A l'avant-veille de la finale entre les Etats-Unis et les Pays-Bas, Gianni Infantino s'est montré très satisfait du succès de la Coupe du monde féminine 2019 en France. "Il y aura un avant et un après", a dit le patron du foot mondial à Lyon, vendredi, à deux jours de ladite finale. Cette Coupe du monde est la "meilleure de l'histoire, elle a été phénoménale, exceptionnelle", a même insisté le dirigeant.

Coupe du monde féminine
Vers une candidature commune de l'Allemagne, de la Belgique et des Pays-Bas pour le Mondial 2027
IL Y A UN JOUR

"Il ne faut pas perdre de temps" pour un élargissement à 32 équipes estime Infantino

Par ailleurs, le président de la FIFA s'est dit favorable à un élargissement de la Coupe du monde féminine de 24 à 32 équipes dès 2023. "Il ne faut pas perdre de temps. Il faut travailler, rien n'est impossible. Si on regarde le succès de cette Coupe du monde, il faut voir encore plus grand".

Gianni Infantino voudrait par ailleurs doubler la dotation financière destinée aux équipes dans cette Coupe du monde et créer une Coupe du monde féminine des clubs "dès l'année prochaine".

Il a aussi évoqué un investissement global de 1 milliard d'euros de la FIFA à destination du football féminin. "Il faut investir pour faire croître le football féminin dans le monde entier".

Alex Morgan et les Etats-Unis défient les Pays-Bas en finale de la Coupe du monde féminine.

Crédit: Getty Images

Le Graët : "Nous ne sommes qu'au début"

Le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, souhaite, à titre "personnel", que la Coupe du monde féminine ait lieu "tous les deux ans", contre quatre actuellement. "On peut faire une Coupe du monde tous les deux ans, les continents ont besoin d'images, d'avoir davantage de matches, nous ne sommes qu'au début", a déclaré le dirigeant français lors de cette conférence de presse de clôture.

Le Graët a toutefois précisé que cette déclaration, un "avis personnel", n'engageait pas la FFF. "J'y crois quand je vois une telle réussite. Attendre quatre ans pour faire la même chose, ce n'est pas très bien", a-t-il expliqué.

L'édition 2019 qui se clôturera par une finale entre les États-Unis et les Pays-Bas, dimanche (17h) à Lyon, est la huitième du genre. La première s'est tenue en Chine en 1991.

Coupe du monde féminine
Cascarino : "L’engouement du Mondial 2019 ? En club, ça n’a pas encore trop suivi…"
06/07/2020 À 22:01
Coupe du monde féminine
L'Australie et la Nouvelle-Zélande organiseront le Mondial féminin en 2023
25/06/2020 À 16:10