Peut-on rendre un plus bel hommage à Gerd Müller ? Mardi, Robert Lewandowski, l'homme qui a battu le record de buts de la légende allemande sur une saison de Bundesliga, affronte Erling Haaland, autre machine à buts qui martyrise le championnat allemand depuis qu'il y a posé ses valises. Cette affiche de gala, en Supercoupe d'Allemagne, est un classique du football allemand. Mais ce match dans le match entre les deux buteurs est au moins aussi alléchant que la rencontre en elle-même.
41 buts en Bundesliga pour Lewandowski, 27 (en 28 matches) pour Haaland, voilà où on en était resté à l'issue du dernier exercice. Des bases extrêmement élevées, celles des deux meilleurs buteurs actuels de l'année civile. Un superbe but de Lewandowski, une masterclass de Haaland, voilà sur quoi on a repris ce week-end. Le Polonais a égalisé pour le Bayern face à Mönchengladbach, d'une magnifique volée sur corner (1-1). Le Norvégien a lui claqué un doublé plus un triplé de passes décisives contre Francfort (5-2), une semaine après avoir déjà marqué trois fois en 32es de finale de Coupe d'Allemagne.

Erling Haaland - Borussia Dortmund

Crédit: Getty Images

DFL-Supercup
Lewandowski décisif, Haaland muet : Le Bayern s'offre Dortmund et la Supercoupe
17/08/2021 À 20:28

Nouveau record et pluie d'éloges

Voilà donc les deux monstres du championnat allemand déjà au centre des attentions, à la mi-août. Lewandowski s'est offert un nouveau record en devenant le premier joueur de l'histoire de la Bundesliga à marquer dès la première rencontre de la saison… pour la septième fois. Le nom d'Haaland, lui, est sur toutes les lèvres.
"Il faut toujours faire attention à ne pas lui faire trop d'éloges, tempérait Marco Reus au micro de Sky Germany après la victoire spectaculaire de Dortmund samedi. Bien sûr, il y a des choses qu'il doit encore améliorer. Vous pouvez le faire jouer plus haut sur le terrain, vous pouvez le faire jouer en profondeur. Il a une grande confiance en ses qualités, et il la transmet aux joueurs autour de lui. Bien sûr que nous avons besoin de lui".
Et le BVB pourra bel et bien compter sur lui puisqu'il ne quittera pas le Borussia avant la fin du mercato, sauf séisme. Lui comme Lewandowski feraient le bonheur de n'importe quelle écurie et ont été associés à quelques rumeurs cet été. Mais ils sont très loin d'avoir agité la presse autant que certaines autres références à leur poste, de Kylian Mbappé à Harry Kane en passant par Romelu Lukaku.
C'est sur le terrain que les deux serial-buteurs font causer. Encore plus lorsqu'ils s'affrontent, comme mardi. C'est arrivé quatre fois : Haaland a marqué lors de trois de ces chocs, Lewandowski lors de deux d'entre eux, alors qu'à deux reprises, les deux ont marqué. En clair, on ne s'ennuie pas. Mais à chaque fois, c'est le même résultat. Dortmund perd.

L'été 2021 a été calme, 2022 le sera moins

C'est tout l'enjeu pour Haaland, qui pourra difficilement être de nouveau retenu par son club l'été prochain, et dont le dernier challenge sera de (re)faire passer un palier au BVB, en championnat ou en Ligue des champions. Cela commencera par remporter ces affiches de gala. Lui sait en tout cas se montrer au niveau, comme l'a prouvé son ascension éclair, sans aucun temps mort. On parle d'un homme qui compte plus de buts (62) que de matches (61) avec Dortmund… et en Ligue des champions (16 rencontres, 20 réalisations).

Robert Lewandowski

Crédit: Getty Images

En face, Lewandowski n'est pas le tube du moment, puisqu'il excellait déjà quand le plus célèbre des Haaland s'appelait Alf-Inge. Mais il n'a jamais semblé aussi fort. A l'entame de sa 8e saison sous les couleurs du Rekordmeister, l'ancien du BVB aura évidemment comme objectif de poursuivre sur la même idée : l'excellence individuelle au service d'un modèle de collectif. Mais celui qui fêtera ses 33 ans samedi pourrait bien être en train d'entamer sa dernière saison en Bavière. Selon L'Equipe, celui à qui il reste deux ans de contrat a assuré à Julian Nagelsmann qu'il ne bougerait pas avant le 31 août, mais qu'il pourrait s'offrir un nouveau challenge dans un an.
Pour laisser sa place à… Haaland ? "C'est un joueur de haut niveau, et j'entends aussi une bonne personne. Il faut regarder, sinon nous serions des amateurs à part entière", confiait Hasan Salihamidzic sur Sport 1 dimanche dernier. A l'été 2022, l'un comme l'autre aura l'embarras du choix. Au-delà, il paraît en tout cas très peu probable de les voir continuer à s'affronter en Bundesliga. D'ici là, leurs confrontations promettent encore quelques éclats.
Copa del Rey
Terrible image : Fati sort en pleurs face à Bilbao, visiblement blessé
IL Y A 42 MINUTES
Copa del Rey
Tenant du titre, le Barça prend déjà la porte
IL Y A UNE HEURE