Getty Images

Coupe de la Ligue - Marseille : Mandanda, un dernier rempart qui se fissure

Mandanda, un dernier rempart qui se fissure

Le 18/12/2018 à 20:47

COUPE DE LA LIGUE - Steve Mandanda vit une première partie de saison compliquée. Revenu de Russie avec un titre de champion du monde sur son CV, “Il Fenomeno” est loin d’avoir retrouvé son niveau de l’an passé, et suscite de plus en plus les critiques des supporters marseillais.

Il est loin le temps où Steve Mandanda, 33 ans, parvenait à rattraper les couacs d’une défense olympienne boiteuse. Le gardien emblématique de l’Olympique de Marseille connaît sûrement sa pire première partie de saison depuis le début de sa carrière de portier. En témoigne une statistique : 62,8% d’arrêts, tout simplement le plus mauvais ratio de sa vie de joueur.

A l’image de son erreur de main qui a mené au premier but d’Amiens, lors de la 16e journée de Ligue 1, Steve Mandanda a beaucoup de mal à retrouver son meilleur niveau. Le champion du monde a dû faire face à plusieurs blessures qui l’ont tenu éloigné des terrains pendant de longues semaines, et ce, dès le premier match de la saison contre Nîmes (1-3). Ces blessures à répétition, et ses bourdes, ont soulevé les interrogations, voire les critiques des supporters marseillais, sur son poids et son hygiène de vie.

Impuissant

Un contexte très loin de mettre "Il Fenomeno" dans de bonnes conditions. Le gardien de but de l’OM, qui n’est plus décisif, "a l’impression que rien ne lui est pardonné" selon RMC Sport. En onze matches de Ligue 1 et un de Ligue Europa, Steve Mandanda a encaissé pas moins de 20 buts (29 en tout pour l’OM depuis le début de la saison), soit une moyenne de 1,6 but par match. Certes, la défense phocéenne est très loin d’être infaillible - la 16e du championnat - mais le dernier rempart ne tient presque plus debout. Et il est très difficile pour lui de se rassurer, lorsque la défense est aussi friable. La saison dernière, l’Olympique de Marseille a encaissé 47 buts en Ligue 1. Chiffre qui pourrait être atteint plus rapidement que prévu si la défense marseillaise, dans son ensemble, ne se ressaisit pas.

L‘international français, a souvent été le phare d’une mer olympienne agitée. Le goal marseillais portait ce rôle avec une grande responsabilité, et avait suscité de grandes attentes en septembre dernier lorsqu’il était revenu de blessure. Mais même lui n’est plus capable de pallier à l’instabilité de son arrière-garde. Le chat ne parvient plus à retomber sur ses quatre pattes, et ne se montre plus décisif.

Steve Mandanda (OM) durant Marseille - Bordeaux

Steve Mandanda (OM) durant Marseille - BordeauxGetty Images

L’impunité a trop duré ?

Steve Mandanda, c’était aussi un leadership très peu remis en question au sein du vestiaire. Il semblerait que la situation ait changé, en sa défaveur, puisque depuis son retour de Crystal Palace en 2017, l'international français n’a plus porté le brassard de capitaine. C’est Dimitri Payet qui lui a été préféré par Rudi Garcia. Interrogé par France Football, celui qui a été élu meilleur gardien de Ligue 1 en mai dernier, concédait que "le fait de ne pas récupérer le brassard [l]'avait affecté, même blessé." Impossible néanmoins de lui enlever ses années de réussite avec le club : trois Coupes de la Ligue, un championnat de France, deux Trophées des champions. Mandanda est le gardien le plus capé de l’histoire de l’OM avec 462 matches à son actif.

Il a pourtant le luxe de ne pas subir une compétition trop intense à son poste. Yohann Pelé, 36 ans, n’aspire absolument pas à devenir le gardien numéro 1 de l’OM. C’est peut-être aussi le manque de concurrence sérieuse et l’impunité dont il bénéficie, qui poussent le champion du monde, en fin de contrat en 2020, à ne plus donner le meilleur de lui.

La relève ? La direction de l’OM y pense déjà. Selon les informations de L’Equipe, Andoni Zubizarreta s’est penché sur le choix du successeur de Mandanda et aurait jeté son dévolu sur le portier de Montpellier, Benjamin Lecomte. Le prix fixé par le MHSC pour son portier : 20 millions d’euros. Une somme conséquente pour l’OM, surtout pour un gardien. Le club olympien a d'autres besoins, et sans doute d'autres priorités, notamment derrière et devant. Mais le cas Mandanda sera peut-être l’un des casse-têtes de la direction l’été prochain. Au même titre que la quête d'un "grantatakan".

Steve Mandanda avec l'OM, 2017

Steve Mandanda avec l'OM, 2017Getty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0