Football
DFB-Pokal

Un doublé de plus en poche : le Bayern sur toute la ligne

Partager avec
Copier
Partager cet article

Robert Lewandowski of FC Bayern Muenchen celebrates with teammate Serge Gnabry of FC Bayern Muenchen after scoring his team's third goal during the DFB Cup final match between Bayer 04 Leverkusen and FC Bayern Muenchen at Olympiastadion on July 04

Crédit: Getty Images

ParLeo Anselmetti
04/07/2020 à 19:54 | Mis à jour 04/07/2020 à 20:14
@LeoAnselmetti

DFB POKAL - Sans surprise, le Bayern Munich reste intouchable. Le géant de Bavière, déjà sacré champion, s'est assuré un nouveau doublé national en laminant le Bayer Leverkusen samedi soir à l'Olympiastadion de Berlin en finale de la Coupe d'Allemagne. Un succès 4-2 qui ne souffre aucune contestation, dont un doublé de Robert Lewandowski.

C’est ce qu’on appelle une finale maîtrisée. Malgré deux buts encaissés, le Bayern Munich s’est offert le doublé coupe-championnat en dominant facilement une équipe du Bayer Leverkusen incapable de tenir la cadence des champions de Bundesliga (4-2). David Alaba a ouvert le score d’un coup franc direct (17e) avant que Serge Gnabry (24e), puis Robert Lewandowski, auteur d’un doublé (60e, 90e), ne scellent le sort de la rencontre pour permettre à leur club de soulever sa 20e coupe d’Allemagne.

  • Bayern Munich - Bayer Leverkusen (4-2) : Le film du match
Football

Il n'attendra pas l'Euro en 2021 : Lichtsteiner met un terme à sa carrière

IL Y A UNE HEURE

Le moins que l’on puisse dire est que le suspens a vite été levé. Très vite installés dans le camp de Leverkusen dès le coup d'envoi, les Bavarois ont enchaîné les offensives grâce à leur pressing de tous les instants. Complètement acculés, les hommes de Peter Bosz ont vu le premier coup de massue tomber d’un coup de pied arrêté. Sur un coup franc plein axe situé juste à l’entrée de la surface, David Alaba a fait parler sa patte gauche pour envoyer le ballon en pleine lucarne d’un Hradecky (1-0, 17e) contraint de s’incliner.

Le deuxième est vite arrivé. Parfaitement trouvé par Kimmich en contre-attaque, Serge Gnabry a une nouvelle fois prouvé son incroyable vitesse pour se débarrasser de Bender. Auteur d’un quadruplé face à Tottenham en Ligue des champions, l'ailier allemand sait ce que veut dire marquer dans un match qui compte, et il l’a une nouvelle fois prouvé en décochant une frappe à ras de terre imparable (2-0, 24e) pour faire le break dans une finale en train de tourner à la correction. Mais les Bavarois ont plutôt décidé de lever le pied, faisant bloc afin d'empêcher toute tentative de contre adverse. Pour un résultat probant : à la pause, Leverkusen n’avait tenté qu'un seul petit tir.

David Alaba

Crédit: Getty Images

Lewandowski insatiable

Au retour des vestiaires, les champions d'Allemagne en titre ont prolongé leur domination. Même sans insister outre-mesure, le Bayern Munich a vu venir à lui la réussite du champion. D’un long dégagement, Manuel Neuer a réussi à trouver Robert Lewandowski dans le dos de la défense. Et pour son 50e but de la saison, toutes compétitions confondues, l’attaquant polonais a décidé de se faire plaisir en enchaînant un contrôle avec une frappe des 30 mètres transperçant littéralement un Hradecky malheureux, qui, tête basse, a été contraint de chercher le ballon au fond de ses filets pour la troisième fois de la soirée (3-0, 60e).

C'est alors que Sven Bender a décidé de profiter d'un moment de flottement afin de sauver l'honneur en reprendre un corner d’une tête rageuse (3-1, 63e). Piqués dans leur orgueil, les Bavarois se sont tout de suite réorganisés en pressant plus haut pour empêcher les joueurs de Peter Bosz à se procurer de nouvelles occasions. Décidément insatiable, Robert Lewandowski a même pris le temps de s’offrir un doublé d’un joli piqué à bout portant (4-1, 90e), pour parachever une finale amplement dominée malgré un penalty transformé par Kai Havertz dans le temps additionnel (4-2, 90e+4).

En plus d’une 30e Bundesliga remportée une semaine plus tôt, cette Coupe d’Allemagne, qui ne va pas tarder à rejoindre les 19 autres dans l'armoire à trophées du club bavarois n’attend plus qu’une chose à ses côtés : celui de la Ligue des champions, dont il est toujours l'un des grands favoris.

Transferts

Le globe-trotter Balotelli se rapproche de la Turquie et du Besiktas

IL Y A 3 HEURES
Ligue Europa

Un record et bien plus encore : personne n'arrête Lukaku

HIER À 22:36
Dans le même sujet
FootballDFB-PokalBayer 04 LeverkusenBayern Munich
Partager avec
Copier
Partager cet article