Cela s'est joué à quelques centimètres. À une barre trouvée par Francisca Lara. Si la Chilienne avait transformé son penalty, elle aurait envoyé sa sélection en huitièmes de finale. Et bouleversé un tableau qui aurait vu la France se frotter au Cameroun. Mais ces quelques centimètres font une grande différence. C'est bien le Brésil qui va se dresser sur la route des filles de Corinne Diacre. Les coéquipières de Marta, meilleure buteuse de l'histoire de la Coupe du monde hommes et femmes confondus, seront des adversaires coriaces pour les Bleues dimanche au Havre (21h00), même si elles paraissent plus redoutables en attaque qu'en défense.

Football
Le Brésil, nom prestigieux mais adversaire bancal
20/06/2019 À 21:56

En cas de qualification, les Françaises pourraient être opposées aux favorites du tournoi. Comme prévu, les Etats-Unis ont parfaitement tenu leur rang en terminant en tête du groupe F. Trois fois sacrées championnes du monde et tenantes du titre, les Américaines devront cependant battre l'Espagne lundi à Reims (18h00) pour accéder aux quarts de finale. Une équipe espagnole qui a fait bonne figure dans le groupe B, notamment face à l'Allemagne malgré sa défaite (1-0).

L'Angleterre hérite du Cameroun

Dans cette partie haute du tableau, particulièrement relevée, figurent également l'Angleterre et la Norvège. Les Anglaises, qui occupent la troisième place au classement FIFA, ont finalement hérité du Cameroun qu'elles affronteront dimanche à Valenciennes (17h30). En cas de succès, elles seront opposées au vainqueur de l'un des chocs les plus indécis de ces huitièmes de finale, celui qui mettra aux prises la Norvège et l'Australie samedi à Nice (21h00).

Dans le bas du tableau figurent deux des principaux outsiders de l'épreuve, l'Allemagne et les Pays-Bas. Les Allemandes ouvriront ces huitièmes de finale face au Nigeria samedi à Grenoble (17h30) et joueront face au vainqueur de la rencontre entre la Suède et le Canada, qui se déroulera lundi au Parc des Princes (21h00). Les Néerlandaises devront pour leur part en découdre avec le vice-champion du monde en titre, le Japon, mardi à Rennes (21h00). En cas de victoire, les championnes d'Europe retrouveront l'Italie ou la Chine, qui s'affronteront un peu plus tôt le même jour à Montpellier (18h00).

Coupe du monde féminine
Vers une candidature commune de l'Allemagne, de la Belgique et des Pays-Bas pour le Mondial 2027
19/10/2020 À 09:54
Coupe du monde féminine
Cascarino : "L’engouement du Mondial 2019 ? En club, ça n’a pas encore trop suivi…"
06/07/2020 À 22:01