Getty Images

Cette fois, c’est vraiment du sérieux

Cette fois, c’est vraiment du sérieux

Le 12/06/2019 à 19:25Mis à jour Le 12/06/2019 à 20:21

COUPE DU MONDE - Quelques jours après son entrée en matière réussie, l'équipe de France va tenter de confirmer face à la Norvège, qui devrait offrir une autre opposition aux Bleues. En cas de victoire, les Françaises feraient un grand pas vers la qualification. Elles pourraient même l'assurer. Mais ça interroge aussi sur la suite.

Un peu plus dans le vif du sujet. Avec une envie en tête mais peut-être un petit dilemme à venir aussi. L'équipe de France enchaîne face à la Norvège quatre jours après son match d'ouverture tonitruant contre la Corée du Sud (4-0). Les Bleues rêvent forcément de frapper un nouveau coup, histoire de poursuivre sur leur lancée et d'entretenir la ferveur populaire qui s'est emparée de la France du foot. Avec un nouveau succès, les Françaises feraient en plus un grand pas vers la qualification. L'affaire serait même entendue si le Nigeria et la Corée du Sud font match nul. Avec une victoire, elles prendraient d’ailleurs une sérieuse option sur la première place du groupe.

Wendy Renard

Wendy RenardGetty Images

" Je ne préfère pas calculer. Prendre les matches un par un "

Pour la gestion du groupe, une victoire serait aussi une belle opération. Si son équipe se retrouve en position de force après ce deuxième match, Diacre pourrait alors faire souffler certaines de ses protégées contre le Nigeria. Ce ne serait pas du luxe alors que les Lyonnaises, qui forment la base de cette formation tricolore, montrent toutes des signes de fatigue physique après une année où elles ont tout raflé en France et en Europe.

Ces derniers jours, Wendie Renard et Eugénie Le Sommer ont ainsi raté des entraînements en raison de soucis musculaires. Mais elles devraient bien tenir leur place ce mercredi. "Les joueuses ont été ménagées, tout simplement. Mais elles seront là mardi après-midi (à l'entraînement) sans aucun problème", a assuré la sélectionneure. D'ailleurs, Corinne Diacre ne compte pas bouleverser son onze. "Le onze de départ contre la Corée m'a donné satisfaction donc logiquement on devrait repartir sur le même onze", annonce-t-elle.

La concurrence attendra. Tout comme peut-être les questions à se poser sur la suite de l'aventure Le petit dilemme pourrait en effet venir du tableau. En terminant à la première place du groupe, la France a de grandes chances de défier les Etats-Unis dès les quarts de finale si l'ogre américain, tenant du titre, répond aux attentes. Or, une deuxième place permettrait de les croiser un peu plus tard et d'avoir un huitième de finale pas forcément beaucoup plus compliqué. "Je ne préfère pas calculer. Prendre les matches un par un et voir ce que l'avenir nous réserve", répond Amel Majri, qui ne rêve que d’enchaîner pour revivre sa soirée de vendredi.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0