Les épouvantails

  • Pays-Bas
Classement FIFA : 4e
Euro 2017 : Vainqueur
1er tour : Suède (09/07), Portugal (13/07), Suisse (17/07)
Sélectionneur : Mark Parsons
Euro 2022
"Irréel", "un rêve", "je ne vais pas dormir de la semaine" : l'Angleterre au 7e ciel
31/07/2022 À 20:31
L'une des références mondiales. Tenantes du titre et vice-championnes du monde en 2019, les Néerlandaises abordent le tournoi avec le statut d'équipe à battre. Un costume de favori légitimé par un collectif ultra-compétitif articulé autour d'un milieu Spitse-Groenen-van de Donk et sublimé par deux individualités offensives de grande classe. D'une part Lieke Martens, meilleure joueuse de l'Euro 2017, récemment passée du Barça au PSG, et en pleine possession de ses moyens contrairement au Mondial 2019, où elle souffrait de la cheville. Et d'autre part Vivianne Miedema, la serial-buteuse d'Arsenal, qui totalise 92 réalisations en 109 sélections sous le maillot des Oranje. De quoi viser le doublé.
  • France
Classement FIFA : 3e
Euro 2017 : Quart de finale
1er tour : Italie (10/07), Belgique (14/07), Islande (18/07)
Sélectionneure : Corinne Diacre
Sur le papier, c'est peut-être l'équipe la mieux armée de l'Euro. La France se présentera certes sans quelques figures emblématiques, Amandine Henry, Eugénie Le Sommer et Gaëtane Thiney en tête. Mais elle peut toujours s'appuyer sur une leader exceptionnelle en la personne de Wendie Renard et désormais, sur une buteuse de premier ordre avec la Parisienne Marie-Antoinette Katoto, qui dispute son premier tournoi international. Une génération émergente emmenée par Selma Bacha et Melvine Malard peut apporter une grande contribution pour permettre aux Bleues de Corinne Diacre de franchir enfin les quarts de finale après les échecs de 2017 et 2019. Et de remporter leur premier titre international.

Malard, l'avenir de l'attaque bleue aux nattes rouges

  • Angleterre
Classement FIFA : 8e
Euro 2017 : Demi-finale
1er tour : Autriche (06/07), Norvège (11/07), Irlande du Nord (15/07)
Sélectionneure : Sarina Wiegman
C'est peu de dire qu'elle est attendue. Déjà, parce que l'Angleterre sort d'un Mondial plutôt positif même si elle a échoué au pied du podium. Elle avait notamment fait trembler les Américaines en demi-finale (2-1). Aussi parce qu'elle dispose d'une équipe rendue plus compétitive par la progression d'un championnat devenu très attractif, avec des éléments expérimentés à l'image de Lucy Bronze, Ellen White, Fran Kirby ou Nikita Parris et des étoiles montantes comme Ella Toone. Enfin, et surtout, parce que les Anglaises seront poussées par tout un peuple à domicile. Un engouement populaire encore renforcé par le carton passé aux Pays-Bas (5-1) en préparation à Leeds. Idéal pour prendre la confiance.

Les valeurs sûres

  • Allemagne
Classement FIFA : 5e
Euro 2017 : Quart de finale
1er tour : Danemark (08/07), Espagne (12/07), Finlande (16/07)
Sélectionneure : Martina Voss-Tecklenburg
C'est la première fois depuis 1995 que l'Allemagne n'abordera pas l'Euro avec le statut de championne en titre. Sacrées six fois d'affilée entre 1995 et 2013, les Allemandes avaient déçu en 2017 en s'inclinant devant le Danemark en quart de finale avant de chuter au même stade de la compétition face à la Suède à la Coupe du monde 2019. Depuis, elles ont quasiment fait feu de tout bois avec 8 victoires en 8 matches de qualification et… 46 buts inscrits. L'Allemagne peut sembler au creux de la vague, mais cela ne la rend que plus dangereuse. Même si elle va devoir composer sans sa stratège, Dzsenifer Marozsan, éloignée des terrains pour six mois après avoir subi une opération d'un genou. Et avec un groupe ultra-relevé en phase de poules…
  • Suède
Classement FIFA : 2e
Euro 2017 : Quart de finale
1er tour : Pays-Bas (09/07), Suisse (13/07), Portugal (17/07)
Sélectionneur : Peter Gerhardsson
Les Suédoises avaient parfaitement réagi après leur élimination surprise en 8e de finale de l'Euro en atteignant le dernier carré du dernier Mondial, ne s'inclinant qu'en prolongation devant les Pays-Bas. Victorieuses en 1984, trois fois finalistes (1987, 1995, 2001), trois fois demi-finalistes (1997, 2005, 2013), elles sont des habituées du rendez-vous continental et peuvent légitimement nourrir des ambitions pour le tournoi anglais après avoir pris la médaille d'argent lors des JO de Tokyo. Bien armée en défense autour de Magdalena Ericsson, redoutable en attaque avec Kosovare Asllani, Stina Blackstenius, Sofia Jakobsson et Fridolina Rolfo, la Suède a des arguments très solides à faire valoir. Comme souvent, finalement…

Les "Ballons d'or"

  • Norvège
Classement FIFA : 11e
Euro 2017 : 1er tour
1er tour : Irlande du Nord (07/07), Angleterre (11/07), Autriche (15/07)
Sélectionneur : Martin Sjögren
Et si elle retrouvait son prestige d'antan ? Championne du monde en 1995, d'Europe en 1987 et 1993 et médaillée d'or aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000, la Norvège s'est remise dans le bon sens après une campagne européenne catastrophique en 2017 avec un quart de finale à la Coupe du monde 2019. Elle avait déjà pu s'appuyer sur un bloc collectif très solide en France, notamment sur le plan athlétique, et disposait déjà de deux talents offensifs avec Guro Reiten et Caroline Graham-Hansen. Mais surtout, la Norvège récupère Ada Hegerberg. La Lyonnaise est revenue dans une sélection qu'elle boudait depuis 2017 et a pleinement récupéré ses moyens physiques après sa grave blessure au genou. Avec la Ballon d'or 2018 dans ses rangs, ça change tout...
  • Espagne
Classement FIFA : 7e
Euro 2017 : Quart de finale
1er tour : Finlande (08/07), Allemagne (12/07), Danemark (16/07)
Sélectionneur : Jorge Vilda
C'est la nation qui monte. Elle le montre sur le plan international depuis dix ans avec deux quarts de finale consécutifs à l'Euro en 2013 et 2017, et son premier 8e de finale en Coupe du monde en 2019, avec après une courte défaite contre les Etats-Unis (2-1). Mais elle a aussi beaucoup progressé au niveau des clubs sous l'impulsion du FC Barcelone, vainqueur de la Ligue des champions en 2021 et finaliste en 2019 et 2022. Jorge Vilda s'appuie d'ailleurs sur une ossature barcelonaise emmenée par l'ancienne Parisienne Irene Paredes ou l'étoile montante Aitana Bonmati. Mais pas Alexia Putellas. La lauréate du dernier Ballon d'Or, victime d'une grave blessure au genou gauche mardi à l'entraînement, est forfait pour la compétition et sera indisponible plusieurs mois. Un énorme et nouveau coup dur après l'absence sur blessure de Jenni Hermoso, combiné à un groupe très compliqué en poules, qui peut contrarier l'ascension de l'Espagne.
Euro 2022
L'Euro rentre à la maison, l'Angleterre sacrée
31/07/2022 À 18:33
Euro 2022
Record d'affluence battu : la finale Angleterre-Allemagne dans l'histoire de l'Euro
31/07/2022 À 18:07