Vous attendez-vous à une invitation à la Maison Blanche après votre titre ?

Jill Ellis : "Je ne sais pas. Nous n'avons pas encore été invitées. Je ne sais pas encore comment cela va se passer, mais je ne vais pas prendre de pari là-dessus (rires)".

Coupe du monde féminine
Rapinoe, l’icône qui dépasse désormais le cadre du foot
07/07/2019 À 19:11

Comment Megan Rapinoe a-t-elle pu rester concentrée sur son tournoi après ses déclarations ?

J.E : "C'est sa personnalité, Megan a été taillée pour cela, pour être la porte-parole du football féminin. J'ai fait des conférences de presse avec elle, elle est d'une éloquence incroyable. Elle parle très bien, honnêtement. Il faut appeler un chat un chat. Je savais très bien qu'elle avait les épaules pour le faire. Au cours de ces derniers matches, j'ai vu de quoi elle était capable. Plus elle est exposée, plus elle prend la lumière. Elle ne se brûle pas les ailes, ce n'est pas Icare".

Les Etats-Unis gagnent encore... Les autres nations sont-elles à la traîne ?

J.E : "Le niveau ne cesse de croître dans le monde entier de façon exponentielle. Les équipes que nous avons jouées font partie des meilleures du monde, c'était un grand défi pour nous. Je voudrais féliciter la sélection néerlandaise, championne d'Europe en titre. Elle nous a rendu la tâche difficile en finale. C'est une équipe très forte, très disciplinée, qui a bien défendu son périmètre. J'ai dit à mes joueuses à la mi-temps qu'à un moment donné ça allait tourner en notre faveur sur un coup de pied arrêté ou un penalty".

Coupe du monde féminine
Cascarino : "L’engouement du Mondial 2019 ? En club, ça n’a pas encore trop suivi…"
06/07/2020 À 22:01
Coupe du monde féminine
L'Australie et la Nouvelle-Zélande organiseront le Mondial féminin en 2023
25/06/2020 À 16:10