Ronaldo a encore montré la voie à ses coéquipiers, et le Portugal l’a emporté. Au terme d’une rencontre d’abord ennuyeuse, puis beaucoup plus animée en seconde période, les hommes de Fernando Santos se sont imposés face au Ghana, grâce au quintuple ballon d’Or, bien aidé par Joao Felix et Rafael Leao (3-2). Ce succès permet aux champions d’Europe 2016 de prendre la tête du groupe H.
Comme en 2014 au Brésil, le Portugal a dominé le Ghana en phase de groupe. Mais comme il y a 8 ans, ce fut dur pour les joueurs en rouge et vert, qui se sont faits peur jusqu’au bout et auraient pu concéder le nul à la dernière seconde de la rencontre suite à une improbable erreur d’inattention de Diogo Costa, finalement supplée par sa défense.
Coupe du monde
Ronaldo absent à l'entraînement avant Corée du Sud - Portugal
IL Y A 15 HEURES

Un premier acte à oublier, une deuxième période totalement folle

Avec un Danilo Pereira défenseur central, qui a finalement sauvé les siens en fin de match, le Portugal a fini par faire la différence, après de longues minutes soporifiques. Tandis que le Ghana n’a pas tiré dans toute la première période, les Lusitaniens, eux, ne sont pas parvenus à faire la différence, trop maladroits dans la surface adverse, malgré une domination évidente. Il a fallu que Cristiano Ronaldo obtienne un penalty au retour des vestiaires pour que la partie s’anime.
D’abord, CR7 a marqué un peu plus l’histoire du ballon rond en inscrivant son 118e but en sélection et surtout en trouvant la faille sur une 5e Coupe du monde, du jamais-vu, d’une frappe limpide (1-0, 65e). Dans la foulée, le Ghana, un peu plus dangereux en deuxième période, est revenu grâce à une réalisation de l’ancien joueur de l’OM, André Ayew (1-1, 73e).

L'incroyable boulette qui a failli tout changer

Le capitaine des Black Stars n'a pas eu beaucoup de temps pour célébrer, puisque Joao Felix, lancé sur la droite de la surface adverse, a redonné l’avantage aux siens d’un ballon piqué du droit (2-1, 78e). A peine entré en jeu, l’ancien Lillois Rafael Leao a inscrit dans la foulée le but du break, d’une frappe bien placée du pied droit (3-1, 80e).
C’est un autre ancien de Ligue 1, l’ex-Nantais Osman Bukari, qui a finalement relancer la partie, d’une tête, seul dans la surface, sur un moment de flottement dans la défense portugaise (3-2, 89e). Bukari a donc eu cette ultime opportunité face au but, mais il n’a pu convertir l’offrande de Costa. Les Portugais auront l’occasion de valider leur qualification en 8e de finale dès lundi, face à l’Uruguay (20h).
Coupe du monde
Ronaldo, semi-but et situation totalement grotesque
HIER À 11:21
Coupe du monde
Nouveau coup d'arrêt pour Nuno Mendes
28/11/2022 À 22:37