L'AS Saint-Étienne va devoir refaire un peu de place dans sa salle de trophées. Dix titres de champion de D1 et six Coupes de France, tous vieux de plus de 30 ans, vont désormais accueillir le petit dernier : la Coupe de la Ligue, décrochée samedi aux dépens du Stade Rennais (1-0), au Stade de France. Pour retrouver un trophée, les Verts s'en sont remis à un expert de l'épreuve. Déjà vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2010 et 2012, Brandao a inscrit l'unique but de la finale (18e), comme l'an dernier sous les couleurs de l'Olympique de Marseille. L'ASSE remporte un premier titre depuis 1981. Les Rennais devront encore attendre pour mettre fin à une disette de 42 ans.

Au coup de sifflet final, Dominique Rocheteau a fondu en larmes. Comme une bonne partie des supporters stéphanois. Au stade de France, ils ont retrouvé l'équipe conquérante invaincue en 2013 jusqu'au week-end dernier. Le milieu de terrain stéphanois a rapidement mis la main sur le match, grâce à sa capacité à se projeter pour mener le pressing et lancer des offensives meurtrières. L'unique but du match est un modèle du genre : Brison et Cohade ont poursuivi un effort initié par Aubameyang pour permettre à Mollo de récupérer le ballon très haut et provoquer le décalage décisif. Lancé côté gauche, PEA a adressé un superbe centre de l'extérieur du droit. Trop court, Costil n'a pu que constater les dégâts, Brandao imposant une nouvelle fois sa marque sur sa Coupe.

Ligue 1
Nice enfonce Rennes et s'éloigne de la zone rouge
26/02/2021 À 21:51

Crédit: Panoramic

Ruffier, l'autre héros

Le peuple vert exulte, les Bretons boivent le calice jusqu'à la lie. En déliquescence ces deux derniers mois, le Stade Rennais n'a pas su se redresser lors de cette finale. Même lorsqu'il s'est retrouvé dos au mur, contraint à courir après le score. Rapidement maîtrisés dans l'entrejeu, les Rennais ont trop souvent manqué de précision pour porter le danger devant le but de Ruffier. Julien Féret n'a pas assez pesé, Pitroipa et Diallo n'ont pas toujours fait les bons choix et Erding a dû rapidement laisser sa place, touché aux adducteurs (25e). Et lorsqu'ils ont réglé la mire, Ruffier s'est montré impérial, sur la tête de Boye (71e) comme la volée de Diallo (85e).

Moins inspiré sur une sortie kamikaze quelques instant plus tard, le gardien stéphanois reste l'un des héros d'une épreuve où il a tiré les Verts de trois séances de tirs au but. Devant lui, Loïc Perrin et Kurt Zouma ont allié jeunesse et expérience, puissance et intelligence pour préserver leur dernier rempart. À l'autre bout du terrain, Mollo et Aubameyang ont fait peser une menace constante autour de Brandao. Et l'attaquant brésilien a écrit l'histoire d'un club qui découvrira l'an prochain la Ligue Europa.

Ligue 1
Mavididi enfonce Rennes
21/02/2021 À 13:52
Ligue 1
Les Verts ne perdent plus, Reims ne gagne plus
20/02/2021 À 13:50