Dans les faits, les Bleuets ont fait un pas en avant. Grâce à son succès face à l'Islande, ce mercredi soir, lors de son troisième et dernier match de la phase de groupe de l'Euro, l'équipe de France Espoirs s'est qualifiée pour les quarts de finale de la compétition. Puisque c'était "la seule chose qui compt[ait]", comme l'avait martelé le sélectionneur Sylvain Ripoll avant le match, et que ce n'était franchement pas gagné après la défaite inaugurale face au Danemark, les coéquipiers de Jules Koundé ont accompli leur mission.

Koundé, Camavinga, Gouiri... votre onze type des Bleuets

En réalité, les Bleuets ne sont pas franchement plus avancés qu'ils ne l'étaient après la deuxième rencontre, remportée sur le même score face à la Russie. Entre-temps, les hommes ont encore changé - Guendouzi a fait son retour dans le onze, Badiashile, Maouassa et Claude-Maurice ont été titularisés - mais l'expression collective, elle, est peu ou prou restée la même. Les hommes de Ripoll ont su rester mobilisés, concentrés et concernés. Mais ils ont encore manqué de créativité et d'explosivité pour porter un danger constant dans la surface islandaise. Heureusement, leur efficacité fut maximale : deux tirs cadrés, deux buts.
Euro U21
Troisième titre pour l'Allemagne, le Portugal attend encore
06/06/2021 À 21:33

Camavinga encore sorti du banc

L'impression globale laisse donc encore un goût d'inachevé, alors que l'équipe tricolore bénéficie d'un réservoir presque sans fond. Ce mercredi, Camavinga, Kamara, Fofana ou encore Konaté ont débuté sur le banc. Mais les entrées en jeu du milieu de terrain rennais, Faivre ou Laurienté n'ont pas franchement permis d'apporter du relief dans le jeu des Bleuets.

Pourquoi il faut (vraiment) y croire pour les Bleuets

Sylvain Ripoll sera-t-il capable de trouver des solutions d'ici au 31 mai prochain, date du quart de finale face aux Pays-Bas ? Les possibles retours de joueurs importants, comme Houssem Aouar ou Moussa Diaby, pourraient l'y aider. C'est un impératif : avec les Néerlandais, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, le Danemark, le Portugal et la Croatie, le plateau est royal. Et certains collectifs, comme la Rojita - tenante du titre - ou encore la sélection portugaise, ont semblé mieux huilés. Sur le papier, ils étaient pourtant moins séduisants que les Bleuets.
Euro U21
Une finale inédite entre Allemagne et Portugal
03/06/2021 À 18:42
Euro U21
Pour les Bleuets, cette élimination va laisser des traces : "Il va falloir digérer la déception"
31/05/2021 À 20:26