Qui aurait imaginé ce scénario il y a deux mois ? Solidement installé en tête du championnat, le FC Barcelone filait tranquillement vers un troisième titre de champion d'Espagne consécutif, le dix-neuvième de son histoire. Un peu émoussés, les Catalans paraissaient cependant en mesure de conserver la première place qu'ils occupaient depuis quasiment le début du championnat. Au pire, ils s'étaient retrouvés dauphins, mais cela n'a jamais duré plus de trois journées consécutives. Et la dernière trace d'une telle "disette" remontait aux fêtes, la seule période creuse du Barça cette saison avec un enchaînement de trois matches sans victoire. Mais le printemps en a apporté une nouvelle avec le renouveau du Real Madrid. Désormais dauphins des Merengue, les Blaugrana sont dans une position inconfortable au moment de recevoir l'Espanyol lors du traditionnel derby catalan, à deux journées du verdict de la Liga.

Si l'autre club de Barcelone, onzième, n'a quasiment aucune chance, il n'en est pas moins déterminé à tout donner pour finir le plus haut possible au classement. Cela passe par une victoire au Camp Nou, quitte à mettre fin aux rêves de titre du Barça. "Si le FC Barcelone n'est pas champion, ce ne sera pas de notre faute. On n'éprouve pas une motivation supplémentaire parce que c'est un derby, ou parce qu'on peut les empêcher de gagner le titre. On a besoin des trois points, c'est tout", insiste Ernesto Valverde.

Liga
Jimenez succède à Ramos
27/10/2007 À 11:26

L'entraîneur de l'Espanyol, qui avait conduit son équipe en finale de la Coupe de l'UEFA avant de s'incliner devant le FC Séville, tentera de déjouer tous les pronostics en guidant sa formation vers une victoire au Camp Nou. En 57 derbies disputés sur la pelouse du Barça, l'Espanyol ne s'est en effet imposé qu'à huit reprises. Et il aura à faire face à des Blaugrana revanchards après la défaite subie à Montjuic lors du match aller (1-3). Valeverde pourra cependant compter sur un Raul Tamudo extrêmement motivé. L'attaquant de l'Espanyol tentera en effet d'inscrire son 111e but sous le maillot bleu et blanc pour égaler le record de Rafa Marañon, meilleur buteur de l'histoire du club. "C'est mon objectif, et le meilleur moyen de terminer cette saison si riche en émotions est de gagner sur le terrain du Barça. De toute façon, c'est un désir que l'on éprouve toujours", a confié Raul Tamudo.

Deux jours pour se préparer

Les hommes de Frank Rijkaard sont prévenus: l'Espanyol ne viendra pas au Camp Nou pour faire de la figuration. Leur statut de favoris est également biaisé. Comme tous les grands clubs européens, le Barça a été amputé cette semaine de la majorité de ses joueurs, partis en sélection nationale. Du coup, l'entraîneur néerlandais a dû attendre jeudi et le retour de l'ensemble de ses troupes pour commencer à préparer ce derby capital. Il aurait certainement préféré avoir un peu plus de deux jours pour le faire.

Et pour ne pas arranger sa situation, il a reçu la confirmation qu'il ne pourrait pas aligner Ronaldinho pour ce match décisif. L'appel pour faire annuler la suspension du Brésilien, expulsé face à Getafe lors de la dernière journée de championnat, a en effet été rejeté par la commission de discipline de la Liga. Dans ce contexte, il comptera particulièrement sur Samuel Eto'o pour faire la différence. Le buteur camerounais apprécie particulièrement de jouer contre l'Espanyol, équipe face à laquelle il a inscrit cinq buts en neuf matches. Reste à savoir si le joueur, dont le nom circule un peu partout en Europe pendant cette période propice aux rumeurs de transfert, sera dans des conditions psychologiques optimales au coup d'envoi de la rencontre. Car le Barça aura besoin de toutes ses forces mobilisées pour remporter ce derby de la peur et croire encore en ses chances de remporter le titre.

Suivez le dénouement de la Liga EN DIRECT et en intégralité samedi à partir de 21:00 !

Liga
Messi incertain
14/09/2007 À 22:21
Liga
Robben d'accord avec le Real
18/07/2007 À 12:48