Didier Deschamps en a assez vu. Et il n'a pas l'intention d'attendre plus longtemps avant de tenter de résoudre ce qui a semblé être le plus gros point faible de l'équipe de France, mardi, lors de sa victoire face à l'Australie (4-1). Défensivement, le couloir droit des Bleus n'a pas apporté satisfaction. Et Benjamin Pavard, coupable sur l'ouverture du score des Socceroos, pourrait en faire les frais.
Selon les informations de L'Equipe, le sélectionneur tricolore a en effet testé une "nouvelle" formule afin de sécuriser le côté. À l'entraînement, Jules Koundé a ainsi occupé le poste. Le défenseur central de formation a souvent dépanné à droite lors de ses premières sélections en Bleus. Sans apporter beaucoup plus de garanties. À l'Euro, il avait souffert face au Portugal en provoquant un penalty. Quelques semaines semaines plus tard, il avait été exclu face à la Bosnie avant de se refaire la cerise en Ligue des Nations dans un rôle un peu plus naturel, au sein d'une défense à trois.
Coupe du monde
Khazri : "Aligner Tchouaméni et Camavinga serait un manque de respect ?"
IL Y A UNE HEURE
Beaucoup plus convaincant avec le Barça - Xavi l'a plusieurs fois utilisé à ce poste - Koundé pourrait donc avoir une nouvelle chance. Plus surprenant, Deschamps songerait également à inverser les positions d'Adrien Rabiot et Antoine Griezmann, toujours dans l'idée d'obtenir plus de sécurité dans le dos d'Ousmane Dembélé. Ce qui pourrait aussi changer le visage des Bleus sur le plan offensif, tant l'apport du Turinois a été important mardi. Mais avec Deschamps, priorité à l'équilibre.

Faut-il lancer Varane face au Danemark ? "Après, ce sera peut-être trop tard"

Coupe du monde
"On aurait dû se mettre au niveau, c'est une Coupe du monde…"
IL Y A 2 HEURES
Coupe du monde
L'antisèche : une très mauvaise blague, pas (encore) un drame
IL Y A 2 HEURES