront à une rude bataille au milieu de terrain où l'engagement physique primera sur la qualité de jeu. Puis tout s'accélère. A la 18e minute de jeu, Fred reprend victorieusement de la tête un centre millimétré de Juninho, mais voit son but refusé pour un hors-jeu inexistant.

Lyon en route pour Saint-Denis

Ce n'est que partie remise pour Lyon. Trois minutes plus tard, Eric Abidal, parti de son couloir, délivre enfin ses partenaires en expédiant un missile du gauche dans les buts de Pelé qui ne peut qu'effleurer le cuir (1-0). Les vingt dernières minutes de la première période seront marquées par une pluie de cartons jaunes des deux côtés, signe d'une tension grandissante. C'est également à cette période où va s'illustrer un des grands espoirs français au poste de gardien, Yohan Pelé. Le Manceau va repousser deux énormes occasions en deux minutes de Govou et Tiago (32e et 34e). La mi-temps s'achève sur ce score mais l'énervement semble gagner de plus en plus les joueurs de Frédéric Hantz.

Le début de la deuxième période va confirmer cette impression puisqu'à la 47e, Cerdan écope d'un premier jaune. Sessègnon et Samassa permettront à deux reprises de faire briller Vercoutre qui détourne deux tirs à bout portant. Le Mans vient de laisser passer sa chance. Les coéquipiers de Matsui ne parviendront plus à faire trembler l'arrière garde rhodanienne. C'est au contraire Lyon qui aura plusieurs opportunités de mettre K.O. les sarthois, mais le poteau et deux autres arrêts de grande classe de Pelé repousseront les coups de canons de Fred et Tiago (65e et 68e). Malgré le siège manceau du camp lyonnais, le score restera inchangé et l'expulsion de Cerdan (81e) ne fera qu'anéantir les espoirs du Mans de revenir au score. Lyon contrôlera la fin du match et seule la blessure de Diarra viendra gâcher la célébration de la qualification. Timorés, les hommes d'Hantz peuvent avoir quelques regrets mais une fois encore c'est Lyon qui gagne.

LA DECLA : Gérard Houllier (entraîneur de Lyon)

"C'était une très belle demi-finale même si le score n'est que de 1-0. Il y a eu 34 tirs au but. Il faut rendre hommage au Mans qui a toujours été dangereux sur ses offensives. J'aime bien la philosophie de jeu des Manceaux. Je pense que notre victoire est méritée au vu des occasions que nous nous sommes procurées mais leur gardien a été phénoménal. Le nôtre aussi car il a fait l'arrêt qu'il fallait faire pour nous maintenir dans le match. C'était une belle promotion pour le football. Nous sommes qualifiés pour notre première finale. C'est un gros changement par rapport à l'an dernier. Après la défaite à Toulouse, nous étions un peu tassés. Cette défaite nous a fait du bien".

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313