A la fin, ce n’est plus toujours Lyon qui gagne. Une semaine après avoir balayé Issy (14-0), le Paris Saint-Germain a livré une superbe prestation collective sur la pelouse de Parc des Princes pour s’offrir son premier succès en championnat face à l'OL depuis 2016 (1-0). Auteure du seul but de la rencontre, Marie-Antoinette Katoto a mis un terme à la série de huit victoires consécutives des Lyonnaises en propulsant le club parisien en tête du classement. Eugénie Le Sommer est sortie sur blessure à la demi-heure de jeu.

Ligue des champions
Neymar avait des comptes à rendre : "Je ne suis pas venu au PSG pour jouer la Ligue Europa"
02/12/2020 À 23:46

Lyon dépassé, Le Sommer blessée

Le choc tant attendu a bien eu lieu. Frustrées de ne pas avoir pu affronter leurs meilleures ennemies en fin de saison dernière en raison de l’arrêt du championnat pour cause de crise sanitaire, les Parisiennes ont réussi à prendre leur revanche. D’une très belle manière. Appliquées, les protégées d’Olivier Echouafni sont entrées sur la pelouse le couteau entre les dents, avec l’intention d’étouffer les quintuples championnes d'Europe en titre.

Et c’est l’inévitable Marie-Antoinette Katoto qui a ouvert les hostilités. Parfaitement lancée en contre-attaque, la buteuse parisienne s’est débarrassée de Sarah Bouhaddi d’un crochet extérieur avant d'éviter le retour de Buchanan pour glisser le ballon dans le but vide (1-0, 11e). Malgré une petite rébellion de Marozsan, dont le coup franc direct a été repoussé par Endler (17e), le Paris Saint-Germain a continué son travail de sape en empêchant toute incursion lyonnaise.

Marie Antoinette Katoto lors de PSG-OL

Crédit: Getty Images

Des Lyonnaises qui, en plus de se montrer incapables de trouver la faille, ont perdu Eugénie Le Sommer sur blessure. La meilleure buteuse de l’équipe de France a été obligée de sortir à la demi-heure de jeu après une élongation à la cuisse gauche. Et c’est du banc qu’elle a regardé Marie-Antoinette Katoto s’envoler pour décocher un superbe retourné acrobatique passé juste à côté du poteau de Bouhaddi (41e).

Le PSG prend la tête

Si les Lyonnaises sont revenues des vestiaires bien plus entreprenantes, les Parisiennes n’ont pas baissé d’intensité. Acculées à de nombreuses reprises, les joueuses d’Olivier Echouafni, dans le sillage de leur capitaine Paredes, se sont serrées les coudes pour repousser les multiples vagues de l’OL, qui n’avait plus connu autre chose que la victoire depuis… 23 rencontres toutes compétitions confondues.

Après 45 dernières minutes de douleur, ce sont des larmes de joie qui ont ruisselé sur leur visage lorsque l’arbitre a sifflé le coup de sifflet final en mettant fin à leur malédiction. Le Paris Saint-Germain, qui a enfin battu sa bête noire, peut désormais logiquement rêver d’un premier titre de champion de France. En attendant de connaître son adversaire en 16e de finale de la Ligue des champions, dont le tirage au sort aura lieu ce mardi.

Ligue des champions féminine
La Juve pour l'OL, Leczna pour le PSG
24/11/2020 À 13:08
D1 Arkema
Le Sommer et Katoto sortent blessées avant les Bleues
20/11/2020 À 22:03